Venezuela. Le pétrole, arme à double tranchant de Washington

Le président américain pourrait envisager de nouvelles sanctions contre le régime de Nicolás Maduro, qui, cette fois, pourraient viser le pétrole vénézuélien. Mais cette éventualité, qui certes mettrait le Venezuela en péril, aurait aussi de lourdes conséquences pour les États-Unis, analysent des experts.

Source : Venezuela. Le pétrole, arme à double tranchant de Washington | Courrier international

Venezuela : Maduro se dit prêt à rencontrer l’opposant Guaidó

Après une journée de tensions politiques au Venezuela, Nicolás Maduro s’est dit prêt à rencontrer l’opposant Juan Guaidó, autoproclamé président par intérim, pour entamer un dialogue. Toute la journée, les réactions à l’international se sont multipliées.

La France a notamment appelé le chef d’État vénézuélien à ne pas faire usage de la force contre les opposants. « Nous appelons fermement monsieur Maduro à s’interdire toute forme de répression de l’opposition, tout usage de la violence contre des manifestants pacifiques », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors de ses vœux à la presse vendredi 25 janvier.

L’Allemagne a elle aussi réagi. Berlin s’est dit prêt à reconnaître Juan Guaidó en tant que « président par intérim » du Venezuela si des élections libres ne sont pas organisées très rapidement dans ce pays, a annoncé vendredi le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert.

L’Allemagne est ainsi le premier grand pays de l’Union européenne à aller aussi loin sur la question d’une reconnaissance de Juan Guaido. « Le gouvernement allemand se prononce dans le cadre des consultations européennes à venir en faveur d’une reconnaissance de Juan Guaidó en tant que président par intérim au cas où des élections libres ne pourraient être organisées sous peu », a déclaré Steffen Seibert au cours d’une conférence de presse régulière à Berlin.

Juan Guaidó a appelé à une « grande mobilisation » la semaine prochaine pour exiger le départ de Nicolás Maduro, lors de sa première apparition publique depuis sa proclamation. Il a ensuite assuré qu’il ne participerait pas à un « faux dialogue » avec le gouvernement en place.Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a déclaré que son pays était prêt à accueillir Nicolás Maduro et Juan Guaidó pour engager un dialogue sur la crise politique qui secoue le Venezuela. Le Mexique a pour l’instant affiché son soutien au président vénézuélien.

Source : Venezuela : Maduro se dit prêt à rencontrer l’opposant Guaidó – Le Point

L’Europe souhaite des élections au Venezuela

Leo Varadkar, le Premier ministre irlandais, a déclaré que la position de l’UE serait guidée par la position du Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, qui s’est entretenu par téléphone le 24 janvier avec Juan Guaidó.

Le socialiste espagnol a déclaré au candidat d’opposition que des élections justes et transparentes étaient la solution « appropriée et naturelle » pour surmonter la crise au Venezuela, selon des sources de son équipe.

Pedro Sánchez n’a pas souhaité soutenir ouvertement le président autoproclamé pour maintenir l’unité européenne. Les États membres discuteront du dossier lors du prochain Conseil des Affaires étrangères, dont la prochaine réunion pourrait avoir lieu le lundi 28 janvier.

Les diplomates craignent toutefois que les événements n’évoluent très rapidement, dans les prochaines heures, et n’ont pas exclu de soutenir Juan Guaidó.

Les pays d’Amérique latine font pression sur Pedro Sánchez et ses collègues européens pour qu’ils soutiennent le chef du parlement vénézuélien. Le dirigeant espagnol a ainsi rencontré les présidents de Colombie, Équateur et Costa Rica, également présents à Davos.

Source : L’Europe souhaite des élections au Venezuela – EURACTIV.fr

Venezuela : la Russie propose une médiation entre le gouvernement et l’opposition

 

Par la voix d’Alexandre Chetinine, directeur du département d’Amérique latine du ministère russe des Affaires étrangères, la Russie s’est dite prêt à jouer les intermédiaires entre le gouvernement d’un côté, et l’opposition de l’autre. Moscou précise toutefois ne souhaiter «coopérer» qu’avec «les forces politiques qui agissent de manière responsable».

Source : Venezuela : la Russie propose une médiation entre le gouvernement et l’opposition — RT en français

Venezuela : Erdogan, le meilleur allié de Maduro

« Mon frère Maduro, tiens bon ! Nous sommes à tes côtés », a déclaré Erdogan à son ami ce jeudi matin par téléphone, selon le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin. « La Turquie, sous le leadership de notre président, s’oppose à toute tentative de coup d’État », a précisé le conseiller sur les réseaux sociaux, avant de ponctuer son tweet par un mot-dièse #WeAreMaduro, repris en chœur dans tous les médias turcs depuis le début de la journée.

Le coup de force de l’opposition vénézuélienne va dans le sens du discours du président turc qui a saisi l’occasion. Erdogan, visé par des affaires judiciaires en 2013 et par une tentative de coup d’État en juillet 2016, affirme être la cible d’un complot international ourdi par Washington et par ses alliés.

Source : Venezuela : Erdogan, le meilleur allié de Maduro – Le Point

Venezuela : après l’auto-proclamation de Juan Guaidó, un monde diplomatique fragmenté – Libération

Partisans du président autoproclamé et soutiens de Maduro s’affrontent à coups de communiqués depuis mercredi soir, quand d’autres militent pour une sortie de crise par le vote.

Source : (20+) Venezuela : après l’auto-proclamation de Juan Guaidó, un monde diplomatique fragmenté – Libération