Bolsonaro promet devant l’opposition vénézuélienne d’agir contre Maduro

Le président brésilien Jair Bolsonaro et son gouvernement ont promis d’agir pour un changement de régime au Venezuela devant des opposants au président socialiste Nicolas Maduro qu’ils ont reçus jeudi à Brasilia.

Accroissant une nouvelle fois sa pression sur le pouvoir de Nicolas Maduro, le président d’extrême droite brésilien a reçu au palais du Planalto Miguel Angel Martin, président du Tribunal suprême de justice en exil, un organisme parallèle nommé par l’Assemblée nationale vénézuélienne, seule institution contrôlée par l’opposition à Caracas.

« Nous ferons tout pour que la démocratie soit rétablie au Venezuela et pour que vous [Vénézuéliens] puissiez vivre en liberté », a déclaré M. Bolsonaro dans une brève vidéo diffusée à l’issue de la rencontre.

Source : Bolsonaro promet devant l’opposition vénézuélienne d’agir contre Maduro

Le Venezuela et les quatre vérités des Amériques face au nouveau mandat de Nicolás Maduro

Le 10 janvier 2019, Nicolás Maduro a solennellement et officiellement entamé sa mandature de président du Venezuela. Cette prise de fonction a provoqué un tremblement médiatique et émotionnel international, révélateur en quatre vérités des contradictions et des enjeux qui divisent les puissants de ce monde, bien davantage que du quotidien dramatique des Vénézuéliens, générateur d’un exode inédit sur le continent américain.

Source : Le Venezuela et les quatre vérités des Amériques face au nouveau mandat de Nicolás Maduro | Espaces Latinos

Juan Guaido, le «gamin» qui défie Nicolas Maduro

C’est «un gamin qui joue à la politique», dit de lui Nicolas Maduro. Mais Juan Guaido, député de 35 ans, est devenu en quelques jours le visage de l’opposition vénézuélienne et a réussi à remobiliser les adversaires du président, divisés et affaiblis ces derniers temps. Ce parfait inconnu, au physique élancé et à la voix posée, devenu le plus jeune président du Parlement le 5 janvier, parviendra-t-il à durer et à gérer la pression qui pèse désormais sur ses épaules?

Source : Juan Guaido, le «gamin» qui défie Nicolas Maduro

Venezuela : Le nouveau souffle de l’opposition

Nouveau leader, soutien affiché des États-Unis et appel à manifester : l’opposition vénézuélienne, inaudible ces derniers mois, semble avoir trouvé un second souffle depuis le début de l’année pour tenter de faire chuter le président Nicolas Maduro.

Dirigée par Juan Guaido, le chef du Parlement, la seule institution contrôlée par les adversaires du chef de l’État Nicolas Maduro, l’opposition au Venezuela cherche à ouvrir plusieurs fronts en profitant de la pression croissante des États-Unis, de l’Union européenne (UE) et d’une bonne partie de l’Amérique latine qui ne reconnaissent pas le deuxième mandat du président vénézuélien ayant débuté le 10 janvier.

Source : Venezuela. Le nouveau souffle de l’opposition – Monde – LeTelegramme.fr

Venezuela : les auteurs de l’arrestation de Juan Guaido à leur tour en détention

À peine quatre jours après la très médiatique arrestation de Juan Guaido, douze agents du Sebin, les services de renseignement vénézuéliens, ont été placés en détention. La décision a été prise par un tribunal de Caracas pour « privation illégitime de liberté, abus d’autorité et association criminelle ». Ils ont été incarcérés au siège du Sebin, l’Hélicoïde, connu pour être l’une des pires prisons du Venezuela.

Dimanche 13 janvier, le ministre de la Communication Jorge Rodriguez avait très vite réagi à la brève arrestation du président de l’Assemblée nationale. Il assurait qu’il s’agissait d’un coup médiatique, monté par l’opposition pour faire de son leader une sorte de martyr. La responsabilité de cette arrestation a été imputée à Rodriguez Mucura, commissaire du Sebin depuis 18 ans. Le gouvernement l’accuse d’avoir été acheté par l’opposition d’extrême droite pour déstabiliser le pays.

Selon Juan Guaido, le comportement des autorités prouve qu’elles ont perdu le contrôle d’une partie de leurs forces de sécurité. Il assure d’ailleurs s’être libéré dimanche en convainquant ses ravisseurs de le relâcher.

Source : Venezuela: les auteurs de l’arrestation de Juan Guaido à leur tour en détention – Amériques – RFI

Au Venezuela, l’appel à la désobéissance entendu ?

Après l’annonce du décret d’amnistie promulgué par l’Assemblée nationale aux mains de l’opposition, des militaires ont suivi l’appel à la désobéissance, rapporte la presse ce jeudi 17 janvier. Une information qui fait la Une d’El Nacional et du quotidien en ligne Tal Cual.

Ces militaires exilés au Pérou, comme les présentent les deux quotidiens, ont lu une déclaration sur la chaîne de télévision péruvienne UCI Noticias dans laquelle ils expliquent ne pas reconnaître la légitimité du président Nicolas Maduro et alertent la communauté internationale de l’usurpation des pouvoirs au Venezuela. Ces militaires annoncent reconnaître par contre la légitimité du président de l’Assemblée nationale Juan Guaido comme chef de l’exécutif et appellent les Vénézuéliens à sortir manifester le 23 janvier. Un appel destiné également aux membres de forces armées qu’ils exhortent à se joindre à la population.

Qui sont ces militaires ? Mis à part celui qui a lu le communiqué, la presse a du mal à confirmer s’il s’agit bien de membre des forces armées ou pas. Ce qui est sûr, c’est qu’un certain Josue Hidalgo Azuaje, qui avait le rang de premier lieutenant, a lu le communiqué ce mercredi 16 janvier, selon Tal Cual. Ce militaire est arrivé au Pérou après s’être évadé de la prison militaire de Ramo Verde en décembre dernier avec d’autres fonctionnaires de la Garde nationale qui étaient accusés de conspiration. Mais pour ce qui est des autres militaires qui apparaissent sur les images d’UCI Noticias, difficile pour l’instant de confirmer l’information.

Source : A la Une: au Venezuela, l’appel à la désobéissance entendu? – Amériques – RFI