L’opposition du Venezuela envisage la protection des actifs américains comme une option pour sauver Citgo

L’opposition du Venezuela s’apprête à demander à l’ONU de mettre en place un programme de protection des avoirs afin d’empêcher les créanciers de saisir le joyau du pays, a déclaré à Reuters le raffineur américain Citgo, un législateur et deux sources de l’opposition.

Les sources ont déclaré que les plans en étaient à leurs débuts et ont averti qu’aucune résolution de la question n’était probable lors de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York la semaine prochaine.

Source : Exclusif: L’opposition du Venezuela envisage la protection des actifs américains comme une option pour sauver Citgo – News 24

L’ambassade du Venezuela en Suisse à court d’argent

Les représentations diplomatiques du Venezuela à Berne et à Genève se sont soudainement retrouvées sans ressources pour leurs opérations courantes et pour verser le salaire de leurs employés. En cause: la décision des banques suisses de bloquer leur canal de paiement avec le pays sud-américain en raison du durcissement des sanctions américaines.

Source : L’ambassade du Venezuela en Suisse à court d’argent – SWI swissinfo.ch

Au Venezuela, le marché reprend ses droits

Toujours englué dans sa crise politique, le Venezuela de Nicolás Maduro ou de Juan Guaido, selon les points de vue diplomatiques, reste également en piteux état économique.

Comme le rapporte le Wall Street Journal, le pays semble néanmoins profiter d’un certain répit. Confronté à l’effondrement de l’économie –le PIB a été divisé par deux en cinq ans–, handicapé par de multiples sanctions internationales et luttant à grand-peine contre une hyperinflation record, Maduro se voit contraint de lâcher la bride et de laisser le marché reprendre quelque peu ses droits.

Source : Au Venezuela, le marché reprend ses droits | korii.

Venezuela. A propos des sanctions internationales: étouffer le noyé

Le Venezuela connaît actuellement la crise la plus grave de l’histoire de l’Amérique et l’une des plus destructrices de l’histoire du capitalisme. Les estimations les plus prudentes établissent la baisse du PIB, pour la période comprise entre 2013 et le premier trimestre de 2019, à environ 60%. Des destructions sans précédent. Pour avoir une idée, entre 1939 et 1943, la Pologne dévastée par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale a subi, selon des historiens comme le Britannique Mark Mazower, une contraction de 43% de PIB. Dans ce panorama épouvantable, une série de sanctions financières et économiques, promues par Donald Trump visent à exacerber à l’extrême les effets de la crise et à achever le travail de dévastation.

Pour des raisons d’espace, il ne sera pas possible de détailler le déroulement complexe de la crise vénézuélienne, l’ensemble de ses raisons et de ses causes, ni de voir en profondeur la série de sanctions économiques suffocantes que les Etats-Unis ont imposées avec une férocité inhabituelle à ce pays des Caraïbes. Maintenant nous allons plutôt chercher à éclairer les principales questions qui se posent à ce sujet: la crise au Venezuela est-elle due aux sanctions? Comment celles-ci affectent la population vénézuélienne? Sont-elles utiles pour favoriser le changement politique dans ce pays?

Source : Venezuela. A propos des sanctions internationales: étouffer le noyé | A l’encontre

S’insurger en temps de guerre, par Pasqualina Curcio

Voyons en face la dimension de la guerre économique contre le peuple vénézuélien. Cela fait 7 ans que les monopoles transnationaux et nationaux nous font faire des files d’attente et courir d’un lieu à l’autre pour obtenir des biens vitaux (nourriture, médicaments et produits d’hygiène). Notre monnaie, le Bolivar, a été attaquée à hauteur de… 29.862.393.456 % : en 2012 le taux de change était de 8,69 BsF/US$, aujourd’hui les sites comme DolarToday, sans base économique, pures créations politiques et guerrières, marquent 2.595.042.000 BsF/US$ et produisent la hausse incessante des prix depuis 2013.

Cette guerre, sans précédent historique en raison de ses dimensions, a débuté en 1999 et s’est intensifiée en 2013. Le peuple vénézuélien n’a pas seulement résisté, il a choisi de s’insurger héroïquement. Un phénomène inexplicable pour Donald Trump et ses conseillers, au point que John Bolton a perdu son emploi.

Nous, les Vénézuéliens, avons fait quelque chose que l’impérialisme américain ne peut déchiffrer.

Source : S’insurger en temps de guerre, par Pasqualina Curcio | Venezuela infos

Histoires de résistance : les héro(ïne)s méconnu(e)s du Venezuela d’aujourd’hui

Il y a quelques jours, certain(e)s de mes ami(e)s, comme beaucoup d’autres vénézuélien(ne)s, se moquaient des milicien(ne)s (membres de la Milicia Bolivariana): “Ce sont eux qui vont nous défendre en cas de guerre ?” “Ils sont si vieux qu’ils peuvent à peine tenir debout”, “Ils sont tous gros” “Des sans-dents” !

Source : Histoires de résistance : les héro(ïne)s méconnu(e)s du Venezuela d’aujourd’hui | Venezuela infos