Des Vénézuéliens défient virus et confinement pour s’approvisionner en Colombie

La police lance parfois des grenades assourdissantes pour les effrayer. Mais des centaines de Vénézuéliens se risquent quand même à franchir clandestinement la frontière avec la Colombie. Ils craignent plus de mourir de faim que de la COVID-19.

Source : Des Vénézuéliens défient virus et confinement pour s’approvisionner en Colombie | JDM

Coronavirus : la Colombie ferme ses frontières, le Venezuela en « quarantaine totale »

En Amérique latine, où l’on dénombre 819 cas de contaminations au coronavirus et sept morts, des mesures rapides sont prises pour lutter contre la propagation du Covid-19. « J’ai pris la décision de fermer, à partir de minuit, toutes les frontières terrestres, maritimes et fluviales du pays, du 17 mars 2020 jusqu’au 30 mai prochain », a tweeté le président de la Colombie, Ivan Duque.

Au Venezuela, Nicolas Maduro a déclaré à la radio et à la télévision : « A partir de demain mardi (…), le Venezuela entrera en quarantaine totale ». Le chef de l’Etat a précisé que cette « mesure drastique nécessaire » s’appliquerait à « tout le pays ».

Source : Coronavirus : la Colombie ferme ses frontières, le Venezuela en « quarantaine totale »

L’Amérique latine multiplie les mesures contre le coronavirus

De nombreux pays d’Amérique latine ont pris samedi de nouvelles mesures pour résister à l’expansion de la pandémie de coronavirus sur leurs territoires. Au Venezuela, où deux cas de contamination ont été confirmés, tous les voyageurs arrivés d’Europe en mars devront se soumettre à une « quarantaine obligatoire de deux semaines », a annoncé la vice-présidente Delcy Rodriguez.

« Cette mesure va permettre, comme l’a dit le président (Nicolas) Maduro, de rompre la chaîne de transmission (du virus) au bon moment », a déclaré Mme Rodriguez lors d’une allocution télévisée.La veille, la vice-présidente avait annoncé que deux premiers cas du nouveau coronavirus avaient été confirmés dans le pays. Le Venezuela est placé depuis vendredi en « état d’alerte ». Les liaisons aériennes avec l’Europe et la Colombie ont été suspendues pendant un mois et les établissements d’enseignement –de la maternelle à l’université– vont fermer leurs portes à partir de lundi.

La décision du président de la Colombie voisine, Ivan Duque, de fermer les sept postes-frontières terrestres avec le Venezuela a été qualifiée de « grotesque » samedi par la vice-présidente vénézuélienne, selon laquelle elle « encourage la traversée par d’autres chemins (…) où n’existe aucun contrôle épidémiologique ».

Source : L’Amérique latine multiplie les mesures contre le coronavirus

Coronavirus. La Colombie restreint les entrées d’étrangers, ferme la frontière vénézuélienne

La Colombie va fermer sa frontière avec le Venezuela et restreindre les entrées d’étrangers ayant voyagé en Europe ou en Asie au cours des quatorze derniers jours, dans l’espoir de freiner la propagation du coronavirus, a annoncé vendredi le président Ivan Duque.

Source : Coronavirus. La Colombie restreint les entrées d’étrangers, ferme la frontière vénézuélienne

Une ex-sénatrice colombienne capturée au Venezuela après son évasion rocambolesque

L’ancienne sénatrice colombienne Aida Merlano, emprisonnée dans son pays pour des achats de votes, a été capturée au Venezuela, près de quatre mois après son évasion rocambolesque lors d’une visite chez le dentiste, a indiqué lundi la police vénézuélienne.Mme Merlano a été appréhendée à Maracaibo, capitale de l’Etat de Zulia, frontalier avec la Colombie, a indiqué sur Instagram le policier responsable de cette arrestation, précisant qu’elle avait été arrêtée pour être entrée « illégalement » au Venezuela.

Source : Une ex-sénatrice colombienne capturée au Venezuela après son évasion rocambolesque – Le Parisien

Le Venezuela condamne l’expulsion de 59 de ses ressortissants de Colombie

Lundi dernier, l’immigration colombienne annonçait l’expulsion de 59 Vénézuéliens pour « menace à l’ordre public et à la sécurité nationale » alors que la Colombie est touchée par un important mouvement social depuis plus d’une semaine. Pour le gouvernement vénézuélien, ces expulsions sont un « écran de fumée » d’Ivan Duque, le président colombien.

Le ministre des Affaires étrangères vénézuélien se dit « indigné et profondément préoccupé » par ces déportations. Dans un communiqué tardif, Jorge Arreaza accuse Ivan Duque de « criminaliser l’immigration vénézuélienne pour faire oublier qui est le vrai responsable de la crise colombienne, à savoir le gouvernement ».

En tout, 83 Vénézuéliens ont été expulsés de Colombie au cours des deux dernières semaines. Tous sont accusés d’avoir infiltré les manifestations qui durent depuis le 21 novembre. Ivan Duque a même laissé entendre que les autorités vénézuéliennes étaient à la manœuvre.

Source : Le Venezuela condamne l’expulsion de 59 de ses ressortissants de Colombie – Amériques – RFI