Entre le Venezuela et la Colombie, la frontière sent la poudre

Historiquement, les relations sont tendues entre le Venezuela et la Colombie. Elles se sont envenimées récemment en raison de cette crise frontalière. Des dizaines d’ONG, ainsi que des membres de la société civile, ont exigé des Nations unies qu’elles envoient un émissaire pour rétablir le dialogue entre les deux pays, qui partagent 2 200 kilomètres de frontière mais ne se parlent plus.

“La Colombie et le Venezuela ne peuvent pas prendre prétexte des événements de l’Apure et de l’Arauca pour se livrer à une escalade”, soulignaient ces ONG il y a peu dans le communiqué qu’elles ont adressé au secrétaire général de l’ONU, António Guterres, qui jusqu’à présent ne leur a pas répondu.Le ministre des Affaires étrangères vénézuélien, Jorge Arreaza, a qualifié la Colombie de “narco-État” et a lui aussi demandé une médiation des Nations unies pour faciliter la communication

Source : Entre le Venezuela et la Colombie, la frontière sent la poudre

L’exode vénézuélien sans précédent en Amérique latine, possible levier de croissance de la région

Les millions d’exilés qui ont fui le Venezuela et les politiques dévastatrices de son président Nicolas Maduro posent un défi énorme aux pays voisins qui les accueillent, mais sont peut-être aussi une chance.

Source : L’exode vénézuélien sans précédent en Amérique latine, possible levier de croissance de la région

Au Venezuela, l’armée s’embourbe dans un conflit contre des guérilleros colombiens

D’ordinaire, les accrochages entre différents groupes armés à la frontière colombo-vénézuélienne ne durent jamais très longtemps. Mais cette fois-ci, c’est un conflit d’une autre ampleur qui s’est engagé dans l’Etat d’Apure le 21 mars.

Il oppose de manière sanglante l’armée vénézuélienne à un groupe dissident des Farc, la célèbre guérilla colombienne censée partager les convictions de la révolution bolivarienne. Et la mort de huit soldats vénézuéliens, annoncée mercredi par le ministère vénézuélien de la Défense, n’en est que le dernier épisode.

Source : Au Venezuela, l’armée s’embourbe dans un conflit contre des guérilleros colombiens – Libération

Venezuela – Huit soldats tués lors de combats à la frontière avec la Colombie

Huit soldats vénézuéliens ont été tués ces derniers jours dans des combats avec des groupes armés irréguliers colombiens dans le sud-ouest du Venezuela, à la frontière avec la Colombie, portant à 16 le nombre de militaires tués dans la zone depuis le 21 mars, selon le ministère de la Défense.

Le ministère a publié mercredi un faire-part de décès avec le nom des huit soldats tués «au combat» sans donner plus de précisions. Lundi dans un communiqué, il avait fait état de «violents combats» entre l’armée et les groupes, évoquant des «morts» dans les deux camps dans cette région de grande insécurité et à la frontière poreuse.

Source : Venezuela – Huit soldats tués lors de combats à la frontière avec la Colombie | Tribune de Genève

Armée, réfugiés et cocaïne à la frontière entre la Colombie et le Venezuela

Depuis l’offensive menée par l’armée vénézuélienne sur son territoire contre des groupes armés colombiens, fin mars, 5 800 personnes ont traversé le fleuve Arauca qui sépare les deux pays. La ville colombienne d’Arauquita fait face à l’afflux de réfugiés.

Source : Armée, réfugiés et cocaïne à la frontière entre la Colombie et le Venezuela

Venezuela : Exactions des forces de sécurité près de la frontière colombienne

Les forces de sécurité vénézuéliennes ont commis de graves exactions à l’encontre de résidents d’une zone située près de la frontière avec la Colombie au cours d’une opération de plusieurs semaines contre des groupes armés, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Les forces de sécurité vénézuéliennes ont déclenché leur offensive, visant ostensiblement à combattre les groupes armés au Venezuela, dans l’État d’Apure le 21 mars. Cette opération a toutefois conduit à l’exécution d’au moins quatre paysans, à des arrestations arbitraires, à la poursuite de civils devant des tribunaux militaires et à la torture de résidents accusés de collaborer avec des groupes armés. Ces exactions sont comparables à une précédente série d’abus systématiques ayant conduit à des enquêtes internationales sur d’éventuels crimes contre l’humanité dans ce pays.

Source : Venezuela : Exactions des forces de sécurité près de la frontière colombienne | Human Rights Watch