Raúl Castro annonce des difficultés économiques liées au soutien au Venezuela

Raúl Castro, qui a quitté la présidence en 2018 mais demeure premier secrétaire du Parti communiste, a réitéré son soutien à Nicolás Maduro et annonce à ses concitoyens des temps difficiles.

Source : Raúl Castro annonce des difficultés économiques liées au soutien au Venezuela

«La puissante agression US contre le Venezuela est également dirigée contre Cuba»

Imposant des sanctions de plus en plus sévères au Venezuela, Washington croit sans doute pouvoir écarter Nicolas Maduro du pouvoir. Alicia Jrapko, coordinatrice du réseau américain Solidarité avec Cuba, a révélé au micro de Sputnik une autre raison des pressions américaines contre Caracas.

Ces pressions inédites exercées par les États-Unis contre le Venezuela visent également Cuba, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Alicia Jrapko, coordinatrice du réseau américain Solidarité avec Cuba.

«La puissante agression américaine contre le Venezuela est également dirigée contre Cuba, car ils [les Américains, ndlr] savent que si le Venezuela tombait, leur offensive contre Cuba serait plus facile», a déclaré l’interlocutrice de l’agence.

Source : «La puissante agression US contre le Venezuela est également dirigée contre Cuba» – Sputnik France

Cuba – Venezuela : ce que nous ne devons pas oublier

Le rapprochement entre Cuba et le Venezuela semble concilier passé et avenir. Le socialisme du XXIe siècle est venu au secours de celui XXe siècle pour en plus l’améliorer. Mais il n’en fut rien et aujourd’hui, après vingt ans de Révolution bolivarienne, le modèle de populisme pétrolier vénézuélien est en crise et de plus en plus autoritaire . Et Cuba est en train de vivre sa propre forme de restauration capitaliste. Mais Cuba et le Venezuela partagent aussi une certitude : il n’y a pas de paradis où retourner. Ni le Cuba d’avant 59 ni le Venezuela pré-Chávez n’étaient la panacée que certains croient aujourd’hui.

Source : Cuba – Venezuela : ce que nous ne devons pas oublier – Barril.info

Venezuela. Déclaration du gouvernement révolutionnaire de Cuba

Le Gouvernement révolutionnaire condamne énergiquement le sabotage perpétré contre le système électrique vénézuélien, ce qui constitue un acte terroriste visant à porter préjudice à la population sans défense de toute une nation et à la prendre en otage dans le cadre de la guerre non classique que les Etats-Unis livrent contre le gouvernement légitime que préside le compagnon Nicolás Maduro Moros et contre l’union civico-militaire du peuple bolivarien et chaviste.

Des politiciens étasuniens se sont hâtés d’applaudir à une action qui prive la population d’un service fondamental et les hôpitaux de l’énergie nécessaire à leur fonctionnement, interrompt d’autres services élémentaires indispensables à la vie quotidienne, tels que l’alimentation, la distribution d’eau, le transport, les communications, la sécurité publique, le commerce, les transactions bancaires et les paiements par carte, porte préjudice au travail en général et empêche le fonctionnement des écoles et des universités.

La séquence et la modalité de cette action rappelle le sabotage commis en 2002 contre l’industrie pétrolière par une société étasunienne propriétaire et opératrice du système automatisé de production, de raffinage, de transport et de distribution de la production.

Source : Venezuela. Déclaration du gouvernement révolutionnaire de Cuba — Gouvernement révolutionnaire de Cuba

Crise au Venezuela. La Caraïbe base arrière des États-Unis ?

Cuba a déclaré mercredi que des unités militaires des États-Unis s’étaient rendues dans les Caraïbes afin de préparer une « agression » et une « aventure militaire » contre le Venezuela, « déguisée en intervention humanitaire ».

Il y a eu entre les 6 et 10 février « des mouvements de forces d’opérations spéciales des États-Unis vers des aéroports de Porto Rico (territoire américain, NDLR), la République dominicaine et d’autres îles des Caraïbes, sans que leurs gouvernements n’en aient été informés », a affirmé le ministère cubain des Affaires étrangères. « La préparation d’une agression militaire contre le Venezuela avec un prétexte humanitaire se poursuit », a ajouté sur Twitter le pays castriste, allié du président vénézuélien Nicolas Maduro.

Le ministre des Affaires étrangères Miguel Vargas a réfuté l’affirmation du gouvernement cubain selon laquelle des avions militaires américains auraient atterri à la base aérienne de San Isidro dans le cadre d’une incursion contre le Venezuela.

Source : Crise au Venezuela. La Caraïbe base arrière des États-Unis ? – Journal France-Antilles

Cuba monte au front pour défendre le Venezuela, son plus proche allié

Inquiet de « l’ingérence » des États-Unis au Venezuela, Cuba tente de mobiliser la communauté internationale. Le pays s’inquiète de « perdre un allié majeur » et son principal fournisseur de pétrole si Nicolás Maduro quitte le pouvoir.

« Ne touchez pas au Venezuela » : inquiet pour le gouvernement de Nicolás Maduro, son plus proche allié, Cuba a lancé une vaste mobilisation pour tenter de rallier la communauté internationale contre les pressions « brutales » de Washington.

Partout dans le pays, ces derniers jours, militaires, travailleurs, élèves et étudiants cubains ont été appelés à signer des déclarations de soutien au dirigeant socialiste, selon des images retransmises à la télévision d’État.

Source : Cuba monte au front pour défendre le Venezuela, son plus proche allié