Curaçao. Les autorités continuent de refuser leur protection aux personnes fuyant la crise au Venezuela

Les autorités de Curaçao et des Pays-Bas bafouent les droits des Vénézuéliennes et des Vénézuéliens qui sollicitent une protection internationale à Curaçao, écrit Amnesty International le 11 octobre 2021 dans un nouveau rapport intitulé Still no Safety: Venezuelans denied protection in Curaçao. Elle a recensé 22 cas de Vénézuélien·ne·s, dont des mineurs, qui ont subi des violations des droits humains telles que le placement systématique en détention dans des conditions inhumaines, les mauvais traitements, la séparation des familles et le non-respect du droit de demander l’asile.

Près de 5,7 millions de ressortissants vénézuéliens ont fui la crise des droits humains qui fait rage dans leur pays : c’est l’une des plus graves crises de déplacement dans le monde. Curaçao, île caribéenne située non loin, qui fait partie du Royaume des Pays-Bas, est l’un des pays de destination. On estime que 17 000 Vénézuélien·ne·s en situation irrégulière vivent sur l’île.

Source : Curaçao. Les autorités continuent de refuser leur protection aux personnes fuyant la crise au Venezuela – Amnesty International

Avec l’exode de sa population active, le Venezuela est devenu un “pays de vieux et d’enfants”

L’émigration massive causée par la crise économique, politique et sociale au Venezuela ralentit d’autant plus le développement du seul pays d’Amérique latine à avoir perdu des habitants durant la dernière décennie, constate le site BBC Mundo.

En 2015, l’Institut national des statistiques du Venezuela (INE) estimait que le pays compterait plus de 32,6 millions d’habitants pour l’année 2020, rapporte la BBC Mundo. Selon les chiffres des Nations unies (ONU), la population du Venezuela est pourtant tombée sous la barre des 28,5 millions d’habitants l’an passé, diminuant de 4 millions le nombre escompté.

Ces chiffres renvoient la démographie du pays à son niveau de 2010. Ils font du Venezuela le pays à avoir le plus perdu en population ces cinq dernières années (davantage encore que la Syrie, note le site d’information britannique), le seul d’Amérique latine à avoir vu le nombre de ses habitants diminuer durant la dernière décennie.

“La vague migratoire inédite de ces dernières années, causée par la crise économique, sociale et politique, a causé d’importants changements démographiques qui ont transformé le Venezuela en un pays de vieux et d’enfants”, constate BBC Mundo. Avec des répercussions préoccupantes sur le développement du pays.

Source : Avec l’exode de sa population active, le Venezuela est devenu un “pays de vieux et d’enfants”

Quitter le Venezuela, le cœur lourd

On les appelle caminantes : les marcheurs, les marcheuses aussi, plus nombreuses ces dernières années. Ces milliers de femmes et d’hommes qui quittent le Venezuela à pied pour fuir la pauvreté et la violence sont la facette la plus troublante d’une crise économique et politique qui a déraciné plus de 5,6 millions de personnes depuis 2015.

La plupart partent vers les pays voisins, la Colombie notamment. Ces exilés franchissent jusqu’à 3000 km pour rejoindre un proche parti avant eux, ou simplement dans l’espoir de réussir ailleurs à se nourrir et subvenir à leurs besoins de base, loin de l’hyperinflation et des pénuries.

Source : Quitter le Venezuela, le cœur lourd | La Presse

L’exode vénézuélien sans précédent en Amérique latine, possible levier de croissance de la région

Les millions d’exilés qui ont fui le Venezuela et les politiques dévastatrices de son président Nicolas Maduro posent un défi énorme aux pays voisins qui les accueillent, mais sont peut-être aussi une chance.

Source : L’exode vénézuélien sans précédent en Amérique latine, possible levier de croissance de la région

Au moins six morts dans un naufrage entre le Venezuela et Trinité

Au moins six personnes sont mortes vendredi dans le naufrage d’un bateau reliant le Venezuela et Trinité-et-Tobago, distants d’une centaine de kilomètres, selon un bilan officiel qui risque de s’alourdir.

« Pour le moment, nous avons malheureusement six morts, quatre femmes et deux hommes », a annoncé lundi à des médias locaux la gouverneure de l’Etat de Delta Amacuro (nord est), Lizeta Hernandez, soulignant que les recherches se poursuivaient pour trouver « les dix citoyens vénézuéliens manquants, parmi lesquels trois sont probablement mineurs ».

Les autorités n’ont toutefois pas précisé le nombre de personnes à bord du bateau qui était parti de La Horqueta pour l’île de Trinité vendredi.

Source : Au moins six morts dans un naufrage entre le Venezuela et Trinité

États-Unis : un statut de protection octroyé pour les réfugiés du Venezuela 

Aux États-Unis, l’administration Biden a annoncé qu’elle allait désigner le Venezuela pour un « statut de protection temporaire » (TPS). Il s’agit d’un statut d’immigration autorisé qui permet aux personnes de rester travailler aux États-Unis pendant une période où il est jugé dangereux pour elles de retourner dans leur pays d’origine. Cette désignation particulière est valable 18 mois et peut être renouvelée si les conditions qui l’ont motivée sont toujours en place au moment de son expiration.

Source : États-Unis: un statut de protection octroyé pour les réfugiés du Venezuela – Vatican News