Venezuela : les chrétiens apportent leur aide aux réfugiés qui fuient vers le Brésil

Un réseau d’organisations religieuses travaillent ensemble pour fournir l’aide de première nécessité à tous les réfugiés dans les rues, rapporte Noemí Mena Montes, journaliste du site Evangelical Focus. Sans aucun soutien des autorités locales ou fédérales. C’est la première fois de l’histoire de cette région brésilienne, que toutes les églises travaillent ensemble pour aider les réfugiés, explique le prêtre catholique Padre Elvis. “Il n’y a pas d’immigrants dans l’Eglise, il n’y a que des chrétiens”. La mission baptiste brésilo-vénézuélienne, fournit de l’eau, l’accès à des salles de bains et à Internet, aux nombreuses réfugiés qui demandent de l’aide.

Source : Venezuela : les chrétiens apportent leur aide aux réfugiés qui fuient vers le Brésil – L’Info Évangélique

Venezuela : Les différentes vagues d’exil

Ces derniers mois, les migrant·e·s vénézuéliens ont occupé une place importante dans les médias et sur l’agenda politique international. Par terre, par mer et par air, ils se déplacent à la recherche de meilleures conditions de vie. Certains font des marches risquées de 16 heures par jour, le long de routes. Elles peuvent atteindre 3500 kilomètres. Beaucoup d’entre eux dorment dans la rue; d’autres risquent leur vie en mer ou même comme passagers clandestins essayant de se faufiler dans un avion.

La Colombie demande une aide économique pour les aider, le Pérou déclare l’état d’urgence sanitaire à la frontière et le Brésil mobilise ses troupes.

Le représentant spécial du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour les réfugiés vénézuéliens a estimé que la crise migratoire du Venezuela était sans précédent en Amérique latine.

Il y a eu beaucoup de spéculations sur ce phénomène, mais quelle est son ampleur et qui migre? Quelle est la part de la propagande et quelle est la réalité ayant trait à l’actualité sur ce sujet? Quelles sont les fonctions politiques et économiques qui sous-tendent ces événements? Le présent essai tente de répondre à certaines de ces questions.

Source : A l’encontre » Venezuela. Les différentes vagues d’exil

Venezuela : 2,3 millions de personnes ont quitté le pays

Au moins 2,3 millions de personnes ont quitté le Venezuela depuis 2015, fuyant la grave crise économique et politique que traverse ce pays, a indiqué l’ONU jeudi. Quelque trois millions de Vénézuéliens vivent désormais à l’étranger, dont 2,4 en Amérique latine (la majorité en Colombie et au Pérou) et dans les Caraïbes, ont indiqué le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans un communiqué. Selon les statistiques officielles, le pays comptait en 2015 un peu plus de 30 millions d’habitants.

Le président du pays, le chaviste Nicolas Maduro, a qualifié les statistiques de l’ONU de « fake news » censées justifier une intervention étrangère dans les affaires du Venezuela.

Source : Venezuela : 2,3 millions de personnes ont quitté le pays – L’Express

Venezuela : 98 Vénézuéliens rentrent au pays grâce au Plan Retour dans la Patrie

 Mardi soir sont arrivés au Venezuela, en provenance du Pérou, grâce au Plan Retour dans la Patrie, 98 Vénézuéliens, a fait savoir le chancelier de la République Bolivarienne du Venezuela, Jorge Arreaza, sur son compte Twitter.

Depuis la mise en marche du Plan Retour dans la Patrie, 8 499 Vénézuéliens sont rentrés au pays : 6413 en provenance du Brésil, 305 de Colombie, 658 d’Equateur, 854 du Pérou, 171 d’Argentine, 95 de République Dominicaine, 2 du Chili, 1 du Panamá

Source : Venezuela : 98 Vénézuéliens rentrent au pays grâce au Plan Retour dans la Patrie – CCN – Caraib Creole News / L’actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe

Venezuela : les chiffres officiels de la vague migratoire sont vraiment hallucinants !

Les derniers chiffres communiqués, fin octobre, par Christian Krüger Sarmiento, le directeur général de Migración Colombia, l’organisme colombien chargé de contrôler les flux migratoires, montrent, pour tous ceux qui pouvaient encore douter, l’ampleur du phénomène migratoire en Colombie : plus d’un million de Vénézuéliens (1,032 million, exactement) sont entrés en Colombie depuis le début de l’année 2018, sans oublier les 680.000 qui se sont dirigées vers d’autres pays d’Amérique du Sud comme le Pérou, le Chili, l’Équateur ou encore l’Argentine.

Source : Venezuela : les chiffres officiels de la vague migratoire sont vraiment hallucinants ! – Boulevard Voltaire

La Banque mondiale se veut optimiste sur la crise migratoire Venezuela-Colombie

Plus d’un million de Vénézuéliens ont émigré en Colombie, 750 000 au cours des neufs premiers mois de 2018 selon les autorités colombiennes. Les Vénézuéliens fuient la crise économique de leur pays, l’hyperinflation, les pénuries et la situation économique bloquée. La Banque mondiale a rendu public vendredi 2 novembre un rapport sur cette crise migratoire d’une ampleur inégalée en Amérique latine.

Source : La Banque mondiale se veut optimiste sur la crise migratoire Venezuela-Colombie – Amériques – RFI