[Vidéo] Venezuela, une femme parmi tant d’autres : Eneida Ramirez

En mai 2019 l’École Populaire et Latino-américaine de Cinéma et Terra TV ont initié un cycle de portraits de femmes du peuple vénézuélien. C’est une plongée dans le Venezuela « hors champ médiatique », à savoir populaire, quotidien et féminin en sachant que la femme est en première ligne des organisations révolutionnaires et de la résistance à la guerre économique états-unienne. Et qu’elles parlent sans besoin de faire dans la contre-propagande. Comme Eneida Ramirez, la couturière installée dans le quartier populaire de Petare (Caracas), passée de la découpe des patrons de catalogues à la fondation de sa propre “école”.

Durée : 4 min. 15’, ESP sous-titres FR.

Source : Venezuela, une femme parmi tant d’autres (7): Eneida Ramirez | Venezuela infos

[Vidéo] Venezuela en Vivo: La démocratie participative au Venezuela. Interview de Blanca Eekhout, ministre des Communes

Blanca est une militante sociale de la première heure, elle a été la fondatrice de nombreux médias communautaire comme Catia Tv, et est devenu la première présidente de la chaine publique ViVe TV, puis de VTV. Élu députée en 2010, elle deviendra vice-présidente de l’Assemblée nationale de 2011 à 2015.  Cette jeune femme, qui a consacré sa vie à la lutte sociale et à l’approfondissement de la démocratie dans son pays, a occupé plusieurs postes de la haute fonction publique. Elle a été Ministre de la Communication et de l’Information (2009-2010), Ministre de la Femme et de l’Égalité des genres (2016-2018). Elle est aujourd’hui Ministre des Communes depuis septembre 2018.

Source : Venezuela en Vivo: La démocratie participative au Venezuela. Interview de Blanca Eekhout, ministre des Communes

Vivre la démocratie vénézuélienne

 

S’il est un aspect du Venezuela que tout journaliste occidental se doit d’occulter (mises à part les causes de la guerre économique qu’il appelle « crise humanitaire »), c’est bien la démocratie participative. La solution finale est d’éliminer le peuple pour faire croire que Maduro tient par « obstination » ou par « habileté ».

En 2017 déjà, le sursaut citoyen pour élire une Assemblée Constituante et sortir par le haut des violences d’extrême droite, avait été repeint par les médias comme « imposition de Maduro ». Hélas pour eux, vingt ans après les premiers pas de la révolution bolivarienne, la démocratie participative déborde encore et toujours les urnes (et ladite guerre n’y est pas étrangère).

Le 9 juin 2019, la Commune socialiste d’Altos de Lidice, à Caracas, a voté et a élu son premier Parlement Communal, au bout d’un an d’efforts et de pédagogie.Reportage photo d’une journée d’élections, offert par Cacica Honta

Source : Vivre la démocratie vénézuélienne | Venezuela infos

[Vidéo] Comment les communes font face à la guerre de l’alimentation au Venezuela

Un samedi matin. Loin des informations nationales et des chaînes de télévision, la commune s’organise pour réaliser un marché communal dans la partie haute du quartier de Lidice à Caracas. Plus on monte sur la colline, plus les maisons, les infrastructures et les revenus deviennent modestes. Il en est de même dans toute la capitale, dont où le centre a été réservé à la minorité des classes supérieures et moyennes; les grands quartiers populaires, eux, ont été construits sur les hauteurs, avec des maisons les unes au-dessus des autres, des escaliers étroits, des labyrinthes, et pas mal d’efforts.

Source : Comment les communes font face à la guerre de l’alimentation au Venezuela, par Marco Teruggi | Venezuela infos

Comment vit-on dans une commune du grand Caracas ?

Applaudissements et rires à gorge déployée pour l »avant-première du film « Commune« . En seulement 18 minutes de projection, le public se multiplie par trois dans le secteur de la “redoma”, au centre du quartier populaire du Lídice, La Pastora, quartier historique de la zone centrale de la capitale où vivent 130 000 vénézuélien(ne)s et qui compte encore des maisons de style colonial dans sa partie basse.

Le mouvement des gens du quartier, traversé par les motos aux klaxons aigus, les enfants jouant au ballon et les chiens à la recherche de restes, s’interrompt pour la projection de la production de Terra TV qui raconte la vie quotidienne de la Commune socialiste de Altos de Lídice. Celle-ci célèbre ce 3 juin 2019 un an d’existence.

Source : Comment vit-on dans une commune du grand Caracas ? par Michele de Mello (Brasil de Fato) | Venezuela infos

La pharmacie communale. Comment les femmes d’un quartier populaire ont fait face au manque de médicaments

C’est dans la maison de Manuela Gutiérrez, siège du “Conseil communal Coromoto de Dios” que démarre le plan-séquence de cette histoire, quelques heures avant l’inauguration de la pharmacie communale d’Altos de Lídice, un quartier populaire de l’ouest de Caracas.

Betsy Rebolledo découpe des ampoules de médicaments tout en s’assurant, encore et toujours, que tous les noms et toutes les quantités des médicaments soient bien inscrits sur la feuille de calcul.

Source : La pharmacie communale. Comment les femmes d’un quartier populaire ont fait face au manque de médicaments | Venezuela infos