Venezuela : Poutine oblige les USA à lâcher Guaidó

De quoi s’agit-il et, surtout, pourquoi ce soudain revirement à la fois d’attitude et de stratégie ?

Nous l’avons écrit ici, la solution de recours Juan Guaidó a montré ses limites et, après plusieurs atermoiements, Donald Trump vient d’en acter la fin. Mais cela étant dit, cette nouvelle stratégie américaine est surtout la conséquence d’un bras de fer en plusieurs séquences entre Russes et Américains.

Source : Venezuela : Poutine oblige les USA à lâcher Guaidó – Boulevard Voltaire

Les États-Unis déploient des militaires au large des côtes vénézuéliennes

En mer, des destroyers lance-missiles de la classe Arleigh Burke, l’épine dorsale de la marine américaine, seront déployés, opérant à la fois au large des côtes du Venezuela et également dans le Pacifique. On ne sait pas cependant combien de ces navires seront employés.

Le vice-président de l’économie du Venezuela, Tareck el Aissami, a dénoncé ce vendredi les mesures coercitives appliquées par les États-Unis contre ce pays qui entravent l’approvisionnement normal en carburant. »Avec ce plan de blocus naval pervers et l’intimidation récurrente qu’il mène contre des fournisseurs potentiels dans le pays, (les États-Unis) empêchent l’approvisionnement en additifs chimiques, en fournitures et en pièces détachées nécessaires au processus de production du carburant qui est distribué dans sur tout le territoire national », a assuré El Aissami.

Source : Les États-Unis déploient des militaires au large des côtes vénézuéliennes

En pleine pandémie, l’UE soutient le plan d’ingérence de Washington au Venezuela

Alors que l’ONU a appelé à alléger les sanctions économiques dans le contexte de la pandémie, l’Union européenne a annoncé soutenir un plan de Washington qui conditionne cet allègement… à une transition politique au Venezuela, sans Nicolas Maduro.

Les tentatives d’ingérence occidentales se poursuivent au Venezuela malgré la crise du coronavirus, qui n’épargne aucun pays. L’Union européenne a jugé le 3 avril le plan américain pour un «gouvernement de transition» au Venezuela sans le président Nicolas Maduro et l’opposant Juan Guaido «conforme» au principe de règlement pacifique prôné par ses Etats membres. Ce plan américain serait la condition sine qua non pour que Washington accepte d’alléger les sanctions économiques internationales qui pèsent lourdement sur l’économie vénézuélienne.

Source : En pleine pandémie, l’UE soutient le plan d’ingérence de Washington au Venezuela — RT en français

Venezuela: l’UE étudie très attentivement les propositions américaines

L’Union européenne va « étudier très attentivement » la demande américaine d’un gouvernement de transition au Venezuela et soutiendra les solutions permettant une résolution pacifique et démocratique de la crise, a annoncé mercredi le service diplomatique européen.

La diplomatie américaine a proposé mardi un nouveau « cadre pour une transition démocratique ». Elle a demandé au président Nicolas Maduro et à son opposant Juan Guaido, qui se disputent la présidence, de « tous les deux » renoncer dans l’immédiat au pouvoir exécutif, confié pendant « une période de transition » à un « Conseil d’Etat » mis en place par « des élus de l’Assemblée nationale issus des deux camps ».

Source : Le Nouvelliste – Venezuela: l’UE étudie très attentivement les propositions américaines

Venezuela: le plan de Washington

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a présenté mardi 31 mars un plan nommé «cadre démocratique pour le Venezuela». Il s’agit d’un agenda pour sortir de la crise politique frappant le pays depuis plusieurs années, et qui a des répercussions dramatiques sur la situation économique et sociale des Vénézuéliens.

Des émeutes ont éclaté ces dernières heures dans plusieurs régions du pays pour protester contre les pénuries de carburant. Celles-ci sont dues au délabrement des installations pétrolières, alors que la production, qui était de plus de trois millions de barils par jour, a chuté à probablement moins de 500.000 aujourd’hui.

Le plan prévoit la dissolution de l’Assemblée nationale constituante, composée exclusivement de chavistes, pour redonner le pouvoir législatif à l’Assemblée nationale. Celle-ci sera chargée de désigner un conseil de gouvernement de cinq membres, qui assumera le pouvoir exécutif et l’organisation d’une élection présidentielle dans les six à huit mois.

Source : Venezuela: le plan de Washington

Washington infléchit sa politique vis-à-vis du Venezuela

Le gouvernement américain a offert mardi de commencer à lever ses sanctions contre le Venezuela à la condition que les membres de l’opposition et du parti socialiste au pouvoir s’entendent pour former un gouvernement intérimaire sans le président Nicolas Maduro.

Cette proposition, qui marque un fléchissement de la position américaine vis-à-vis de Caracas, a été dévoilée par le secrétaire d’Etat Mike Pompeo.

En vertu de cette « feuille de route pour une transition démocratique », qui offre pour la première fois une « sortie progressive » du régime de sanctions imposé au Venezuela par Washington, ni Maduro ni le chef de l’opposition Juan Guaido ne participeraient à un gouvernement de transition.

La semaine dernière encore, les Etats-Unis avaient durci leur politique envers le pouvoir socialiste vénézuélien, en inculpant Nicolas Maduro pour « narco-terrorisme ».

Source : Washington infléchit sa politique vis-à-vis du Venezuela