Venezuela. Maduro réclame plus de 1,7 milliard de dollars au Portugal

Le président Nicolas Maduro a exigé mardi que le Portugal restitue au Venezuela plus de 1,7 milliard de dollars qui selon lui ont été bloqués illégalement par le gouvernement portugais. « Je dis au gouvernement du Portugal: libérez les 1 727 millions de dollars que vous nous avez volés, que vous nous avez pris à (la banque portugaise) Novo Banco », a déclaré M. Maduro lors d’une intervention à la radio et à la télévision.

Avec cet argent, le gouvernement vénézuélien pourra acheter « tous les médicaments et les produits alimentaires » dont il a besoin, a-t-il dit. M. Maduro a accusé Lisbonne de n’avoir aucune raison valable pour bloquer des fonds vénézuéliens. « Vous n’avez aucun embargo contre le Venezuela, il n’y a pas de mesures d’embargo ni dans l’Union européenne ni dans les banques du Portugal qui justifieraient que nous enleviez cet argent qui est vénézuélien, qui est à nous », a-t-il argumenté.

Source : Venezuela. Maduro réclame plus de 1,7 milliard de dollars au Portugal

Le Venezuela renfloue ses caisses malgré les sanctions, selon Bloomberg

En dépit d’une «impulsion internationale croissante» visant à geler les avoirs du Venezuela, ce pays a réussi à vendre neuf tonnes d’or pour la somme de 400 millions de dollars, rapporte Bloomberg, se référant à deux de ses sources dans un article du 15 avril.

Au moins neuf tonnes d’or, d’une valeur totale de 400 millions de dollars, ont été vendues par les autorités vénézuéliennes, a écrit Bloomberg, se référant à deux sources différentes. Selon l’article, ce sont les Émirats arabes unis ou la Turquie qui auraient pu se charger de cette «course».

«La vente peut signifier que le Président Nicolas Maduro a trouvé un moyen pour contourner le blocage économique», a souligné Bloomberg.

Source : Le Venezuela renfloue ses caisses malgré les sanctions, selon Bloomberg – Sputnik France

Les USA «envisageraient sérieusement une intervention militaire au Venezuela»

La table ronde secrète organisée le 10 avril dernier par le groupe de réflexion du Centre d’études stratégiques et internationales en matière de politique étrangère (CSIS), qui portait sur un projet d’intervention militaire au Venezuela, a rassemblé des responsables militaires et civils anciens et actuels des États-Unis, d’autres de Colombie et du Brésil, ainsi que des personnes de confiance de Juan Guaido.

Selon The Gray Zone, qui a justement annoncé la tenue de cette réunion à huis clos, les options militaires «seraient sérieusement envisagées» après l’échec de toutes les autres tentatives des États-Unis de renverser le pouvoir au Venezuela.

Source : Les USA «envisageraient sérieusement une intervention militaire au Venezuela» – Sputnik France

Venezuela : l’appel à l’ONU

Le groupe de Lima appelle les Nations unies à « prendre des mesures » pour enrayer la crise vénézuélienne et venir en aide aux migrants.

Treize pays latino-américains et le Canada composent le groupe de Lima qui était réuni ce lundi à Santiago.La réunion s’est tenue alors que le Canada a annoncé de nouvelles sanctions contre 41 hauts responsables du gouvernement de Nicolas Maduro.

Source : Venezuela : l’appel à l’ONU | Euronews

Sanctions canadiennes: le Venezuela accuse Ottawa de suivre « l’aventure belliciste » de Trump

Le Venezuela a accusé lundi Ottawa d’accompagner l' »aventure belliciste » du président américain Donald Trump, après que le Canada, qui reconnaît l’opposant Juan Guaido comme président par intérim, a annoncé de nouvelles sanctions contre de hauts responsables du gouvernement de Nicolas Maduro.

Source : Sanctions canadiennes: le Venezuela accuse Ottawa de suivre « l’aventure belliciste » de Trump – Le Point

Le Venezuela dénonce « l’impact criminel » des sanctions américaines

Le gouvernement vénézuélien a dénoncé dimanche « l’impact criminel » sur le peuple vénézuélien des sanctions américaines ciblant sa société pétrolière d’Etat PDVSA.

Les sanctions ont bloqué l’accès du pays aux recettes pétrolières et ont réduit sa capacité à payer les principaux programmes sociaux et sanitaires, a indiqué le gouvernement dans une déclaration.

Les sanctions « empêchent la mise en œuvre de programmes d’aide humanitaire pour des cas de santé particulièrement difficiles », tels que le cancer, la maladie de Parkinson, l’épilepsie et les greffes de foie et de moelle osseuse, selon la déclaration.

De telles sanctions, « promues par des acteurs politiques vénézuéliens et dictées par le gouvernement américain, constituent une violation flagrante des droits de l’Homme des patients touchés », a estimé le gouvernement.

Source : Le Venezuela dénonce « l’impact criminel » des sanctions américaines_French.news.cn