Pollution au pétrole au Brésil: le Venezuela nie être responsable

La compagnie pétrolière d’Etat vénézuélienne PDVSA a nié jeudi être à l’origine des grandes galettes de pétrole qui ont souillé plus de 130 plages du nord-est du Brésil, comme l’a affirmé le ministre brésilien de l’Environnement, Ricardo Salles.

«PDVSA rejette catégoriquement les déclarations du ministre brésilien de l’Environnement, Ricardo Salles, qui accuse le Venezuela d’être à l’origine (des galettes de) brut qui contaminent les plages du nord-est du Brésil depuis début septembre», a déclaré le groupe dans un communiqué.

Source : Pollution au pétrole au Brésil: le Venezuela nie être responsable

Suite à un décret présidentiel, Adobe va couper les comptes de ses clients au Venezuela

« Le gouvernement américain a publié le décret 13884 qui a pour effet d’interdire la quasi-totalité des transactions et des services entre entreprises, entités et particuliers américains avec le Venezuela. Pour rester en conformité, Adobe désactive tous les comptes au Venezuela ». L’éditeur ajoute que ce décret présidentiel n’a pas de date d’expiration, « la décision de l’annuler incombe uniquement au gouvernement des États-Unis ».

Les clients concernés ont jusqu’au 28 octobre pour télécharger le contenu enregistré sur leur compte Adobe. Passé cette date il sera désactivé. Aucun remboursement pour les achats ou abonnements en cours ne sera proposé ; Adobe explique que c’est l’une des conséquences du décret.

Source : Suite à un décret présidentiel, Adobe va couper les comptes de ses clients au Venezuela – Next INpact

L’Ambassadeur Ronald Sanders dénonce la dernière résolution de l’OEA sur le Venezuela

Sir Ronald Sanders est ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda aux États-Unis, Organisation des États américains et haut-commissaire au Canada; un consultant en affaires internationales; ainsi que chercheur principal au Massey College de l’Université de Toronto et à l’Institute of Commonwealth Studies, Université de Londres. Auparavant, il a été ambassadeur auprès de l’Union européenne et de l’Organisation mondiale du commerce et haut-commissaire auprès de la Grande-Bretagne.

Source : L’Ambassadeur Ronald Sanders dénonce la dernière résolution de l’OEA sur le Venezuela | Rezo Nòdwès

Venezuela et Russie prolongent leur collaboration militaire et en matière énergétique

Le Venezuela et la Russie ont renouvelé samedi des contrats « de soutien et de conseil » en matière militaire et énergétique qui incluent la participation d’entreprises russes dans le pays sud-américain, a annoncé le président vénézuélien Nicolas Maduro.

« Nous avons renouvelé tous les contrats d’appui, de conseil et de développement dans le domaine technique militaire », a déclaré M. Maduro après avoir rencontré le vice-Premier ministre russe Iouri Borissov.

Bien qu’il n’ait pas donné de détails sur les nouveaux accords signés, le président vénézuélien a souligné qu’ils incluent « la participation d’entreprises russes dans tous les domaines de la production stratégique », comme le pétrole, le gaz et l’agriculture.

La « coopération technico-militaire », quant à elle, « suit parfaitement la marche prévue », a ajouté le dirigeant socialiste à la télévision gouvernementale.

Source : Venezuela et Russie prolongent leur collaboration militaire et en matière énergétique | Connaissances des énergies

Washington terrorise le Venezuela mais accuse Moscou de déstabiliser l’Amérique latine

Malgré le fait que les États-Unis ont presque déclenché la guerre au Venezuela, le Pentagone continue de reprocher à la Russie, à la Chine et même à l’Iran de déstabiliser la région.

Source : Washington terrorise le Venezuela mais accuse Moscou de déstabiliser l’Amérique latine

ONU : Empêcher le Venezuela de siéger au Conseil des droits de l’homme

Le gouvernement du Venezuela, coupable de nombreux abus, n’est pas digne d’occuper un poste au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, et les États membres devraient voter contre sa candidature, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Depuis des années, les autorités du Venezuela répriment brutalement la dissidence et ne parviennent pas à régler l’urgence humanitaire qu’elles ont elles-mêmes causée et qui a forcé plus de 4,3 millions de Vénézuéliens à fuir le pays.

« Les pays membres des Nations Unies devraient adresser un message clair à l’administration de Nicolás Maduro : ils ne vont tout de même pas le récompenser pour ses politiques cruelles et abusives, qui ont détruit la vie de millions de personnes, en lui accordant un siège dans le principal organe onusien de défense des droits humains », a déclaré José Miguel Vivanco, directeur de la division Amériques à Human Rights Watch. « L’élection du Venezuela serait une insulte envers une institution dont les membres sont censés se conformer aux normes les plus élevées en matière de droits humains. »

Le 17 octobre 2019, l’Assemblée générale de l’ONU élira 14 nouveaux membres du Conseil des droits de l’homme, où siègent 47 pays, pour un mandat de trois ans démarrant en janvier 2020.

Source : ONU : Empêcher le Venezuela de siéger au Conseil des droits de l’homme | Human Rights Watch