Coronavirus – Le Venezuela dénonce le refus des États-Unis d’autoriser un vol « humanitaire » à rapatrier ses citoyens

Le Venezuela a dénoncé ce mardi que les Etats-Unis n’autorisent pas un vol “humanitaire” entre les deux pays pour rapatrier “plus de 800” citoyens vénézuéliens “sous pression” aux Etats-Unis.

“Nous dénonçons que les États-Unis insistent sur leur blocus aérien contre le Venezuela et refusent toujours d’autoriser des vols humanitaires directs depuis Conviasa ou d’autres lignes pour ramener plus de 800 compatriotes bloqués”, a déclaré le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza, sur votre compte de réseau social Twitter.

Source : Coronavirus – Le Venezuela dénonce le refus des États-Unis d’autoriser un vol « humanitaire » à rapatrier ses citoyens

Venezuela: arrivée d’une cinquième cargaison d’aide de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge a annoncé l’arrivée jeudi au Venezuela d’une cinquième cargaison d’aide humanitaire destinée à soulager la profonde crise sanitaire que traverse le pays sud-américain.

Cette cargaison, qui comprend environ 42 tonnes de matériel médical et de médicaments (anti-diarrhéiques, traitements pour les malades chroniques…) est arrivée par bateau au port de La Guaira, au nord de Caracas, en provenance du Panama, a déclaré Mario Villarroel, le président de la Croix-Rouge vénézuélienne.

Selon la Croix-Rouge, un total de 500 tonnes d’aide humanitaire sont arrivées au Venezuela depuis avril 2019. Quatre autres cargaisons d’aide étaient arrivées dans le pays en avril, juin, juillet et août de l’année dernière.

Source : Venezuela: arrivée d’une cinquième cargaison d’aide de la Croix-Rouge

Le Vatican lance une plateforme d’aide pour le Venezuela

Le Dicastère pour le Service du Développement humain intégral va centraliser toutes les actions caritatives au Venezuela dans une plate-forme d’aide, a-t-on appris d’un message du cardinal Turkson, préfet de ce même dicastère, adressé aux participants de l’initiative «La charité à la frontière», qui se tient actuellement entre le Venezuela et la Colombie.

Source : Le Vatican lance une plateforme d’aide pour le Venezuela – Vatican News

Un nouveau projet humanitaire au Venezuela mené à terme par Ayuda latinos Brest

Association basée au Relecq-Kerhuon, Ayuda latinos Brest (ALB) aide les personnes d’origine latine sur la région brestoise. Elle accomplit également des projets humanitaires au Venezuela, ce pays d’Amérique du Sud proche de la Colombie. Sa dernière action vient d’y être réalisée en redonnant le sourire à des enfants malades vénézuéliens à qui un cadeau de Noël a été offert.L’association ALB avait récolté 400 € de dons avec l’association Cultura’toi en juin dernier et s’était engagée à consacrer cette somme à un projet humanitaire.

Celui-ci s’est construit grâce à l’aide d’Henderson Paredes, correspondant de l’association ALB et étudiant en médecine à Caracas, la capitale du Venezuela, qui a pris contact avec le service de pédiatrie de l’hôpital Miguel Perez Carreno.

Source : Un nouveau projet humanitaire au Venezuela mené à terme par Ayuda latinos Brest – Le Relecq-Kerhuon – LeTelegramme.fr

La Croix-Rouge dénonce une politisation « inacceptable » de l’aide au Venezuela

Le président de la Fédération internationale de la Croix-Rouge a dénoncé lundi le manque de fonds pour aider la population au Venezuela, déplorant que l’aide soit utilisée comme un « instrument politique » pour déstabiliser le pays.

Selon Francesco Rocca, l’appel de fonds de 45,5 millions d’euros lancé en faveur du pays en septembre n’a été pour l’instant financé qu’à hauteur de 10%. »Ce n’est pas une question de ressources mais de volonté politique », a-t-il affirmé. En conséquence, de nombreux Vénézueliens « sont affamés et meurent » faute de médicaments vitaux. « En tant qu’humanitaire je trouve cela inacceptable ».

« Quelqu’un veut utiliser la population civile et son désespoir comme un instrument pour déstabiliser le pays », a-t-il affirmé, sans préciser à qui s’adressait cette accusation.

Source : La Croix-Rouge dénonce une politisation « inacceptable » de l’aide au Venezuela | Atlantico.fr

Venezuela : à Caracas, « les gens se sentent de plus en plus abandonnés »

Après de nombreuses missions avec MSF, Xili Fernández retourne en janvier 2019 dans son pays d’origine, le Venezuela, pour coordonner le projet MSF d’assistance aux victimes de violences urbaines et de violences sexuelles, mis en place à Caracas. Elle nous raconte la situation actuelle et le travail de MSF dans la capitale.

Source : Venezuela : à Caracas, « les gens se sentent de plus en plus abandonnés » | Médecins sans frontières