Venezuela : Juan Guaidó a exprimé son soutien à la proposition d’autonomie au Sahara

Le président de l’Assemblée nationale et président par intérim du Venezuela, Juan Guaidó a exprimé, jeudi, son plein soutien à la proposition d’autonomie au Sahara, dans le cadre de la souveraineté marocaine.

«Merci au ministre des affaires étrangères du Maroc de nous avoir confirmé son soutien à l’Assemblée nationale et la présidence par intérim aujourd’hui lors de notre conversation», a-t-il indiqué sur son compte Twitter. Juan Guaidó a ainsi affirmé que le gouvernement en charge au Venezuela «reconnaît la souveraineté territoriale» du Maroc et «soutient sa proposition d’autonomie dans la région du Sahara».

Source : Venezuela : Juan Guaidó a exprimé son soutien à la proposition d’autonomie au Sahara

Venezuela : Nicolas Maduro installe son pouvoir au Parlement, Juan Guaido promet de résister

Le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), formation du président Nicolas Maduro, s’installe, mardi 5 janvier, aux commandes du Parlement, unique institution jusqu’alors aux mains de l’opposition qui avait boycotté le scrutin législatif de décembre, estimant que les garanties de transparence n’étaient pas réunies.

Malgré une abstention record et le rejet des résultats par une majeure partie de la communauté internationale, le PSUV au pouvoir et ses alliés occuperont 256 des 277 sièges du Parlement unicaméral.

La diplomatie américaine avait qualifié le scrutin législatif de « farce politique », l’Union européenne ne l’avait pas jugé « crédible » et de nombreux pays sud-américains avaient critiqué le manque de « transparence » et l’absence d’« observateurs internationaux ». Seule la Russie, avec Cuba, a fait l’éloge d’élections « transparentes ».

Reconnu par plus de cinquante pays comme président par intérim du Venezuela, le chef de l’opposition, Juan Guaido, a promis de résister et d’assurer la continuité des travaux des parlementaires élus en 2015. Les membres de l’opposition ont approuvé le 26 décembre la « continuité » de l’ancienne Assemblée nationale, qui fonctionnera à travers une « commission déléguée jusqu’à ce qu’aient lieu des élections présidentielle et parlementaires libres ».

« La continuité constitutionnelle du Parlement n’est pas un caprice, c’est un devoir (…), puisqu’il n’y a pas eu d’élection », a affirmé M. Guaido dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Cependant, « cette continuité administrative n’a pas de fondements légaux constitutionnels », souligne le politologue Jesus Castillo Molleda.

Source : Venezuela : Nicolas Maduro installe son pouvoir au Parlement, Juan Guaido promet de résister

Venezuela : Le Parlement prolonge d’un an le mandat de Guaidó comme président autoproclamé du pays

Les parlementaires de l’opposition vénézuélienne ont approuvé samedi la prolongation de leur mandat pour un an, alors que la Constitution prévoit qu’il prenne fin en janvier 2021, et celui du leader de l’opposition Juan Guaidó à la tête du pouvoir législatif et président intérimaire du pays, est reconnu par 50 chefs d’Etat et de gouvernement, incluant l’apprenti-dictateur haitien Jovenel Moise.

« La continuité constitutionnelle sera exercée (…) jusqu’à la tenue d’élections présidentielles et législatives libres en 2021, ou jusqu’à ce qu’un événement politique exceptionnel survienne en 2021, voire pour une législature annuelle supplémentaire à partir du 5 janvier 2021 », précise le texte promulgué par la Chambre.

Source : Venezuela : Le Parlement prolonge d’un an le mandat de Guaidó comme président autoproclamé du pays | Rezo Nòdwès

Nouvel attentat déjoué contre Nicolas Maduro

Dans les environs de Puente Llaguno, à Caracas, les Forces Spéciales de la Police vénézuélienne ont arrêté un homme avec des explosifs. Il a été identifié comme Dani José Castillo García (49 ans), et travaille au palais présidentiel de Miraflores. Les policiers ont saisi un kilo de C4″.

Castillo aurait travaillé environ 19 ans pour la Direction des services généraux du palais présidentiel. Sur twitter, c’est le journaliste Eleazar Urbáez qui a donné l’information et a précisé la participation de Jennifer Osuna Márquez, qui travaille comme hôtesse d’acceuil à Miraflores et était chargée d’offrir les explosifs.

Source : Nouvel attentat déjoué contre Nicolas Maduro – Les 2 Rives

Crise politique au Venezuela : la consultation symbolique de Guaido peine à mobiliser

Une semaine après les élections législatives, le dirigeant de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido entendait provoquer un électrochoc en convoquant une consultation symbolique, dans l’espoir de renouveler sa lutte contre le président Nicolas Maduro, mais la mobilisation n’a pas été au rendez-vous. L’opposition s’est cependant attribuée un triomphe « historique ».

Les organisateurs de la consultation organisée en marge du système électoral ont offert un premier bilan provisoire, en assurant sur Twitter que 6,4 millions de personnes y avaient participé: 3,2 millions de manière présentielle au Venezuela, 844 728 à l’extérieur du pays et 2,4 millions sur internet.La dénommée « consultation populaire » demandait aux Vénézuéliens s’ils soutenaient « tous les mécanismes de pression nationale et internationale » en faveur d' »élections présidentielle et législatives libres » et s’ils rejetaient les élections du 6 décembre.

Cette consultation avait démarré via internet lundi et devait se faire de manière présentielle samedi sur près de 3 000 sites dans le pays. Au dernier jour de la consultation, des sites prévus pour le vote sont apparus à moitié vides. La « participation à la consultation a dépassé de beaucoup la fraude qu’ils avaient organisée » le 6 décembre, a cependant assuré Juan Guaido sur Twitter, en faisant allusion aux élections législatives boycottées par le gros de l’opposition, à l’issue desquelles le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir et ses alliés avaient raflé plus de 91% des 277 sièges de l’Assemblée.

Source : Crise politique au Venezuela : la consultation symbolique de Guaido peine à mobiliser

Même l’opposition considère que l’élection au Venezuela est légitime

A Caracas, l’historien indien Vijay Prashad, observateur du scrutin, s’est entretenu avec les dirigeants des cinq principaux partis d’opposition au Venezuela qui ont participé aux élections du 6 décembre et ont rejeté le boycott du processus électoral réclamé par un Juan Guaidó appuyé par les États-Unis.

Source : Même l’opposition considère que l’élection au Venezuela est légitime, par Vijay Prashad (Peoples Dispatch / Globetrotter) | Venezuela Infos