Venezuela: l’opposition craint le détournement de l’aide humanitaire

Au Venezuela, un premier avion transportant de l’aide humanitaire s’est posé mardi 16 avril à l’aéroport de Caracas. Une cargaison qui comporte notamment des médicaments et des groupes électrogènes. C’est la Croix-Rouge qui fournit et coordonne la distribution de cette aide qui doit atteindre 650 000 personnes. Une distribution avec l’accord du gouvernement qui refusait jusqu’ici toute entrée d’aide humanitaire au Venezuela. Et même si l’aide est accueillie avec soulagement dans le pays, cette alliance de circonstance inquiète, en particulier dans l’opposition.

Source : Venezuela: l’opposition craint le détournement de l’aide humanitaire – Amériques – RFI

Venezuela: les bâtons du pouvoir dans les roues de Juan Guaido

Arrestation d’un collaborateur, saisie des sonos avec lesquelles il harangue les foules, fermeture d’hôtels où il a logé : le gouvernement vénézuélien ne cesse de mettre des bâtons dans les roues de l’opposant Juan Guaido dans ses efforts pour déloger Nicolas Maduro de la présidence.

Pour le contrecarrer, le pouvoir, qui y voit une tentative de coup d’Etat orchestrée avec le soutien des Etats-Unis, a déployé tout son arsenal juridique. L’immunité parlementaire de l’opposant a été levée, il a été déclaré inéligible pour 15 ans et son bras droit Roberto Marrero a été arrêté, accusé de « terrorisme ».

A cela s’ajoutent les embûches logistiques lors de ses apparitions publiques. L’équipe de Juan Guaido a été forcée de réduire la voilure. « Les tribunes, les grands moyens, c’est terminé », résume auprès de l’AFP un proche de l’opposant qui souhaite conserver l’anonymat.

Source : Venezuela: les bâtons du pouvoir dans les roues de Juan Guaido

Au Venezuela, chavistes et opposants ne s’accordent plus sur rien

La profonde crise politique, économique et sociale perdure au Venezuela. Au milieu du chaos, Daniel, ex-guérillero communiste de 80 ans, et sa petite-fille Maria, 29 ans, ont le même sang. Mais pas le même président. Rencontre avec celui qui défend Nicolás Maduro et celle qui croit en Juan Guaidó.

Source : Au Venezuela, chavistes et opposants ne s’accordent plus sur rien

Venezuela: Guaido dit entretenir des contacts «très discrets» avec des militaires

L’opposant vénézuélien Juan Guaido, reconnu président par intérim par plus d’une cinquantaine de pays, a assuré aujourd’hui entretenir des contacts «très discrets» avec des militaires de son pays et affirmé que l’armée souhaitait un changement de gouvernement.»

«Nous avons eu des contacts très discrets avec des militaires, mais ce n’est pas encore le moment de donner des détails car malheureusement, ici, on est en dictature. La persécution est à l’ordre du jour», a déclaré Juan Guaido dans un entretien accordé à la radio péruvienne RPP depuis Caracas. Selon lui, «91% des Vénézuéliens» veulent un changement de gouvernement «et l’armée n’échappe pas à cela». «La famille militaire et tous ceux qui subissent la crise au Venezuela savent ce que nous vivons», a ajouté le député de centre droit de 35 ans.

Source : Venezuela: Guaido dit entretenir des contacts «très discrets» avec des militaires

Venezuela : opposition et gouvernement ont-ils chacun un ambassadeur en France ?

Caracas est officiellement représenté en France par Michel Mujica Ricardo, confirme à CheckNews le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Le diplomate, dont Libération faisait récemment le portrait, a reçu sa lettre d’accréditation pour être «ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République bolivarienne du Venezuela» en France en février 2014, selon le Journal officiel.

Reste que le président par intérim autoproclamé Juan Guaidó dispose à Paris d’une «envoyée spéciale» – selon les mots d’une source diplomatique– en la personne d’Isadora Suarez de Zubillaga, l’une des fondatrices du parti d’opposition vénézuélien Voluntad Popular, selon le Parisien. Sa nomination par l’Assemblée nationale vénézuélienne (acquise à l’opposition) au poste de représentante de Guaidó est intervenue le 19 février, après une première vague de nominations en janvier.

Quand on demande au Quai d’Orsay s’il n’est pas contradictoire de reconnaître un président par intérim, sans accorder à son envoyée spéciale le statut de diplomate (l’Allemagne en fait de même), la réponse a tout de l’esquive : «La France a reconnu M. Guaidó comme président par intérim afin qu’il organise des élections libres dans son pays. […] Cette reconnaissance s’applique donc dans ce cadre et n’entraîne pas de rupture des liens diplomatiques existants.»

Source : Venezuela : opposition et gouvernement ont-ils chacun un ambassadeur en France ? – Libération

Venezuela: Juan Guaido maintient la pression dans la rue

Le chef de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaido, mobilise à nouveau ses partisans ce samedi pour maintenir la pression sur le président socialiste Nicolas Maduro, au milieu du mécontentement des Vénézuéliens confrontés au manque d’eau et d’électricité.

Comme à chaque fois depuis ces dernières années, le chavisme, le mouvement politique au pouvoir, qui n’entend pas laisser le champ libre à ses adversaires, appelle à une contre-manifestation à la mi-journée également.

Source : Venezuela: Juan Guaido maintient la pression dans la rue