Venezuela : « Le blocus prive le pays des ressources nécessaires face à l’urgence sanitaire »

Confronté comme de nombreux pays du monde à la pandémie de Covid-19 et à la crise économique mondiale, le Venezuela fait également face aux agressions renouvelées de l’impérialisme, comme l’a notamment illustré le débarquement raté dénommé « Opération Gedeón » le 3 mai dernier.

Gabriel Aguirre, secrétaire général du Comité de solidarité internationale et de lutte pour la paix, fait le point sur la situation dans le pays.

Source : Venezuela : « Le blocus prive le pays des ressources nécessaires face à l’urgence sanitaire » | INTERNATIONAL – Avant-Garde

[Podcast] Venezuela: la poursuite du déclin?

Alors que le monde est occupé à combattre le Covid-19, le désastreux déclin du Venezuela se poursuit sur fond de montée des tensions internes et externes.

Invités :

– Jean-Jacques Kourliandski, chercheur à l’Iris et directeur de l’Observatoire Amérique Latine à la Fondation Jean Jaurès.

– Maurice Lemoine, journaliste et écrivain. Spécialiste de l’Amérique Latine. « Venezuela : Chronique d’une déstabilisation », éd. Le Temps des Cerises. Collaborateur du site Mémoire des luttes.

– Olivier Compagnon, professeur d’Histoire contemporaine à l’IHEAL. Co-rédacteur des Cahiers de l’Amérique latine, éd. IHEAL.

Source : Venezuela: la poursuite du déclin? – Géopolitique, le débat

Trump piégé ?

Donald Trump n’est pas seulement le plus impulsif, il est aussi probablement le plus mal entouré des présidents des Etats-Unis depuis des décennies. Comment son Administration a-t-elle pu permettre la désastreuse «Opération Gedeón», qui a vu dimanche et lundi une poignée d’ex-militaires vénézuéliens et étasuniens échouer à pénétrer par la mer les frontières du Venezuela?

Source : Trump piégé? – Le Courrier

Pénurie d’essence au Venezuela : «Le problème est bien plus ancien que la pandémie»

Selon l’historien Olivier Compagnon, le Venezuela, en pénurie d’essence par manque d’investissements, devrait être aidé dans la pandémie actuelle par une levée des sanctions.

Professeur d’histoire contemporaine à l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (université Sorbonne-Nouvelle), Olivier Compagnon participe au blog «Covidam : la Covid-19 dans les Amériques».

Source : Pénurie d’essence au Venezuela : «Le problème est bien plus ancien que la pandémie» – Libération

Trump va-t-il envahir le Venezuela ? – Michel Midi avec Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela

Les médias français et belges n’en parlent pas. Profitant que tous les yeux sont tournés vers le virus, Trump masse des troupes à la frontière colombienne pour tenter de renverser le gouvernement légal. Il offre 15 millions $ pour capturer Maduro. Pour quels intérêts Macron envoie-t-il porte-avions et hélicoptères devant Caracas. Se joindra-t-il à la nouvelle croisade ? Où se situe l’UE ? Comment réagira le peuple vénézuélien, sachant que Chavez avait soutenu le développement de milices populaires d’auto-défense sur tout le territoire ? Washington prépare-t-elle son nouveau Vietnam ? Et nous, que préparons-nous si Trump franchit la ligne rouge ?

Michel Collon s’entretient avec Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela à Paris. Parfait bilingue, grand connaisseur des géostratégies, un diplomate qui n’a pas sa langue en poche !

Source : Trump va-t-il envahir le Venezuela ? – Michel Midi avec Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela | Investig’Action

La gauche latino-américaine face au Venezuela

Le 30 janvier 2005, dans le stade Gigantinho de Porto Alegre, le président Hugo Chávez a déclaré la nécessité du socialisme. Portant sa chemise rouge caractéristique, le leader vénézuélien a déclaré: «Nier les droits du peuple est la voie vers la sauvagerie, le capitalisme est une sauvagerie. Je suis chaque jour plus convaincu, [entre] le capitalisme et le socialisme… je n’ai aucun doute. Il est nécessaire, nous le disons – comme le disent de nombreux intellectuels dans le monde –, de transcender le capitalisme, mais j’ajoute […] nous devons transcender le capitalisme par le moyen du socialisme […].»

Ces déclarations faisaient écho, à distance, à la déclaration du «caractère socialiste» de la Révolution cubaine faite par Fidel Castro en avril 1961, au milieu des fusils et des appels à résister à l’agression impérialiste [allusion à l’attaque de la Baie des cochons en avril 1961]. Le Venezuela n’a pas été envahi, mais le chavisme a extrait une puissante dose de mysticisme politique de sa victoire contre le coup d’Etat avorté d’avril 2002 [ses protagonistes sont restés «au pouvoir» durant 47 heures], soutenu par l’oligarchie locale et les Etats-Unis, puis contre la grève déclarée par le patronat et la grève de 2002-2003 à Petróleos de Venezuela (PDVSA) qui ont porté un coup dur à l’économie.

Source : La gauche latino-américaine face au Venezuela | A l’encontre