Les prémices d’une sortie de crise pour le Venezuela ?

Insondable crise économique et politique, sanctions des États-Unis, Covid-19 : le Venezuela fait face à une situation sans précédent. Mais pour la première fois depuis 2019, l’hypothèse d’une sortie de crise via une éventuelle reprise d’une négociation politique entre le président contesté Nicolas Maduro et Juan Guaido, président par intérim autoproclamé, refait surface. Les annonces des derniers jours peuvent-elles amorcer la fin de huit années de difficultés ? Quid du changement de présidence américaine sur ce dossier ? Le point avec Christophe Ventura, directeur de recherche à l’IRIS, en charge du Programme Amérique latine/Caraïbes.

Source : Les prémices d’une sortie de crise pour le Venezuela ? | IRIS

Derrière Guaido, le plan Condor 2.0 des extrêmes droites espagnole, états-unienne et latino-américaine

« Le Venezuela est un bon exemple de comment l’ultra-droite a tout investi dans les médias et le numérique, comment elle a été visionnaire, pendant que la gauche vit dans la contemplation, sans en faire une priorité » explique Julian Macias Tovar, expert des réseaux sociaux qui a étudié de très près, statistiques à l’appui, la guerre contre Podemos en Espagne ou contre des processus progressistes en Amérique Latine. Il est interrogé ici par la journaliste Karen Mendez.

Peut-être qu’une des réussites majeures de la propagande de masse a été de faire passer les déstabilisations violentes de l’extrême droite au Venezuela pour des « révoltes démocratiques », la réponse de l’État pour une « répression », et (objectif principal) un président élu pour un « dictateur »

Source : Derrière Guaido, le plan Condor 2.0 des extrêmes droites espagnole, états-unienne et latino-américaine | Venezuela Infos

Le Venezuela organise le 26ème scrutin en 20 ans de révolution. Et Guaido ?

Le gouvernement vénézuélien progresse dans la conclusion d’accords avec les secteurs de l’opposition. Les dialogues entre les deux secteurs ont conduit à la formation d’un nouveau Conseil national électoral, qui sera composé de représentants du chavisme et de l’opposition. Le 21 novembre 2021, le Venezuela organisera son 26ème scrutin en 20 ans pour élire gouverneurs, maires et conseillers municipaux, parmi un éventail de partis de droite à gauche. Record mondial. Lula parle « d’excès de démocratie ». Exemple de l’abîme ahurissant entre réel et virtuel médiatique.

Pendant ce temps, l’extrême droitier Guaido souffre de déréliction: l’Union Européenne ne le reconnaît plus comme « président » et si les USA le font encore, c’est du bout des lèvres. Dénoncé par des médias de Colombie, Panama, USA pour la mégacorruption de ses vols d’actifs du Venezuela ou pour ses liens avec le paramilitarisme colombien, lâché ses « amis » et sa propre « base » (même celle payée pour faire foule devant les caméras de CNN), le putschiste d’extrême droite Guaido propose donc au Président Maduro de « négocier ». Ce dernier lui a répondu : « Pourquoi pas? La voie n’est pas un coup d’État, tu peux participer aux élections » en lui proposant quelques bases de négociation : « renoncer aux coups d’État et aux déstabilisations violentes, reconnaître la Constitution et les autorités élues par la population, rendre les comptes de l’argent fourni par les USA pour la conspiration et restituer toutes les ressources volées à l’État vénézuélien. »

Pour comprendre cette nouvelle donne, la journaliste Karen Mendez a interrogé le politologue vénézuélien William Serafino.

Source : Le Venezuela organise le 26ème scrutin en 20 ans de révolution. Et Guaido ? | Venezuela Infos

Unité américaine déployée en Colombie pour déstabiliser le Venezuela: «Le narcotrafic est un faux prétexte»

Une main invisible joue-t-elle sa partie dans les récents embrasements entre la Colombie et le Venezuela? Analyse de Maurice Lemoine, ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique et journaliste spécialiste de l’Amérique latine, pour Le Désordre mondial.

Source : Unité américaine déployée en Colombie pour déstabiliser le Venezuela: «Le narcotrafic est un faux prétexte» – Sputnik France

Luis José Marcano : « nous devons faire plus pour montrer l’efficacité des communes populaires

En 2017 le journaliste Luis José Marcano (photo) fit le meilleur score électoral parmi les candidat(e)s chavistes aux municipales. Il consacra son mandat à faire de la ville de Barcelona (dans la région orientale du Venezuela) une avant-garde de l’État communal, avec pour moteur central le pouvoir citoyen. Il s’est entouré pour cette tâche d’une équipe à majorité féminine, afin que la commune populaire soit aussi un outil de la lutte contre le patriarcat.

Élu député en décembre 2020, Marcano a été nommé Protecteur de l’état oriental d’Anzoategui, et Président de la Commission Permanente pour le Développement des Communes au sein de l’Assemblée Nationale.

Notre équipe de journalistes (Mercedes Chacín, Gustavo Mérida, Nailet Rojas, Jesús Arteaga, Luis Zárraga, José Roberto Duque, Matías Aberg Cobo) l’a interviewé au moment où la Loi Organique des Cités Communales est soumise à la consultation publique : un débat qui ne se confine pas à l’enceinte de l’Assemblée Nationale mais s’étend aux quartiers urbains, villages, organisations sociales, culturelles et politiques de tout le Venezuela.

Source : Luis José Marcano : « nous devons faire plus pour montrer l’efficacité des communes populaires  | «Venezuela Infos

Deux ou trois points sur les « i  de révolution bolivarienne

Comment celui qui suit le Venezuela à travers les médias actuels pourrait-il comprendre (par exemple) que les député.e.s de la droite non-putchiste et chavistes ont depuis longtemps tourné la page du fake-président (fabriqué par les médias) Juan Guaido, et viennent d’élire le nouveau Conseil National Électoral pour organiser les prochains scrutins (municipales et régionales de 2021, possible référendum révocatoire, présidentielles, etc…) ?

Comment pourrait-il comprendre, autre exemple, ce dialogue noué le vendredi 7 mai 2021, en direct, sur une chaîne publique de télévision, entre le président Maduro et des travailleur(se)s de tout le pays ?

Source : Deux ou trois points sur les « i  de révolution bolivarienne | «Venezuela Infos