Henrique Capriles : « Maduro est un mythomane sans scrupules »

Candidat contre Hugo Chávez en 2012, puis Nicolás Maduro en 2013, le politique raconte les séismes qui traversent le Venezuela aujourd’hui. Il livre son analyse de la situation. Jure qu’il n’est pas jaloux, mais ne peut s’empêcher de penser que s’il avait bénéficié du même soutien international que Guaidó, son destin aurait été différent. Et ne rejette pas, même s’il s’en défend, l’idée d’une troisième candidature. Entretien.

Source : Henrique Capriles : « Maduro est un mythomane sans scrupules » – Le Point

“Wall Street adorait le chavisme !” : Arte fait le point sur le Venezuela

Arte diffuse ce soir “Amérique latine, l’année de tous les dangers”, un film militant dans lequel témoignent de nombreux présidents, comme Nicolas Maduro, ou d’ex-présidents sud-américains. L’occasion de s’interroger sur l’avenir du Venezuela avec l’historien Serge Ollivier.

Source : “Wall Street adorait le chavisme !” : Arte fait le point sur le Venezuela – Télévision – Télérama.fr

Roger Waters (Pink Floyd) et l’ex-président Rafael Correa démontent l’emballement médiatique contre la démocratie vénézuélienne

Ce 18 février Roger Waters, fondateur des Pink Floyd, a posté ce message vidéo urgent : « Richard Branson veut organiser dans quelques jours un « Concert live » à la frontière de la Colombie avec le Venezuela « pour rassembler une aide humanitaire pour le peuple du Venezuela ». Je l’ai lu dans le Daily Mail et j’ai vu un vidéoclip de Branson avec son coeur saignant et son tee-shirt de Virgin. L’important à comprendre, si vous entendez ce truc comique, c’est que tout ça n’a rien à voir avec l’aide humanitaire. Cela regarde l’adhésion de Richard Branson (ce qui ne m’étonne pas de sa part) à la décision états-unienne de s’emparer du Venezuela. Tout cela n’a rien à voir avec les besoins du peuple du Venezuela. Ce concert n’a rien à voir avec la démocratie. Rien à voir avec la liberté. Rien à voir avec une « aide ».

C’est aussi l’avis de Rafael Correa, ex-président d’Equateur qui s’exprimait hier sur les ondes de la Radio-Télévision Publique Belge. Il y a démonté la vulgate médiatique de la « crise humanitaire », comme l’a déjà fait l’expert de l’ONU envoyé sur place, Alfred de Zayas, et a pointé la guerre économique contre le Venezuela. Il a rappellé que le président Maduro a été élu démocratiquement et accusé les Etats-Unis de manipulation. « Quel plus grand attentat contre les droits de l’Homme que le blocus de la part des Etats-Unis ? Qui peut croire que Donald Trump défend les droits de l’Homme ? »

Source : Roger Waters (Pink Floyd) et l’ex-président Rafael Correa démontent l’emballement médiatique contre la démocratie vénézuélienne | Venezuela infos

Le Venezuela, sous l’épée de Damoclès

Peut-on rester impassible lorsque son propre gouvernement soutient une nouvelle guerre à la demande de Trump, cette fois dans les Caraïbes au lieu de la Méditerranée ? Il est surprenant que le focus des médias soit dirigé 24h/24h sur le Venezuela uniquement parce que les États-Unis et l’UE ont dit qu’ils n’aimaient pas un président qui a été élu par 6 millions de Vénézuéliens. En attendant, pas un mot sur Lula, Assange, Milagro Sala ou Jorge Glas, tous prisonniers ou détenus par de saintes « démocraties ».

Source : Le Venezuela, sous l’épée de Damoclès | Investig’Action

[Audio] Intervention américaine au Venezuela: quelle probabilité, pour quels résultats?

Des forces étrangères, vraisemblablement américaines, vont-elles intervenir pour chasser Maduro de la présidence du Venezuela? C’est en tout cas ce qu’a évoqué Juan Guaido président intérimaire autoproclamé du pays. Arnaud de Ternay ancien attaché militaire en Colombie et ancien responsable «Amérique du Sud» pour la DGA, aborde ce dossier.

Source : Intervention américaine au Venezuela: quelle probabilité, pour quels résultats? – Sputnik France

Lettre imaginaire de Salvador Allende à Nicolas Maduro depuis l’au-delà

Nicolás Maduro, le président vénézuélien contesté, a souvent évoqué comme un héros et un modèle le président chilien Salvador Allende, qui a été renversé et est mort dans un coup d’État soutenu par les États-Unis le 11 septembre 1973. En tant que fervent partisan d’Allende, élu démocratiquement, et ayant travaillé avec lui au Palais présidentiel de Santiago dans les mois qui ont précédé la prise de pouvoir par les militaires, je me sens obligé d’imaginer les conseils qu’Allende pourrait adresser de l’au-delà à son homologue vénézuélien en cette période trouble pour l’Amérique latine.

Source : Lettre imaginaire de Salvador Allende à Nicolas Maduro depuis (…) – Barril.info