[Vidéo] Au Venezuela, Maduro entame jeudi un deuxième mandat

Source : Vidéo – Au Venezuela, Maduro entame jeudi un deuxième mandat – Le Point

Venezuela: Washington sanctionne le patron de Globovision et une ex-dirigeante du Trésor pour corruption

Washington a imposé mardi de nouvelles sanctions financières pour corruption contre plusieurs individus et entreprises au Venezuela, dont le propriétaire de la chaîne de télévision Globovision et une ancienne responsable du Trésor vénézuélien, a indiqué un communiqué du Trésor américain.

Ces sanctions, qui gèlent les avoirs sur le territoire américain des personnes désignées, visent le milliardaire Raul Gorrin, propriétaire de la chaîne de télévision privée Globovision, et une ancienne responsable de l’Office National du Trésor (ONT), Claudia Patricia Diaz.Le stratagème de corruption, qui passait par des officines de change, a permis le détournement de 2,4 milliards de dollars, affirme le Trésor américain.

Ce système a également impliqué un autre ancien responsable du gouvernement vénézuélien, Alejandro Andrade Cedeno, lui aussi ancien Trésorier national entre 2007 et 2010. Il a déjà été condamné en novembre aux États-Unis à 10 ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent portant sur plus d’un milliard de dollars.

Il s’agissait de détourner des fonds à travers des officines de change qui, sous l’autorité du Trésor vénézuélien, échangeaient des dollars pour des bolivars à un taux supérieur au taux officiel. Un strict contrôle des changes était en place dans le pays depuis 2003, instauré par Hugo Chávez.

Source : Venezuela: Washington sanctionne le patron de Globovision et une ex-dirigeante du Trésor pour corruption – L’Orient-Le Jour

Venezuela: la conférence épiscopale demande à son tour à Maduro de partir

Pour les évêques vénézuéliens, le second mandat de Nicolás Maduro est « illégitime » et « moralement inacceptable ».

Selon le président de la conférence épiscopale, Mgr José Luis Azuaje, son élection a soulevé trop de doutes quant à sa transparence.

Dans un communiqué lu à la presse, il a ajouté que le gouvernement avait causé jusqu’à présent « une détérioration humaine et sociale pour la population et les richesses de la nation ».

Pour faire face à l’hyperinflation et les pénuries en tout genre, le religieux prône « un changement radical de politique et d’acteurs politiques ».

Tout comme le Groupe de Lima, la conférence épiscopale considère l’Assemblée nationale, acquise à l’opposition, comme la seule institution démocratiquement élue.

Dans un pays à 90% chrétien, l’Eglise exerce une influence majeure. Notamment dans les quartiers populaires, où les prêtres viennent en aide aux plus pauvres.

Mais les relations avec le chavisme ont toujours été tendues. Nicolás Maduro a d’ailleurs de nombreuses fois accusé l’Eglise vénézuélienne d’œuvrer pour déstabiliser le pays.

Source : Venezuela: la conférence épiscopale demande à son tour à Maduro de partir – Amériques – RFI

Maurel & Prom va investir 400 millions USD dans un champ de pétrole au Venezuela

Le groupe pétrolier français Maurel & Prom est sur le point d’investir 400 millions de dollars (350 millions d’euros) au Venezuela pour développer la production de la société mixte Petroregional del Lago, a annoncé lundi Manuel Quevedo, le ministre du Pétrole qui occupe également le siège de président de la compagnie pétrolière publique vénézuélienne, PDVSA.

Nicolas Maduro a signalé à ce propos à la télévision d’État qu’un «bon accord a été conclu pour accroître la production d’un champ important» de l’État de Zulia.

Le Président vénézuélien a réitéré l’objectif d’augmenter de 1 million de barils la production quotidienne de brut du Venezuela en 2019, à 2,5 millions de barils par jour.

Source : Maurel & Prom va investir 400 millions USD dans un champ de pétrole au Venezuela – Sputnik France

Au Venezuela, les visages de la crise

Le Parlement, seule institution contrôlée par l’opposition, a déclaré illégitime le nouveau mandat de Maduro. Mais les députés sont en réalité impuissants.Toutes leurs décisions sont annulées par la Cour suprême, réputée proche du pouvoir, et les prérogatives du Parlement ont été récupérées par l’Assemblée constituante, composée d’affiliés au régime.

Sans pouvoir, les députés, accusés par Nicolas Maduro de vouloir le renverser, voire de l’assassiner, ne reçoivent plus de salaire depuis 2016.

La députée Manuela Bolivar survit grâce aux transferts d’argent et de denrées que lui font parvenir son époux et sa famille émigrés. « Je n’ai pas reçu un centime de salaire. Ils veulent nous casser », se désole la députée de 35 ans.

Des députés de province expliquent, quant à eux, qu’ils font 14 heures de bus pour assister aux débats, faute de pouvoir se payer un billet d’avion, et ne mangent qu’un repas par jour.

Source : Au Venezuela, les visages de la crise – La Croix

Panafricanisme et Bolivarisme, par Amzat Boukari-Yabara

Qu’est-ce que « l’Afro-bolivarisme » et quels liens établissez-vous entre le panafricanisme, la Caraïbe et l’Amérique du Sud ?

L’Amérique du Sud est très importante car c’est dans cette partie du monde que la majorité des africains déportés ont été conduits. Le Brésil aujourd’hui héberge la plus importante population d’origine africaine en dehors du continent africain. C’est banalement de 85 à 95 millions d’habitants qui ont des origines africaines. Aujourd’hui on trouve beaucoup d’éléments qui renvoient à l’Afrique. Et ce qui est aussi important de rappeler, c’est que lors de la Révolution Haïtienne, Toussaint Louverture va inspirer Simon Bolivar qui fera une escale à Haïti lorsqu’il ira lui-même libérer les colonies Espagnoles d’Amérique du Sud, notamment dans ce qui sont aujourd’hui la Colombie et le Venezuela, également l’Équateur et la Bolivie avec les autres généraux. Sauf que par la suite, le récit qui va être fait de cette Amérique Latine, c’est l’idée d’une Amérique Latine métisse.

On va gommer la présence des noirs, on va gommer la présence indienne, on va créoliser cette Amérique Latine porté si bien qu’il va y avoir une censure sur l’histoire des noirs en Amérique du Sud. Cette censure qui s’est mise en place dans différentes républiques sud-américaines concernant la participation des noirs dans la libération et guerres d’indépendances. Cette censure, je crois qu’elle est importante à lever.

Source : Panafricanisme et Bolivarisme, par Amzat Boukari-Yabara | Venezuela infos