Venezuela: la mort lente d’un village sur pilotis submergé par la boue

La photo idyllique d’un village sur pilotis paraissant flotter sur des eaux limpides a cédé la place à un univers boueux : victime de la rivière Catatumbo, Congo Mirador, dans l’ouest du Venezuela, a vu partir la plupart de ses habitants.

Douglas Camarillo, 62 ans, lui, refuse de partir. A la sueur de son front et enfoncé dans la boue jusqu’au torse, il a passé quinze jours à ouvrir une voie de 130 mètres pour permettre à ses voisins de sortir en bateau sur le lac. »Mon village, je ne vais pas le laisser mourir. Tant que je serai en vie, le village ne mourra pas », jure-t-il.

La rivière prend sa source en Colombie pour déboucher dans le lac de Maracaibo, un des plus grands d’Amérique du sud. Son cours, qui a été maintes fois modifié, rejette des sédiments boueux qui ont peu à peu envahi le village. Là où il y avait jadis des poissons, il y a désormais des mauvaises herbes.

Source : Venezuela: la mort lente d’un village sur pilotis submergé par la boue – Sciences et Avenir

Venezuela : Catatumbo, la capitale mondiale des éclairs

Dans la nuit noire, d’innombrables éclairs illuminent le ciel et le village sur pilotis du lac de Maracaibo, dans le nord-ouest du Venezuela : ce phénomène, qui se répète une centaine de jours par an à l’embouchure de la rivière Catatumbo fait de la zone la capitale mondiale des éclairs.

Source : Venezuela : Catatumbo, la capitale mondiale des éclairs – Geo.fr

Au Venezuela, Chuwie ou le sauvetage au long cours des paresseux

« Comme c’est beau ! Il danse entre les arbres. Il est libre », jubile Haydee Rodriguez qui, avec son mari Juan Carlos, vient de libérer un paresseux dans la forêt, sur les hauteurs de Caracas.

« Maruja 58 » est le 58e paresseux secouru par le couple qui s’est passionné pour l’espèce et a créé la Fondation Chuwie, un « centre de sauvetage et de rééducation des paresseux » qui a pour but de secourir, soigner et relâcher ces animaux natifs d’Amérique latine. Chuwie est le premier paresseux secouru en juillet 2020. Depuis, le couple en a secouru 59.

« On ambitionne aussi d’aider la recherche sur l’espèce, de faire des recensements. Il y a très peu de documents. Beaucoup se répètent ou se contredisent », indique Juan Carlos.

Il n’existe pas non plus de chiffres sur le nombre de paresseux au Venezuela. Avec la déforestation en Amérique centrale et du sud, l’habitat de l’animal se réduit, avertit WWF. Et selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), le paresseux nain est en « danger d’extinction » et le paresseux Bradypus torquatus est « vulnérable ».

Source : Au Venezuela, Chuwie ou le sauvetage au long cours des paresseux – GoodPlanet mag’

Le bilan des inondations au Venezuela s’alourdit

Au moins 20 personnes ont trouvé la mort dans l’État de Mérida, dans l’ouest du Venezuela, après de fortes pluies qui ont causé des glissements de terrain et des inondations.

Plus de 1.200 logements ont été détruits et 17 personnes sont encore portées disparues, selon le gouverneur de l’État, Ramon Guevara.Plusieurs villes de la région sont privées d’électricité.

Ni l’État, ni les municipalités n’ont les ressources nécessaires pour apporter de l’aide aux zones affectées, a déclaré Ramon Guevara, mais il a chargé des spécialistes des infrastructures de travailler avec Caracas à la réparation des bâtiments et des routes.

Jusqu’à présent, 80 pompiers et 60 officiers de la protection civile ont été déployés pour effectuer les opérations d’urgence, en plus des forces armées stationnées dans la région.

Source : Le bilan des inondations au Venezuela s’alourdit – vidéo – Sputnik France

Venezuela : des pluies diluviennes font au moins 15 morts

Au moins quinze personnes sont mortes à la suite de pluies diluviennes qui se sont abattues sur l’ouest du Venezuela, ont annoncé mardi les autorités locales.

Plus de 35.000 personnes «ont été directement affectées par ces pluies» tombées sur onze Etats du pays et plus de 8.000 logements ont été «détruits», a indiqué le président vénézuélien Nicolas Maduro lors d’une allocution diffusée sur la chaîne publique de télévision.

Selon le ministre de l’Intérieur Remigio Ceballos, la saison des pluies orageuses bat son plein au Venezuela avec un peu d’avance et il devrait continuer de pleuvoir «pendant les dix prochains jours».

La rivière «Mocoties a débordé de son lit et est entrée dans les principales rues de la ville de Tovar», a déclaré Ramon Guevara, gouverneur de l’Etat de Merida (ouest), précisant que toute la zone était privée d’électricité et de téléphone tandis que les accès sont bloqués par les eaux.

Source : Venezuela : des pluies diluviennes font au moins 15 morts

Venezuela: un toit végétalisé pour « sensibiliser » au changement climatique

Un toit végétalisé réalisé par deux étudiants fonctionne désormais comme une classe en plein air autosuffisante et respectueuse de l’environnement à l’université catholique Andres Bello de Caracas, au Venezuela, pour éduquer les gens sur les énergies renouvelables et le changement climatique.

Source : Venezuela: un toit végétalisé pour « sensibiliser » au changement climatique