Au Venezuela, des soins médicaux en échange de votes pour Maduro

Depuis plus de dix ans, le gouvernement cubain envoie des milliers de médecins au Venezuela: elles et ils soignent la population et en échange, Cuba reçoit du pétrole. Mais il s’avère que les activités de ces envoyés ne sont pas purement médicales. En effet, seize médecins cubains, dont beaucoup ont préféré rester anonymes, ont expliqué au New York Times comment les gouvernements vénézuélien et cubain avaient mis en place un système dans lequel le personnel médical était censé faire de la propagande politique et parfois ne pas soigner les opposantes et les opposants au régime de Nicolás Maduro.

Source : Au Venezuela, des soins médicaux en échange de votes pour Maduro | Slate.fr

Venezuela: les médecins dans la ligne de mire du régime pendant la visite de l’ONU

Des médecins vénézuéliens sont dans le viseur du gouvernement de Nicolas Maduro pour avoir cherché à alerter la mission de l’ONU, actuellement en visite, des graves pénuries de matériel et médicament dans les hôpitaux, selon les ONG.

Le gouvernement vénézuélien affirme que les sanctions américaines, qui gèlent 30 milliards d’avoirs du pays, l’empêchent d’importer les produits de première nécessité y compris les médicaments.

«Ce matin, ils ont sorti de force la présidente du collège de médecins de l’hôpital de Maracay (à l’ouest de Caracas), et depuis nous sommes sans nouvelle d’elle» a indiqué lundi à l’AFP Jaime Lorenzo, directeur exécutif de l’ONG Medicos Unidos.«Elle protestait contre la répression du personnel médical et de ceux qui dénoncent le manque de médicaments et le mauvais fonctionnement des hôpitaux», ajoute-t-il.

Source : (1) Venezuela: les médecins dans la ligne de mire du régime pendant la visite de l’ONU – Libération

Venezuela. Stress et traumas : le prix de la panique après la longue panne d’électricité

Escarli souffre de terreurs nocturnes, German est comme absent, Yuri a des accès de colère incontrôlés… La longue panne de courant, avec ses nuits sans lumière et ses journées sans eau, a joué avec les nerfs et le moral des Vénézuéliens.

Source : Venezuela. Stress et traumas : le prix de la panique après la longue panne d’électricité – Monde – LeTelegramme.fr

Venezuela: heurts dans un hôpital avant la visite d’une mission de l’ONU

Au Venezuela, des heurts ont éclaté dimanche 17 mars entre pro et anti-Maduro, dans un hôpital de Barquisimeto. Cela s’est produit alors que l’établissement de cette ville du nord-ouest du pays attendait la mission des Nations unies mandatée par Michelle Bachelet, la Haut-commissaire aux droits de l’homme. Une mission qui déchaîne toutes les passions au Venezuela car de nombreux opposants craignent que le gouvernement de Nicolas Maduro essaie de lui cacher l’ampleur de la crise que traverse le pays.

Source : Venezuela: heurts dans un hôpital avant la visite d’une mission de l’ONU – Amériques – RFI

Venezuela: le gouvernement dément des décès dans les hôpitaux

Au troisième jour de la panne d’électricité qui paralyse le pays, le gouvernement vénézuélien a nié hier que quiconque ait perdu la vie dans les hôpitaux publics comme l’ont annoncé des ONG et l’opposition.»

« Nous constatons avec surprise que sur les réseaux sociaux on parle de quantité de morts, c’est absolument faux », a affirmé le ministre de la Santé Carlos Alvarado à la télévision nationale. « Ces informations tendancieuses ne visent qu’à inquiéter la population ».

Après une inspection des établissements publics, il s’est dit en mesure d’affirmer que « 90% des générateurs sont en fonction après deux jours » de panne. « Ceci a permis d’assurer le maintien en vie de centaines de patients qui se trouvaient en état critique dans nos centres. Il y a eu 15 à 17 patients qui ont été transférés dans d’autres centres mais sans conséquences sérieuses », a-t-il assuré.

Source : Venezuela: le gouvernement dément des décès dans les hôpitaux

«L’aide humanitaire au Venezuela, une question de vie ou de mort»

Mélanie Manjoud est une jeune infirmière qui s’est mise au service de Kids International foundation, à Caracas, la capitale du pays. Elle a répondu à l’appel du président par intérim Juan Guaidó.

Source : «L’aide humanitaire au Venezuela, une question de vie ou de mort» – Le Parisien