Le Venezuela, le pays potentiellement le plus riche du continent où la population meurt de faim

Le dernier rapport du 7 novembre 2018 « Panorama de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Amérique latine et dans les Caraïbes » de la FAO (Food and Agriculture Organization), une institution spécialisée des Nations unies, est tout simplement accablant pour la gouvernance de Nicolás Maduro. Un constat atterrant pour ce pays aux ressources pétrolières qui sont, selon l’OPEP, parmi les plus importantes du monde, ce qui en fait potentiellement un des pays les plus riches de cette région du monde.

Source : Le Venezuela, le pays potentiellement le plus riche du continent où la population meurt de faim – Boulevard Voltaire

Le Venezuela, pays pétrolier où l’on meurt de faim

Selon un rapport de la FAO, le Venezuela est le pays du continent américain qui a connu la plus forte hausse de la sous-nutrition ces dernières années.

Le Venezuela a enregistré une augmentation record du nombre de personnes souffrant de la faim, avec 600 000 personnes de plus entre 2014 et 2017. Le nombre de Vénézuéliens en sou-nutrition s’élèverait au total à 3,7 millions. « La prévalence de la faim a été presque multipliée par trois entre 2010 et 2012 (3,6 %) et en 2015-2017 (11,7 %). Ainsi, les importantes avancées que le pays avait réalisées dans la décennie des années 1990 ont-elles été perdues », assène le rapport.

Source : Le Venezuela, pays pétrolier où l’on meurt de faim – Le Point

Sept clés pour comprendre l’urgence humanitaire que traverse le Venezuela

Il ne s’agit déjà plus d’une crise humanitaire, avertissent les ONG vénézuéliennes qui défendent le droit à la santé. Le Venezuela traverse une « situation d’urgence complexe » dans le secteur de la santé. C’est ce que dénoncent 11 ONG dans un rapport divulgué le 11 octobre et qui reprend des chiffres de l’exode des médecins, le manque de traitements, l’absence de politiques publiques et les conditions précaires dans lesquelles tentent de fonctionner les hôpitaux publics.

Source : Sept clés pour comprendre l’urgence humanitaire que traverse le (…) – Barril.info

Epidémie de paludisme au Venezuela

La Fédération médicale du Venezuela a rapporté le 15 octobre 2018 une augmentation significative de cas de paludisme dans le pays au cours de l’année 2018 : plus de 650 000 cas de paludisme ont été signalés. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Venezuela est le pays qui a rapporté la plus forte augmentation des cas de paludisme dans le monde.Le pays a connu une forte augmentation des cas de paludisme depuis 2012, à partir de l’État de Bolivar. La pénurie de médicaments pour le traitement et le financement insuffisant pour le programme national de contrôle seraient les raisons principales de cette épidémie.

Source : Epidémie de paludisme au Venezuela – MesVaccins.net

Venezuela: plus de la moitié des médecins ont émigré entre 2012 et 2017

Plus de la moitié des médecins vénézuéliens, la plupart travaillant dans des hôpitaux publics, ont quitté le pays entre 2012 et 2017 en raison de la crise économique, révèle un rapport publié jeudi par plusieurs ONG. « Entre 2012 et 2017, 22.000 médecins vénézuéliens ont émigré », ce qui « représente une perte d’au moins 55% sur un total de 39.900 enregistrés par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) en 2014 », écrivent les auteurs du rapport, douze ONG de défense des droits des patients. A l’émigration des médecins s’ajoute le départ de 6.030 infirmières, presqu’un quart de la totalité du pays.

Source : Venezuela: plus de la moitié des médecins ont émigré entre 2012 et 2017

Au Venezuela, un navire-hôpital chinois a déjà reçu plus de 1.500 patients

Le navire-hôpital chinois «l’Arche de la Paix» compte huit étages, et Sputnik a pu en visiter deux. Des fauteuils roulants attendent les personnes âgées une fois à bord. Des soins médicaux variés y sont dispensés, entre autres, en matière de gynécologie, de stomatologie, d’ophtalmologie et de pédiatrie.

Du 23 au 26 septembre, plus de 1.500 patients de toutes les nationalités y ont été reçus et pris en charge, a raconté à Sputnik le major général Pedro Serrano, chef du département médical des Forces armées vénézuéliennes.

Source : Au Venezuela, un navire-hôpital chinois a déjà reçu plus de 1.500 patients (photos) – Sputnik France