Venezuela. « Le salaire est indigne » : six professeurs sur dix ont arrêté l’enseignement

Un professeur de lettres devenu plombier, un autre, d’anglais, reconverti dans les soins du visage… Au Venezuela, six professeurs sur dix ont arrêté l’enseignement pour une autre activité, selon une enquête réalisée en mars 2021 par le Syndicat vénézuélien des enseignants.

La faute à la pandémie, avec des écoles qui ont très rarement rouvert leurs portes depuis mars 2020 et à un enseignement à distance aléatoire, faute d’équipements numériques. Mais pas que…

Avec l’hyperinflation et la dévaluation du bolivar, un salaire de professeur équivaut désormais à moins de 4 € par mois.Le risque est donc grand de ne plus retrouver le personnel après la pandémie. Nous qui aimons notre travail, nous le faisons bien et avec dignité ! », veut croire Maria Francia, institutrice de 55 ans, lors d’un atelier syndical dans la capitale à Caracas, destiné à remotiver des collègues désespérés.

Source : Venezuela. « Le salaire est indigne » : six professeurs sur dix ont arrêté l’enseignement

Venezuela: un toit végétalisé pour « sensibiliser » au changement climatique

Un toit végétalisé réalisé par deux étudiants fonctionne désormais comme une classe en plein air autosuffisante et respectueuse de l’environnement à l’université catholique Andres Bello de Caracas, au Venezuela, pour éduquer les gens sur les énergies renouvelables et le changement climatique.

Source : Venezuela: un toit végétalisé pour « sensibiliser » au changement climatique

« Ça me permet de manger » : au Venezuela, les enseignants se réinventent pour survivre

À cause de la crise économique qui frappe le pays, la plupart des professeurs de l’enseignement public cherchent d’autres activités plus rémunératrices. Selon le Syndicat vénézuélien des enseignants, 60 % des professeurs ont quitté l’enseignement public pour émigrer ou faire autre chose.​​​​​​

Source : « Ça me permet de manger » : au Venezuela, les enseignants se réinventent pour survivre

Venezuela : l’Eglise s’oppose à l’Etat sur l’enseignement privé

Le gouvernement socialiste présidé par Nicolas Maduro souhaite faire passer la gestion des personnels de l’enseignement catholique sous le contrôle de l’Etat. Une prétention contre laquelle s’élève l’épiscopat vénézuélien, dans un pays ruiné par une crise politique et financière sans précédent.

Le torchon brûle entre le gouvernement vénézuélien et l’épiscopat. En cause, une circulaire du 9 mars 2021 émanant du ministère du pouvoir populaire pour l’Education – l’équivalent français de l’Education nationale – qui stipule que les salaires des employés de l’enseignement privé catholique seront désormais versés via la plate-forme numérique gouvernementale Sistema Patria, sur laquelle ils devront être inscrits.

Le chef de l’Etat vénézuélien, le socialiste Nicolas Maduro, a créé un réseau public baptisé Sistema Patria en 2015. Il s’agit de collecter et d’unifier toutes les données sociales des usagers, et de les utiliser ni plus ni moins à des fins de contrôle de la population.

Officiellement, il s’agit de faire face aux « effets de la guerre économique » avec les Etats-Unis, ou aux ravages de la Covid-19.

Source : Venezuela : l’Eglise s’oppose à l’Etat sur l’enseignement privé – FSSPX.Actualités / FSSPX.News

Coronavirus : Fête des enseignants au Venezuela: origine, signification et pourquoi elle est célébrée le 15 janvier

L’année 2020 restera toujours dans les mémoires pour la pandémie de coronavirus, mais au Venezuela, les nombreuses protestations et demandes des enseignants resteront également dans les mémoires. Ils exigent de meilleures conditions de la part du gouvernement de Nicolás Maduro même si, aujourd’hui, ils ne sont pas entendus. dans cette 15 janvier, fête des professeurs, la profession vit une situation alarmante.

Ce vendredi, les enseignants, professeurs et professeurs sont commémorés pour leur rôle dans l’éducation et la culture. Cette journée est célébrée en mémoire de la fondation de la Society of Primary Instruction Teachers en 1932. Le groupe est oublié et sous-évalué par le gouvernement, même s’il continue de lutter pour améliorer sa situation.

Source : Coronavirus : Fête des enseignants au Venezuela: origine, signification et pourquoi elle est célébrée le 15 janvier | Marseille News .net

Coronavirus: au Venezuela, « à la pêche au wifi » pour assister aux cours à distance

Le matin, l’unique souci de Jonathan est de trouver la connexion wifi que sa voisine lui prête pour télécharger ses devoirs sur WhatsApp. En pleine pandémie, les écoliers vénézuéliens ont cours à distance, mais ils doivent composer avec la désastreuse couverture internet.

« C’est compliqué. Parfois je ne comprends rien du tout », souffle Jonathan Figueroa, 14 ans, élève dans un établissement public de Caracas. Et cela fait plus de six mois que cela dure.

Mi-mars, lorsque le président Nicolas Maduro a décrété un confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus, les 8,2 millions d’élèves vénézuéliens ont été exemptés de cours « en présentiel » et les classes à distance par internet ont été généralisées.

Mais la famille de Jonathan, comme la majorité des Vénézuéliens, n’a pas les moyens de lui payer un ordinateur.

Source : Coronavirus: au Venezuela, « à la pêche au wifi » pour assister aux cours à distance – Challenges