Venezuela : la bibliothèque de l’Université d’Oriente détruite

Les étudiants de l’Université d’Oriente, région administrative située au nord du Venezuela, n’ont pu que constater la destruction de leur bibliothèque. Les circonstances de cette destruction sont encore floues, mais le contexte politique du pays semble avoir joué un rôle : la rectrice Milena Bravo a récemment fait part de son soutien à Juan Guaidó, président autoproclamé face au contesté Nicolás Maduro, qui reste officiellement à la tête du pays.

Source : Venezuela : la bibliothèque de l’Université d’Oriente détruite

Inflation et dépréciation monétaire au programme de la rentrée des classes au Venezuela

Comment payer à ses enfants 12 crayons quand le salaire minimum n’atteint pas 3 dollars? Pour les parents d’élèves vénézuéliens la rentrée des classes se résume à une équation à deux variables: dépréciation de la monnaie et hyperinflation à 7 chiffres.

Source : Inflation et dépréciation monétaire au programme de la rentrée des classes au Venezuela

Inflation et dépréciation monétaire au programme de la rentrée des classes au Venezuela

Comment payer à ses enfants 12 crayons quand le salaire minimum n’atteint pas 3 dollars? Pour les parents d’élèves vénézuéliens la rentrée des classes se résume à une équation à deux variables: dépréciation de la monnaie et hyperinflation à 7 chiffres.

Source : Inflation et dépréciation monétaire au programme de la rentrée des classes au Venezuela – L’Express L’Expansion

Venezuela: les élections universitaires, nouveau terrain de confrontation

La confrontation entre le régime de Caracas et l’opposition s’est trouvé un nouveau champ de bataille : les universités publiques. Ce mardi 27 août, une décision du Tribunal suprême de Justice sur les nouvelles règles des élections universitaires a provoqué un tollé parmi les étudiants et les professeurs.

Selon la décision du Tribunal suprême de justice, les universités publiques vénézuéliennes doivent organiser des élections pour renouveler leurs administrations. Pour ce faire, les juges ont fixé de nouvelles règles.Désormais, les électeurs seront divisés en cinq groupes : les enseignants, l’ensemble des étudiants et diplômés, mais aussi le personnel administratif et les travailleurs. Chaque vote a le même poids. Pour être élu, un candidat doit obtenir la majorité absolue dans au moins trois des cinq catégories.

Cette sentence du Tribunal suprême a suscité une levée de boucliers dans le milieu universitaire vénézuélien. Car dans ce pays, l’autonomie des universités publiques est garantie par la Constitution. Bon nombre d’entre elles pourraient donc être tentées de s’opposer à la tenue d’élections suivant des règles imposées par les juges.

Mais le Tribunal prévient : si dans les six mois, les universités n’ont pas organisé les scrutins, le gouvernement de Nicolas Maduro nommera lui-même des recteurs intérimaires.

Source : Venezuela: les élections universitaires, nouveau terrain de confrontation – Amériques – RFI

L’éducation en temps de crise au Venezuela

Il y a une semaine jour pour jour, le Venezuela vivait une tentative de soulèvement militaire en faveur du président autoproclamé Juan Guaido. Le pays plongé dans une grave crise économique depuis plusieurs années est aujourd’hui au bord de la paralysie. Reportage dans une école du pays, où sont formés les Vénézuéliens du futur.

Source : [Reportage] l’éducation en temps de crise au Venezuela – Amériques – RFI

Au Venezuela, les universités tentent de survivre

Les étudiants et professeurs qui persistent à rester dans leur pays confronté à la crise économique et aux pénuries, font face à l’insécurité et au manque de moyens. Tous les cursus sont affectés, notamment la médecine.

Source : Au Venezuela, les universités tentent de survivre