Au Venezuela, la pénurie d’essence perdure malgré l’aide de l’Iran et la dollarisation

Longues files d’attente, nuits blanches et l’angoisse d’être à sec: la pénurie d’essence perdure au Venezuela, malgré les navires pétroliers envoyés par l’Iran et les nouveaux prix en dollars dans ce pays où le carburant était quasi gratuit.

«L’essence iranienne, c’est une illusion qui a duré un mois», confie à l’AFP Néstor Hernandez à Maracaibo, deuxième ville du pays (ouest), qui regrette de devoir faire des heures de queue dans les stations-service de cette région qui fut longtemps la capitale pétrolière du Venezuela, pays doté d’immenses réserves d’or noir. La situation se répète dans tout le pays, particulièrement dans les zones frontalières, qui font face depuis des années à une pénurie chronique, attribuée à la corruption et à des erreurs de gestion par des experts et aux sanctions américaines par le gouvernement.

Source : Au Venezuela, la pénurie d’essence perdure malgré l’aide de l’Iran et la dollarisation

Un séisme de magnitude 5,1 secoue le Venezuela

L’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS) et le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) ont relevé un tremblement de terre de magnitude 5,1 dans l’État vénézuélien de Lara.

Source : Un séisme de magnitude 5,1 secoue le Venezuela – Sputnik France

Le Venezuela est devenu plus pauvre qu’Haïti

Mardi, une étude publiée par 3 des plus prestigieuses universités du Venezuela : l’Université catholique Andrés Bello, l’Université centrale du Venezuela et l’Université Simón Bolívar, a révélé qu’en 2019, le Venezuela avait dépassé le niveau de pauvreté d’Haïti pour devenir le pays le plus pauvre d’Amérique Latine (Haïti 2e) et le deuxième au monde après le Nigeria.

Outre le Venezuela et Haïti les autres pays dans la région qui ont été placés dans la tranche de pauvreté du tableau sont le Guatemala, l’Équateur, Cuba, la Bolivie et la Colombie.

Le rapport précise que l’économie vénézuélienne s’est contractée systématiquement à plus de deux chiffres au cours de chacune des cinq dernières années, conduisant le pays à perdre plus de 70% de son Produit Intérieur Brut (PIB).

L’effondrement économique a condamné 96,2% de la population à tomber sous le seuil de pauvreté et 79,3% de la population à vivre dans des conditions d’extrême pauvreté, révèle l’étude soulignant que l’augmentation accélérée de l’extrême pauvreté s’est produite depuis que Nicolás Maduro dirige le pays (2013), passant du niveau de pauvreté de 11,4% (2013), à 20,6% (2014), 29,8% (2015), 50,8% (2016), 63,7% (2017), 76,5% (2018) et 79,30% en 2019.

Source : Haïti – FLASH : Le Venezuela est devenu plus pauvre qu’Haïti – HaitiLibre.com : Toutes les nouvelles d’Haiti 7/7

Des tensions sur l’essence au Venezuela

Grâce à la livraison de pétrole iranien, l’ancien gros producteur qu’est le Venezuela a pu remplir les cuves de ses stations-service. Mais un système inédit de prix parallèles complique encore plus le quotidien à l’heure du confinement.

Source : Des tensions sur l’essence au Venezuela

Venezuela : de l’essence plus chère, payée en dollars

L’essence moins chère que l’eau c’est peut-être bientôt fini au Venezuela. Le pays a les plus importantes réserves de pétrole brut au monde, mais il n’en raffine pas assez. La vente d’essence subventionnée est désormais limitée à un quota mensuel de 120 litres.

Source : Venezuela : de l’essence plus chère, payée en dollars – Outre-mer la 1ère

Covid-19 : le Venezuela plombé par la pénurie de pétrole

La crise du Covid-19 a conduit à une pénurie d’essence au Venezuela. Le pays dispose de l’une des plus grandes réserves d’hydrocarbures au monde, mais le manque d’investissements et les sanctions américaines ont amené le pays à ne quasiment plus raffiner de pétrole. Reportage.

Source : Covid-19 : le Venezuela plombé par la pénurie de pétrole