DIRECT. Venezuela : les Etats-Unis reconnaissent le leader de l’opposition comme président, Maduro rompt les relations diplomatiques avec Washington

Nicolas Maduro va-t-il être renversé ? Juan Guaido, le président du Parlement vénézuélien contrôlé par l’opposition, s’est autoproclamé « président en exercice » du pays, mercredi 23 janvier, devant des milliers de partisans réunis à Caracas. Les Etats-Unis, le Canada, le Brésil, le Pérou et la Colombie l’ont rapidement reconnu comme président par intérim. Le Mexique a, de son côté, apporté son soutien à Nicolas Maduro. Plusieurs centaines de milliers de manifestants défilent en ce moment à Caracas pour demander le départ du successeur de Hugo Chavez.

« J’ai décidé de rompre les relations diplomatiques et politiques avec le gouvernement impérialiste des Etats-Unis. Dehors ! Qu’ils s’en aillent du Venezuela », a lancé Nicolas Maduro, en donnant 72 heures aux représentants diplomatiques nord-américains pour quitter le pays.

Source : DIRECT. Venezuela : les Etats-Unis reconnaissent le leader de l’opposition comme président, Maduro rompt les relations diplomatiques avec Washington

Venezuela: opposants et partisans du régime dans la rue mercredi

Le gouvernement et l’opposition vont compter leurs forces mercredi dans les rues au Venezuela où des manifestations pro et anti-gouvernementales sont organisées, dans un climat très tendu, deux jours après un soulèvement militaire réprimé.

Les opposants au président socialiste Nicolas Maduro sont appelés à se mobiliser pour réclamer l’installation d’un «gouvernement de transition» en vue de l’organisation de nouvelles élections.

«Nous avons un rendez-vous historique avec notre pays, avec l’avenir de nos enfants», a lancé mardi en pleine session parlementaire Juan Guaido, le président du Parlement, unique institution contrôlée par l’opposition.

Juan Guaido avait appelé le 11 janvier, au lendemain de l’investiture de Nicolas Maduro pour un deuxième mandat contesté, à une «grande mobilisation dans tous les coins du Venezuela».

«L’unique transition au Venezuela est celle vers le socialisme», a rétorqué mardi Diosdado Cabello, le président de la puissante Assemblée constituante, composée de fidèles au régime, qui a également appelé les partisans du gouvernement à manifester en nombre dans différentes régions du pays.

Source : Venezuela: opposants et partisans du régime dans la rue mercredi – Libération

A Caracas, journée d’émeutes anti-Maduro dans différents quartiers de la ville

Une trentaine d’émeutes ont eu lieu dans différents quartiers de Caracas, la capitale du Venezuela, après la tentative de soulèvement, lundi 21 janvier, de vingt-sept militaires contre le régime du président Nicolas Maduro, selon l’organisation non gouvernementale (ONG) Observatorio de Conflictividad Social.

La plupart de ces manifestations se sont déroulées dans des quartiers populaires jusqu’à l’aube mardi, avec l’objectif de soutenir les militaires insurgés. Ces derniers avaient enregistré et fait circuler sur les réseaux sociaux des vidéos dans lesquelles ils déclaraient désavouer le chef de l’Etat et appelaient au soutien de la population.

Ces violences ont fait monter la tension, à la veille d’une journée de grandes manifestations mercredi – jour de célébration du 61e anniversaire de la chute de la dictature de Marcos Pérez Jiménez, le 24 janvier 1958. L’opposition a appelé à une mobilisation dans tout le pays pour réclamer la mise en place d’un gouvernement de transition et l’organisation de nouvelles élections.

Source : A Caracas, journée d’émeutes anti-Maduro dans différents quartiers de la ville

[Reportage] Jour J pour l’opposition au Venezuela

Au Venezuela, plusieurs dizaines de manifestations doivent avoir lieu un peu partout dans le pays à l’appel du président de l’Assemblée nationale, Juan Guaido. Des manifestations contre le président Nicolas Maduro jugé illégitime par l’opposition et toute une partie de la communauté internationale. Mais après les dernières manifestations de 2017 qui ont fait 125 morts, les Vénézuéliens sont-ils encore prêts à sortir dans la rue ?

Source : [Reportage] Jour J pour l’opposition au Venezuela – Amériques – RFI

Regain de tension entre le Venezuela et les États-Unis

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a demandé mardi à ce que les relations diplomatiques avec les États-Unis soient revues. Il doit annoncer de nouvelles mesures dans les prochaines heures, en réaction à l’appel du vice-président américain à soutenir l’opposition vénézuélienne.

Le Venezuela a accusé la Maison-Blanche d’appeler à un coup d’État après que le vice-président américain, Mike Pence, eut donné son appui à l’opposition et qualifié Nicolas Maduro de « dictateur sans prétention au pouvoir légitime ».

Le président Maduro a déclaré mardi à la télévision d’État qu’en donnant son appui à l’opposition, Mike Pence a atteint le point le plus bas en 200 ans dans les relations entre les deux pays.

Dans une vidéo rendue publique mardi, Mike Pence affirme que les Vénézuéliens ont le « soutien indéfectible » des États-Unis dans leur effort de restaurer la démocratie dans leur pays.

Source : Regain de tension entre le Venezuela et les États-Unis | ICI.Radio-Canada.ca

Venezuela. L’opposition accentue la pression contre Maduro avec la bénédiction de Washington

Deux jours après le soulèvement militaire avorté contre le président vénézuélien Nicolás Maduro, l’opposition appelle mercredi à une grande manifestation, avec le soutien officiel du gouvernement américain.

Après le galop d’essai des militaires, dont le bref soulèvement, lundi, s’est soldé par un échec et 27 arrestations, c’est au tour de la rue d’exprimer mercredi son mécontentement, dans un pays aux ressources gigantesques mais ravagé par la pauvreté.

“L’opposition vénézuélienne joue, dans les prochains mois, ses dernières cartes pour écarter du pouvoir le successeur d’Hugo Chávez, après sa prise de fonction le 10 janvier dernier, considérée comme illégitime par l’Assemblée nationale”, observe El País. “La première étape est l’appel, ce 23 janvier, à une grande manifestation destinée à réactiver la pression de la rue”, poursuit le quotidien.

Selon le quotidien espagnol, “l’objectif de l’opposition est de former un gouvernement de transition qui puisse créer les conditions de nouvelles élections libres, et de prendre les premières décisions pour commencer à résoudre la crise humanitaire”.

La manifestation a reçu mardi l’appui officiel des États-Unis, par la voix de son vice-président, Mike Pence, qui a assuré l’opposition du “soutien indéfectible” de Washington, selon des propos repris par le New York Times.

Source : Venezuela. L’opposition accentue la pression contre Maduro avec la bénédiction de Washington | Courrier international