Venezuela: mise en place d’un nouveau Conseil national électoral mais toujours aux mains du pouvoir

Un nouveau Conseil national électoral (CNE), encore une fois dominé par le pouvoir en place du président Nicolás Maduro, a été installé mardi 4 mai par l’Assemblée nationale, alimentant la désapprobation de l’opposition qui a boycotté les derniers scrutins présidentiel et législatif. Le CNE est une des principales pierres d’achoppement dans les négociations entre le pouvoir et l’opposition avant les élections régionales qui doivent se tenir avant la fin de l’année et qui devraient, selon de nombreux observateurs, se solder par un nouveau boycott des opposants au parti présidentiel aux pleins pouvoirs.

Trois des cinq membres de la nouvelle commission nationale élue mardi sont considérés pro chavistes, du nom de l’ex-président Hugo Chavez (1999-2013) dont se revendique son successeur Nicolás Maduro, alors que les deux autres sont proches de l’opposition. L’Assemblée a approuvé cette nouvelle composition par un vote à main levée aux deux tiers. Le pouvoir et ses alliés contrôlent 256 des 277 sièges de l’Assemblée nationale après leur écrasante victoire sans adversaire de décembre 2020.

Source : Venezuela: mise en place d’un nouveau Conseil national électoral mais toujours aux mains du pouvoir

Venezuela : deux écrivains accusés d’“incitation à la haine”

Au Venezuela, la journaliste et romancière Milagros Mata-Gil, 70 ans, et le poète Juan Manuel Muñoz, 74 ans, sont tous les deux dans le viseur de la justice, accusés d’« incitation à la haine » après la publication d’un texte dénonçant un mariage fastueux, organisé sans respect des gestes barrières.

Le 31 mars, la journaliste Milagros Mata-Gil avait prévenu ses proches, sur le réseau social Facebook, indiquant que les forces de l’ordre s’étaient présentées à son domicile en son absence. Quelques heures plus tard, un nouveau message, indiquant cette fois une garde à vue, aux côtés du poète Juan Manuel Muñoz.

« Moriche [surnom du poète, NdR] et moi sommes en prison ce soir, et serons présentés demain devant la justice. Pour incitation à la haine envers Tarek Saab », indiquait alors Milagros Mata-Gil. Au cours de cette audience préliminaire, les deux prévenus avaient finalement obtenu plus d’informations sur les faits reprochés.

Un article est en cause, diffusé notamment sur le réseau social WhatsApp : celui-ci, intitulé « Fête mortelle », décrivait l’organisation d’un mariage fastueux, fin février 2021, au Club Sirio de Lechería, non loin de Puerto La Cruz. Et le non-respect total des gestes barrières et autres consignes de prudence sanitaire : une semaine plus tard, racontait l’article, cliniques et hôpitaux se trouvaient submergés de patients infectés par la Covid, avec 600 admissions en quelques jours.

Parmi les invités de cette « fête mortelle », soulignaient Milagros Mata-Gil et Juan Manuel Muñoz, le procureur général Tarek Saab, un proche du président Nicolás Maduro, comme le suggèrent des vidéos de l’événement diffusées sur internet.

Source : Venezuela : deux écrivains accusés d’“incitation à la haine”

Venezuela: six cadres de la filiale américaine Citgo purgeront la fin de leur peine à domicile

Au Venezuela, six anciens cadres de Citgo, la filiale américaine de la compagnie pétrolière d’État du Venezuela, sont sortis de prison. Ils purgent désormais leur peine à domicile. Une mesure inattendue, considérée comme un geste du gouvernement de Nicolas Maduro envers les États-Unis.

Ces cadres, qui pour beaucoup ont la double nationalité, avaient été condamnés en 2020 à des peines de 8 à 13 ans de prison pour corruption, dans un contexte de grande tension entre le Venezuela et les États-Unis. Washington a plusieurs fois réclamé la libération de l’ancien patron et des anciens vice-présidents de cette filiale de PDVSA, dont le siège est aux Texas.

Cinq d’entre eux ont la double nationalité, le sixième est un Vénézuélien qui vit aux États-Unis. Tous avaient été appelés à Caracas pour une réunion en 2017 et sont détenus depuis. Sortis de prison en 2019, ils avaient été réincarcérés en 2020, lorsque l’ancien président Donald Trump a reçu l’opposant Juan Guaido à la Maison Blanche.

Source : Venezuela: six cadres de la filiale américaine Citgo purgeront la fin de leur peine à domicile

Venezuela – Le PAM va distribuer des repas dans les écoles vénézuéliennes

Le Venezuela et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont signé lundi un accord prévoyant un budget de 190 millions de dollars (174 millions de francs suisses) par an et la distribution quotidienne à terme de repas à 1,5 million d’enfants dans les écoles d’un pays en plein marasme économique et où les indicateurs de pauvreté sont à la hausse.

«Notre engagement, c’est de répondre aux besoins des enfants du Venezuela. Nous avons beaucoup de travail à accomplir», a affirmé le patron du Programme alimentaire mondial (PAM), l’Américain David Beasley, lors d’une cérémonie au palais présidentiel à Caracas, selon les images diffusées par la télévision publique.

Source : Venezuela – Le PAM va distribuer des repas dans les écoles vénézuéliennes | Tribune de Genève

Venezuela : un journal condamné à dédommager généreusement le n°2 chaviste

Le journal vénézuélien El Nacional, critique du gouvernement, a été reconnu coupable vendredi d’avoir causé un « grave préjudice moral » à l’égard d’un haut responsable chaviste et s’est vu ordonner de lui verser 13,4 millions de dollars de dédommagements.

Un tribunal de Caracas a rendu ce jugement en faveur de Diosdado Cabello, député et numéro deux du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir.

Et il lui a ordonné de verser « le montant en bolivars équivalent » à 237.000 petros, une crypto-monnaie créée par le régime chaviste, qui équivalent à environ 13,4 millions de dollars au taux de change officiel, selon le jugement.

« Le préjudice moral causé est très grave, car il a directement affecté sa personne et affecté sa famille », a affirmé le tribunal.

Diosdado Cabello a poursuivi El Nacional pour diffamation en 2015, à la suite de la reproduction d’un rapport du journal espagnol ABC qui le liait au trafic de drogue. Parallèlement, il a porté plainte contre ABC en Espagne et le Wall Street Journal aux Etats-Unis. Ces deux plaintes ont été rejetées.

Source : Venezuela: un journal condamné à dédommager généreusement le n°2 chaviste – France 24

Un PIB qui a fondu de 80% en 8 ans, la crise sans fin du Venezuela

Le Produit intérieur brut (PIB) vénézuélien estimé à 48 milliards de dollars en 2020 a chuté de plus de 80% depuis 2013. Il devrait continuer à se contracter en 2021, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Le Venezuela est ainsi passé du wagon des 30 premières économies mondiales à une position au-delà de la 100e.

« La taille de l’Etat s’est réduite brusquement », indique M. Oliveros, qui souligne que l’Etat a longtemps subventionné tout ou presque: de l’essence au logement, de l’électricité à la nourriture. « L’Etat ne subventionne plus, on est dans le « sauve qui peut ». Le système a implosé ».

Les importations ont été divisées par dix depuis l’arrivée de Nicolas Maduro au pouvoir en 2013.

Source : Un PIB qui a fondu de 80% en 8 ans, la crise sans fin du Venezuela