Aristeguieta : « À cause de la crise, notre football va avoir de gros problèmes »

Fernando Aristeguieta vient d’effectuer la meilleure saison de sa carrière avec l’America de Cali et s’apprête à disputer la Copa América avec le Venezuela, ce samedi face au Pérou (21h à Porto Alegre). Le nouvel attaquant de Morelia au Mexique revient sur les aspirations de la Vinotinto pour le tournoi et sur ce que représente la sélection pour son pays, dans un contexte qu’il est compliqué d’éluder.

Source : Aristeguieta : « À cause de la crise, notre football va avoir de gros … / Copa América / Gr. A / Venezuela-Pérou / SOFOOT.com

Venezuela : Les chavistes doivent retourner à l’Assemblée Nationale et « trouver un accord pour la transition »

Désespérés parce qu’aucune de leurs machinations contre le Gouvernement légitime de Nicolás Maduro n’en est venue à bout, les émissaires de Donald Trump essaient de « convaincre » les chavistes de ce qu’il faut faire. Ainsi, le représentant spécial des Etats-Unis pour le Venezuela, Elliott Abrams, veut qu’ils occupent à nouveau leurs sièges à l’Assemblée Nationale et trouvent un accord de transition politique avec l’opposition.

Source : Venezuela : Les chavistes doivent retourner à l’Assemblée Nationale et « trouver un accord pour la transition » – CCN – Caraib Creole News / L’actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe

Pour le numéro 2 du Venezuela, l’Occident « n’a rien gagné » à soutenir Juan Guaido

Les reporters de France 24 ont pu rencontrer le président de l’Assemblée nationale constituante vénézuélienne, Diosdado Cabello, désormais numéro 2 du chavisme, lors de l’un de ses meetings hebdomadaires. Il reproche à la France et à d’autres pays Occidentaux d’avoir reconnu Juan Guaido comme président du Venezuela, sous la pression, selon lui, de Washington. Il assure que son pays tiendra face aux sanctions américaines.

« Qu’est-ce que cela a apporté à la France [de reconnaître Juan Guaido comme président du Venezuela] ? Rien du tout. Nous ici, on a déjà un président », lance Diosdado Cabello. « Maintenant, les pays doivent composer avec ce fardeau » qui a été, dit-il, « imposé » par Washington.

Source : Pour le numéro 2 du Venezuela, l’Occident « n’a rien gagné » à soutenir Juan Guaido

Venezuela: 17 personnes détenues dans l’enquête sur le soulèvement contre Maduro

Dix-sept personnes ont été arrêtées depuis le début de l’enquête sur le soulèvement militaire manqué le 30 avril contre le président Nicolas Maduro, a annoncé ce mardi le parquet général vénézuélien. «34 personnes sont poursuivies, dont 17 sont détenues et inculpées pour « tentative de coup d’État »», a déclaré le procureur général Tarek William Saab, lors de la présentation à la presse du bilan de l’activité du parquet général.»

Quinze députés, privés de leur immunité par l’Assemblée constituante, sont également poursuivis par la justice pour avoir soutenu l’appel au soulèvement lancé par Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale, aux côtés d’un groupes de soldats entrés en rébellion et d’un autre opposant, Leopoldo Lopez. Le vice-président de l’Assemblée nationale, Edgar Zambrano, a été arrêté le 8 mai et les autres se sont réfugiés dans des ambassades, ont fui à l’étranger ou sont entrés dans la clandestinité.

Source : Venezuela: 17 personnes détenues dans l’enquête sur le soulèvement contre Maduro

[Vidéo] Statu quo politique au Venezuela

Toujours pas de sortie de crise au Venezuela. Aucune nouvelle discussion n’est prévu entre l’opposition et le gouvernement de Nicolas Maduro. Les deux premières rencontres organisées sous l’égide de la Norvège n’ont rien donné.

Juan Guaidó, le leader de l’opposition et président auto-proclamé du Venezuela rappelle à ses partisans les objectifs à atteindre :

« Quand une nouvelle réunion aura lieu à Oslo avec le Groupe de contact international, je veux que vous sachiez que c’est parce que nous serons proches de mettre fin à l’usurpation, et d’obtenir un gouvernement transitoire et des élections libres. Et quand nous serons prêts à faire un pas dans cette direction et quand le régime sera également prêt, nous aurons quelque chose, mais pas dans l’intervalle. »

Pour l’opposition, le préalable à toute négociation avec le régime de Nicolas Maduro, est la tenue d’une nouvelle élection présidentielle, un point rejeté par le pouvoir en place.

Source : Statu quo politique au Venezuela | Euronews

Qui combat au Venezuela ?

Dans la troisième partie de son analyse de la crise au Venezuela, le journaliste Romain Migus se penche sur le rôle et l’influence que peuvent avoir au sein du pays les bandes criminelles qui font régner la terreur dans les zones qu’elles contrôlent.

Le storytelling occidental laisse entrevoir la situation au Venezuela comme un conflit interne où s’opposent deux armées, deux légitimités, deux présidents. D’un coté, les «défenseurs de la démocratie» de l’autre, les tenants de la «dictature maduriste», défendue par une armée en lambeaux et une garde prétorienne russo-cubaine. Ce récit médiatique permet de passer sous silence la robustesse des forces armées bolivariennes et le soutien non négligeable dont bénéficie le chavisme au sein de la population. Qui plus est, il élude complètement les enjeux géopolitiques et les ingérences prédatrices des Etats-Unis et de leurs complices internationaux.

Source : Qui combat au Venezuela, par Romain Migus — RT en français