Venezuela. Effondrement électrique: sabotage impérialiste ou crime bolibourgeois?

La grande panne de courant de mars 2019 marque une autre étape dans le processus de destruction économique impulsé par les politiques gouvernementales bourgeoises et mafieuses, telles que l’appropriation de la rente pétrolière par la surfacturation des importations, l’amputation de la production nationale pour payer la dette extérieure, ou le transfert de l’industrie pétrolière et des concessions minières à des grandes sociétés transnationales [entre autres chinoises]. Cette politique a été plus destructrice que mille sabotages. La conspiration dite de la «guerre électrique» n’est rien d’autre que la tentative de propagande du gouvernement pour cacher les vraies causes de la crise, en jouant les victimes d’une agression afin de justifier l’aggravation de la répression et des crimes contre les travailleurs et le peuple vénézuélien.

Source : A l’encontre » Venezuela. Effondrement électrique: sabotage impérialiste ou crime bolibourgeois?

Haïti : le scandale du siècle

Petrocaribe est un accord de coopération énergétique, lancé en juin 2005, par Hugo Chávez, alors président vénézuélien. L’accord, qui s’inscrit dans la stratégie d’intégration régionale du Venezuela, est conclu avec une quinzaine de pays d’Amérique centrale et des Caraïbes. Concrètement, ces États bénéficient de la livraison de pétrole à des tarifs préférentiels, et avec des facilités de payements (en termes de délais notamment).

Haïti, signataire de cet accord, reçoit sa première livraison début 2008. Le Bureau de gestion des Programmes d’aide au développement (BMPAD) est alors créé, pour gérer le fonds Petrocaribe (il est également responsable de la mise en œuvre de deux projets). Il s’agit d’une institution publique, sous la tutelle du ministère de l’Économie et des Finances (MEF), et dont le conseil d’administration est composé de six ministres et du gouverneur de la Banque de la République d’Haïti.

Le BMPAD a acheté le pétrole du Venezuela et l’a revendu aux compagnies haïtiennes locales. Les bénéfices devaient servir pour financer des projets sociaux et de développement. En juin 2018, le Venezuela, au vu de ses propres difficultés, a suspendu l’accord avec une série de pays, dont Haïti.

Source : Haïti : le scandale du siècle – Barril.info

Venezuela : pillages massifs dans la région pétrolière de Maracaibo

Plus de 500 commerces ont été pillés dans la région pétrolière de Maracaibo, dans l’ouest du Venezuela, pendant la méga-panne de courant, a dénoncé mercredi l’association des commerçants, qui a demandé aux autorités de rétablir l’ordre.

Dans un communiqué, le Conseil national du Commerce et des Services (Consecomercio), a regretté «l’impunité avec laquelle des groupes d’individus, profitant de la crise électrique (…), ont détruit les installations» du principal centre commercial de Maracaibo, et de« 500 autres établissements».

D’autres pillages ont été signalés ponctuellement dans quelques magasins de Caracas, mais sans comparaison avec les vagues de pillages enregistrées à Maracaibo.

Source : Venezuela : pillages massifs dans la région pétrolière de Maracaibo

Le ministre de l’industrie vénézuélien, Tareck El Aissami, inculpé aux Etats-Unis

Le ministre de l’industrie vénézuélien, Tareck El Aissami, a été inculpé à New York pour avoir contourné des sanctions du Trésor américain liées au trafic de drogue, a fait savoir, vendredi 8 mars, le procureur fédéral de Manhattan.

M. El Aissami, qui était sous le coup de sanctions du Trésor américain après avoir été placé, début 2017, sur sa liste des narcotrafiquants, « a utilisé sa position de pouvoir pour s’engager dans le trafic international de drogue » et « contourné les sanctions », a déclaré un agent spécial du ministère de la sécurité intérieure, cité dans le communiqué du procureur.

M. El Aissami, 44 ans, et un complice présumé, l’homme d’affaires Samark Jose Lopez Bello, auraient violé les sanctions du Trésor en ayant recours à des jets privés de sociétés américaines pour voyager notamment en Russie, en Turquie et en République dominicaine, selon l’acte d’accusation rendu public par le procureur.

Source : Le ministre de l’industrie vénézuélien, Tareck El Aissami, inculpé aux Etats-Unis

Venezuela: Puerto Cabello, le port de tous les trafics

Les phénomènes de corruption et de détournements de conteneurs entachent la réputation de Puerto Cabello, un port géré par l’armée vénézuelienne.

Source : Venezuela: Puerto Cabello, le port de tous les trafics

Suisse: Le TF se prononce sur un serveur lié au Venezuela

Le Ministère public genevois a pris possession d’un serveur informatique qui pourrait jouer un rôle important dans l’affaire de corruption impliquant le groupe pétrolier d’Etat vénézuélien PDVSA. La manière dont il a été obtenu soulève toutefois des questions, relève un arrêt du Tribunal fédéral.

La décision du Tribunal fédéral publiée jeudi met en lumière certains détails de l’enquête pénale menée par le Ministère public genevois contre des personnes soupçonnées d’être impliquées dans cette affaire de corruption.

Source : Suisse: Le TF se prononce sur un serveur lié au Venezuela – Suisse – tdg.ch