Venezuela : un journal condamné à dédommager généreusement le n°2 chaviste

Le journal vénézuélien El Nacional, critique du gouvernement, a été reconnu coupable vendredi d’avoir causé un « grave préjudice moral » à l’égard d’un haut responsable chaviste et s’est vu ordonner de lui verser 13,4 millions de dollars de dédommagements.

Un tribunal de Caracas a rendu ce jugement en faveur de Diosdado Cabello, député et numéro deux du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir.

Et il lui a ordonné de verser « le montant en bolivars équivalent » à 237.000 petros, une crypto-monnaie créée par le régime chaviste, qui équivalent à environ 13,4 millions de dollars au taux de change officiel, selon le jugement.

« Le préjudice moral causé est très grave, car il a directement affecté sa personne et affecté sa famille », a affirmé le tribunal.

Diosdado Cabello a poursuivi El Nacional pour diffamation en 2015, à la suite de la reproduction d’un rapport du journal espagnol ABC qui le liait au trafic de drogue. Parallèlement, il a porté plainte contre ABC en Espagne et le Wall Street Journal aux Etats-Unis. Ces deux plaintes ont été rejetées.

Source : Venezuela: un journal condamné à dédommager généreusement le n°2 chaviste – France 24

Venezuela: décès de Henry Stephen, le chanteur de Limon, limonero

Le chanteur vénézuélien Henry Stephen, rendu célèbre par son tube Limon, limonero dans les années 1960-70, est décédé lundi 5 avril des suites du Covid-19 à l’âge de 79 ans, ont annoncé les autorités vénézuéliennes.

«Aujourd’hui est parti Henry Stephen, un artiste total. On se souviendra toujours de Mi limón Mi limonero, une légende de la musique populaire vénézuélienne. Son héritage reste parmi nous», a affirmé le président vénézuélien Nicolas Maduro sur Twitter.

En 1968, sa chanson Limon, Limonero, reprise d’un titre brésilien, avait traversé l’Atlantique pour devenir la chanson de l’été en Espagne et connaître un succès mondial. Stephen avait reçu en 1974 un disque d’or, célébrant plus d’un million de disques vendus. Star dans son pays, il avait aussi été acteur dans plusieurs séries télévisées.

Source : Venezuela: décès de Henry Stephen, le chanteur de Limon, limonero

Blocage du compte de Maduro: Caracas accuse Facebook de « totalitarisme numérique »

Le gouvernement vénézuélien a accusé dimanche Facebook de « totalitarisme numérique », dénonçant le blocage pendant 30 jours de la page du président socialiste Nicolas Maduro pour « violations répétées » par ce dernier de la politique de l’entreprise américaine concernant la désinformation liée au Covid-19.

« Nous assistons à un totalitarisme numérique exercé par des entreprises supranationales qui veulent imposer leur loi aux pays du monde », indique un communiqué du ministère vénézuélien de la Communication et de l’Information.Le blocage de la page, qui empêche ses administrateurs de poster de nouveaux messages pendant un mois sans pour autant la rendre invisible, a suivi la suppression d’une vidéo de M. Maduro sur le médicament Carvativir, dont l’efficacité n’a pas encore été démontrée par des études médicales, précise Facebook.

Source : Blocage du compte de Maduro: Caracas accuse Facebook de « totalitarisme numérique »

«Once upon a time in Venezuela» ou la ville qui sombrait

Incurie politique et désastre écologique contraignent à l’exode les populations lacustres du lac de Maracaïbo. Un documentaire accablant d’Anabel Rodriguez Rios. A voir sur le site du FIFDH :

https://fifdh.org/2021/film/114-once-upon-a-time-in-venezuela

Source : «Once upon a time in Venezuela» ou la ville qui sombrait – Le Temps

[Vidéo] Once Upon A Time In Venezuela · FIFDH-Genève

Il était une fois, au Venezuela, Congo Mirador – un village sur le lac Maracaibo frappé de décomposition à mesure que le pétrole remonte des profondeurs des eaux. Deux femmes refusent de céder à la léthargie : Tamara, qui vénère Chavez, et son opposante Natalie, qui dénonce la corruption endémique. Ce film, sélectionné dans les plus grands festivals, révèle un talent inouï. Anabel Rodríguez  Ríos tisse un village et un pays teintés de réalisme magique, d’utopies, de poésie et d’espoirs qui s’effondrent. Co-présenté avec le Musée d’Ethnographie de Genève (MEG) et L’Abri

Source : Once Upon A Time In Venezuela · FIFDH Genève

Twitter suspend le compte du nouveau Parlement du Venezuela

Le réseau social Twitter a suspendu le compte de la nouvelle Assemblée nationale (AN) du Venezuela pour « non-respect » présumé de ses règles. »Twitter suspend les comptes qui enfreignent les règles », indique le texte qui figure sur le profil du Parlement vénézuélien.

Le compte du Parlement, identifié comme @LaNuevaAsamblea, a été activé depuis l’installation de la nouvelle période législative du Venezuela le 5 janvier 2021, les législateurs ayant été élus lors des élections du 6 décembre 2020, au cours desquelles le Chavisme a remporté la majorité.

Le nouveau Parlement est entré en fonction le 5 janvier, après que les Vénézuéliens aient élu des députés lors des élections législatives du 6 décembre. Le renouvellement de cet organe a mis fin à la validité de l’AN précédente, qui a été élue en 2015 pour un mandat de cinq ans.

Cependant, certains parlementaires de la législature précédente ont fait semblant de rester en fonction, en réponse à un prétendu décret de « continuité administrative », qui a été annulé par la Cour suprême de justice (TSJ). Ce texte illégal a été approuvé par l’ancien député Juan Guaidó, qui s’est proclamé en 2019 « président intérimaire » du Venezuela.

Cependant, alors que Twitter a suspendu le compte du Parlement récemment élu, il maintient le profil vérifié de la précédente Assemblée nationale (@AssambleaVE), que dirigeait le groupe de Guaidó.

Source : Twitter suspend le compte du nouveau Parlement du Venezuela – Les 2 Rives