[Vidéo] Classe II de l’Ecole de Communication des Mouvements Sociaux « Hugo Chávez ». Analyse de « Las Mercedes, la forge d’un héritage »

Humilité, patience, écoute, souplesse, dignité… Comment réaliser un documentaire au service d’un mouvement social sans répéter le schéma classique des interviews avec questions/réponses induites ? Ce deuxième cours de l’Ecole de Communication des Mouvements Sociaux « Hugo Chavez » raconte une expérience menée avec le mouvement paysan vénézuélien (dont la genèse est lisible ici). Il a été réalisé par Jorge Henriquez et Victor Daniel Rivera, formateurs/réalisateurs intégraux de Terra TV et de l’Ecole Populaire et Latino-américaine de Cinéma.

Source : Classe II de l’Ecole de Communication des Mouvements Sociaux « Hugo Chávez ». Analyse de « Las Mercedes, la forge d’un héritage » | Venezuela Infos

[Vidéo] Venezuela, quelques femmes parmi tant d’autres : le collectif Imagiro

Si “tous les arts contribuent au plus grand des arts, l’art de vivre” (Brecht), le travail du collectif Imagiro, fondé par Carmen Violeta Pérez est un de ces arts. Les femmes vénézuéliennes qui forment cette équipe préparent ce futur où les enfants, sujets de plein droit, auront conquis ce qu’elles nomment “le droit à la tendresse”. Elles nous ont accueillis, Victor Hugo Rivera et moi, durant deux représentations de “Tacatan Fuu” à Caracas. Nous en avons tiré ce documentaire de 27 minutes. A elles, pour leur merveilleuse aventure, notre reconnaissance infinie.

Source : Venezuela, quelques femmes parmi tant d’autres (10) : le collectif Imagiro | Venezuela Infos

L’École de Communication des Mouvements Sociaux Hugo Chavez, c’est parti !

Avant d’initier les premiers ateliers présentiels à Caracas, nous avons décidé de diffuser nos cours en ligne. Ce premier cours « Pour un documentaire qui exprime la beauté intérieure des secteurs populaires » a été conçu par le réalisateur et formateur Jesus Reyes et restera disponible de manière permanente sur Youtube. Après l’avoir regardé, vous pouvez poser vos questions en écrivant à escuelaterratv@gmail.com.

Tous les quinze jours un nouveau cours sera mis en ligne pour que vous puissiez vous former à fond, avec l’aide de notre équipe de formateurs(trices), à tous les aspects de la communication populaire au service de la transformation sociale.

La campagne de solidarité pour créer l’Ecole de Communication des Mouvements Sociaux « Hugo Chavez » est en cours. Vous pouvez vous joindre aux 120 premiers donateurs, et faire naître l’école grâce à ce lien : https://www.helloasso.com/…/pour-la-creation-de-l-ecole-de…/

Source : L’École de Communication des Mouvements Sociaux Hugo Chavez, c’est parti ! | Venezuela Infos

Les Vénézuéliens ont de nouveau accès au bouquet télévisuel par satellite DirecTV, trois mois après l’interruption de ses services sur fond de sanctions américaines

Les Vénézuéliens ont de nouveau accès à DirecTV, un bouquet télévisuel par satellite, trois mois après l’interruption de ses services sur fond de sanctions américaines à l’encontre du gouvernement de Nicolas Maduro. Les dizaines de chaînes proposées par DirecTV, dont le propriétaire est l’américain AT&T, sont de nouveau disponibles « à travers l’entreprise Scale Capital », a écrit la Commission nationale des télécoms (Conatel) sur son compte Twitter.

Sur son site, Scale Capital dit être une entreprise dédiée « aux investissements » et dispose de bureaux à Miami, Londres et Santiago du Chili. Dans un communiqué, Scale Capital affirme être arrivée à un « accord » avec DirecTV Latin America pour permettre à « deux millions de familles » vénézuéliennes de renouer « immédiatement » avec les chaînes que proposait DirecTV avant la suspension de ses services le 19 mai dernier.

Source : Les Vénézuéliens ont de nouveau accès au bouquet télévisuel par satellite DirecTV, trois mois après l’interruption de ses services sur fond de sanctions américaines

Venezuela : ABC et Ledezma cherchent à faire croire à une nouvelle crise des missiles

Les batteries médiatiques qui se dirigent d’Espagne contre le Venezuela ont l’habitude d’être pleines de mensonges facilement démontables. La bêtise et la démesure ornent les faux bruits des médias les plus à droite d’Espagne et sont toujours accompagnés de personnifications politiques peu légitimes.

Quand le président Nicolás Maduro a dénoncé la campagne médiatique orchestrée par Elliott Abrams, l’envoyé spécial de Washington pour tenter de changer le régime de la République Bolivarienne, il fallait s’attendre à ce que non seulement les médias vénézuéliens et étasuniens anti-chavistes s’activent mais aussi à ce que les médias espagnols comme El País, La Sexta et ABC se joignent à eux pour miner au niveau médiatique le camp politique et social vénézuélien sur les réseaux, les chaînes et dans les approches.

Le fugitif Antonio Ledezma, ancien maire de Caracas, a répondu à la convocation d’Abrams et a donné à ABC de fausses informations que, sans les vérifier, les éditeurs du journal ont publiées sans aucune vergogne comme ils l’ont fait auparavant à propos du Venezuela, du chavisme et du Gouvernement vénézuélien.

Source : Venezuela : ABC et Ledezma cherchent à faire croire à une nouvelle crise des missiles – CCN – Caraib Creole News / L’actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe

« Licence pour tuer … depuis l’ambassade d’Espagne à Caracas

 

Au contraire des médias européens, le Wall Street Journal n’use pas de guillemets moqueurs pour parler des invasions ou des tentatives d’assassinat et de coup d’Etat que documente et dénonce depuis des années le gouvernement bolivarien.

Dans son édition du 26 juin (1) le quotidien ultralibéral explique que Leopoldo López (milliardaire vénézuélien, co-organisateur du putsch de 2002 contre le président Chavez, et des insurrections d’extrême droite à partir de 2014) a étudié pas moins de… six propositions de firmes de mercenaires états-uniennes pour éliminer le président Maduro. Parmi lesquelles celle de Blackwater dont les tueurs et les bourreaux se sont rendus tristement célèbres en tant que sous-traitants des guerres de l’OTAN en Afghanistan, en Irak ou en Libye. C’est finalement la firme paramilitaire états-unienne Silvercorp qui a été retenue pour signer le contrat avec son subordonné Juan Guaido en vue de mener l’incursion préalable à un coup d’Etat au Venezuela en mai 2020.

Source : « Licence pour tuer … depuis l’ambassade d’Espagne à Caracas | «Venezuela Infos