Venezuela : «Un commando armé a fait sauter le mur de la prison»

Trois trafiquants de drogue mexicains, membres du cartel de Sinaloa, se sont évadés d’une prison ultraviolente de Caracas.

Source : Venezuela : «Un commando armé a fait sauter le mur de la prison» – Monde – 24heures.ch

Tareck El Aissami, un fidèle du chavisme dans le collimateur de la justice américaine

L’étau se resserre autour de Tareck El Aissami. Compagnon de la première heure d’Hugo Chavez qui a gravi tous les échelons du pouvoir pour se hisser à la vice-présidence (2017-2018) du Venezuela sous Nicolas Maduro, Tareck El Aissami, 44 ans, est accusé dans un article du New York Times daté du 2 mai de liens présumés avec le narcotrafic, mais aussi avec le Hezbollah.

« Monsieur El Aissami et sa famille ont aidé des militants du Hezbollah à entrer dans le pays », écrit Nicholas Casey, responsable du bureau Amérique latine pour le quotidien américain et auteur de l’article. Son enquête, qui s’appuie sur des documents fournis par des anciens agents des services secrets vénézuéliens, précise que l’actuel ministre de l’Industrie et son père recrutent au sein de la milice libanaise – considérée comme une organisation terroriste par les États-Unis – « afin de développer des réseaux de renseignement et de trafic de drogue au Venezuela ».

Source : Tareck El Aissami, un fidèle du chavisme dans le collimateur de la justice américaine

Trafic de drogue : le Venezuela, un narco-Etat ?

Après la condamnation des neveux du couple Maduro et l’arrestation d’un compagnon de route de Chavez pour trafic de cocaïne, l’étau se resserre sur les connexions entre le plus haut niveau de l’Etat et le trafic de drogue.

L’interpellation d’Hugo Carvajal, homme clé des gouvernements Chavez et Maduro, le 12 avril, en Espagne, accrédite un peu plus les accusations des États-Unis d’un narcotrafic érigé en système d’État au Venezuela. Réclamé en extradition par la DEA – le service américain en charge de lutter contre le trafic de stupéfiants – « El Pollo » n’est plus protégé par son immunité parlementaire comme lors de sa précédente arrestation à Aruba (une petite île des Antilles néerlandaises) en 2014 alors qu’il était ambassadeur.

Source : Trafic de drogue : le Venezuela, un narco-Etat ? – Le Parisien

Interview de Juan Grillo, directeur de l’Agence Nationale Antidrogues du Venezuela

L’accusation médiatique d’une collusion entre le gouvernement du Venezuela et le narcotrafic n’est pas nouvelle. Déjà, le 19 janvier 2008, le responsable antidrogue de la Maison Blanche, John Walters avait accusé, sans preuve, le président Hugo Chávez de devenir “de devenir un important facilitateur du trafic de cocaïne vers l’Europe et d’autres régions de l’hémisphère”. Plusieurs années ont passé mais cette matrice d’opinion est de nouveau utilisée pour créer l’image d’un Etat voyou au Venezuela. Il est quand même surprenant que dans cet effort de propagande médiatique, aucun journaliste n’ait pris la peine d’aller écouter le point de vue des acteurs de la lutte antidrogue dans le pays de Bolivar. C’est ce que nous avons fait. Nous sommes allés interviewer le général Juan Grillo, directeur de l’Agence Nationale Antidrogues du Venezuela (ONA par ses sigles en espagnol). Il nous offre, en exclusivité, un autre son de cloche, qui a toujours été ignoré par les médias dominants.

Source : Interview de Juan Grillo, directeur de l’Agence Nationale Antidrogues du Venezuela — Romain MIGUS

Venezuela : nouvelle implication de l’armée dans le trafic de cocaïne

Un officier et un sous-officier de l’armée vénézuélienne ont été condamnés à des peines de prison pour trafic de drogue, et quatre autres militaires mis en accusation pour le même motif, dernière illustration des connexions entre militaires et narcotrafiquants.Sergent dans l’aviation, Angel Martínez, 28 ans, a écopé de 19 ans et huit mois de prison « après avoir reconnu sa responsabilité » dans l’écoulement de 313 kilos de cocaïne dans l’état de Barinas (ouest), selon une publication vendredi du ministère de la Justice. Dans la même affaire, le lieutenant de l’armée de l’air Lisbeth Vivas, une femme de 28 ans, a été condamné à cinq ans de prison.

Source : 06h59 – Venezuela: nouvelle implication de l’armée dans le trafic de cocaïne – La Libre