Venezuela : l’armée « en alerte » aux frontières

La nouvelle montée des tensions a pour principal objet la question de l’aide humanitaire stockée aux frontières du pays et destinée à la population vénézuélienne par des Etats favorables à l’opposition. L’armée s’est en effet dite prête pour empêcher le passage de ce que ses représentants ont qualifié de « prétendue aide humanitaire ». « L’armée restera déployée et en alerte le long des frontières, comme l’a ordonné notre commandant en chef pour empêcher toute violation de l’intégrité du territoire », a déclaré Vladimir Padrino. Nicolas Maduro voit dans cette aide humanitaire les prémices d’une intervention militaire américaine et rejette la responsabilité des pénuries sur les sanctions décidées par Washington.

Après une rencontre avec Juan Guaido, les ambassadeurs de France, du Royaume-Uni, d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne ont annoncé 18 millions de dollars d’aide, outre l’envoi par la France de 70 tonnes de médicaments et de vivres. « La France est à la hauteur de ce défi et de cette fraternité envers le peuple du Venezuela », a déclaré Romain Nadal, l’ambassadeur de France, qui a promis plus d’aide dans le cadre de l’Union européenne (UE) et sur le plan bilatéral.

Source : Venezuela : l’armée « en alerte » aux frontières

Venezuela: les militaires en « alerte » aux frontières pour bloquer l’aide

L’armée vénézuélienne s’est dite mardi « en alerte » face à toute violation des frontières du Venezuela pour l’entrée de l’aide humanitaire stockée aux portes du pays, rejetant les appels à désavouer le président Nicolas Maduro lancés par le président américain Donald Trump et l’opposant Juan Guaido.

Entouré du haut-commandement militaire, le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, a réaffirmé la « loyauté sans faille » de l’armée envers le chef de l’Etat vénézuélien et tourné le dos à l’offre d' »amnistie » promise à nouveau lundi soir par le chef du Parlement.

Reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, Juan Guaido a envoyé mardi un message sur Twitter à chacun des chefs militaires des postes-frontière: « Le 23 février, vous devez choisir entre servir Maduro et servir la Patrie », leur a-t-il écrit.

Il a également demandé à ses partisans d’écrire à chaque soldat « en argumentant, sans violence, sans insulte » pour expliquer les « raisons pour lesquelles ils doivent se ranger derrière les millions (de Vénézuéliens) qui demandent l’entrée de l’aide ».

Source : Venezuela: les militaires en « alerte » aux frontières pour bloquer l’aide

Venezuela : Donald Trump menace les militaires pro-Maduro

Le président américain, Donald Trump, a mis en garde, lundi 18 février, les chefs militaires du Venezuela, estimant qu’ils courraient à leur « perte » s’ils refusaient de se rallier à l’opposant et président autoproclamé Juan Guaido.

« Les yeux de monde entier sont braqués sur vous aujourd’hui », a averti M. Trump, dans un discours prononcé à Miami devant la communauté vénézuélienne de Floride.

Il a exhorté les officiers vénézuéliens, qui restent loyaux au président Nicolas Maduro, à laisser entrer l’aide humanitaire dans leur pays

Source : Venezuela : Donald Trump menace les militaires pro-Maduro

Comment Juan Guaido tente de faire basculer l’armée vénézuélienne

Après un mois de bras de fer entre Nicolas Maduro et Juan Guaido, la pression s’accentue de plus en plus sur l’armée vénézuélienne. “Vous avez sept jours pour vous mettre du côté de la Constitution, faites ce qu’il faut », a lancé aux militaires, dimanche 17 février, l’opposant autoproclamé président.

Alors que plusieurs défections de hauts gradés ont eu lieu dans l’armée depuis début février, Juan Guaido espère que d’autres vont suivre et laisser passer l’aide humanitaire bloquée depuis plus de dix jours à la frontière avec la Colombie. Il a promis à la population touchée par la crise crise économique que les denrées entreront dans le pays “quoiqu’il arrive” le samedi 23 février.

Source : Comment Juan Guaido tente de faire basculer l’armée vénézuélienne

Venezuela: Guaido recrute des volontaires, appelle à d’autres manifestations

L’opposant vénézuélien Juan Guaido a appelé samedi à de nouvelles manifestations le 23 février pour soutenir les volontaires prêts à acheminer l’aide humanitaire américaine au Venezuela, le président Nicolas Maduro envisageant, lui, un déploiement militaire contre ce qu’il estime être une possible invasion.

Source : Venezuela: Guaido recrute des volontaires, appelle à d’autres manifestations – La Croix

Venezuela: Maduro envisage un « déploiement » militaire à la frontière colombienne

Bruit de bottes au Venezuela? Le président Nicolas Maduro a envisagé vendredi un « déploiement » militaire à la frontière avec la Colombie, pays qui s’est dit « déterminé » à faire parvenir l’aide humanitaire au peuple vénézuélien.

Lors d’une réunion avec le haut commandement militaire, M. Maduro a demandé à son armée de préparer un « plan spécial de déploiement » à la frontière colombienne, longue de 2.200 km. Il souhaite évaluer « quelle nouvelles forces » sont nécessaires pour que cette frontière « soit inviolable, imbattable, inexpugnable ».

« Je n’exagère pas. Donald Trump et Ivan Duque ont annoncé à la Maison Blanche des plans de guerre contre le Venezuela », a ajouté le dirigeant chaviste, en référence à la rencontre des présidents américain et colombien mercredi à Washington.

Source : Venezuela: Maduro envisage un « déploiement » militaire à la frontière colombienne