Moscou se dit prêt à envoyer plus de spécialistes au Venezuela si nécessaire

Si besoin est, Moscou pourrait augmenter le nombre de ses spécialistes militaires au Venezuela, a déclaré aux journalistes le directeur du département latino-américain au ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Chtchétinine. Il a en outre annoncé une livraison prochaine d’aide humanitaire à Caracas.

Source : Moscou se dit prêt à envoyer plus de spécialistes au Venezuela si nécessaire – Sputnik France

Armée des ombres : paramilitaires, mercenaires et forces spéciales au Venezuela

Mercenaires, forces spéciales étrangères… à qui Washington essaie-t-il d’avoir recours pour arriver à ses fins au Venezuela? Romain Migus poursuit son analyse.

Source : Armée des ombres : paramilitaires, mercenaires et forces spéciales au Venezuela — RT en français

Qui combat au Venezuela ?

Dans la troisième partie de son analyse de la crise au Venezuela, le journaliste Romain Migus se penche sur le rôle et l’influence que peuvent avoir au sein du pays les bandes criminelles qui font régner la terreur dans les zones qu’elles contrôlent.

Le storytelling occidental laisse entrevoir la situation au Venezuela comme un conflit interne où s’opposent deux armées, deux légitimités, deux présidents. D’un coté, les «défenseurs de la démocratie» de l’autre, les tenants de la «dictature maduriste», défendue par une armée en lambeaux et une garde prétorienne russo-cubaine. Ce récit médiatique permet de passer sous silence la robustesse des forces armées bolivariennes et le soutien non négligeable dont bénéficie le chavisme au sein de la population. Qui plus est, il élude complètement les enjeux géopolitiques et les ingérences prédatrices des Etats-Unis et de leurs complices internationaux.

Source : Qui combat au Venezuela, par Romain Migus — RT en français

La Russie retire son principal soutien militaire au Venezuela

La Russie a retiré du Venezuela des conseillers clés en matière de défense, une source d’embarras pour le président Nicolos Maduro étant donné le poids de Moscou dans la résistance politique et économique du leader vénézuélien aux pressions croissantes de Washington.

L’entreprise publique russe Rostec, qui a formé les troupes vénézuéliennes et conseillé sur l’obtention de contrats d’armement, a réduit son personnel au Venezuela à quelques dizaines de personnes, contre environ 1 000 au plus fort de la coopération entre Moscou et Caracas il y a plusieurs années, a confié une source proche du ministère russe de la Défense.

Le retrait progressif, qui s’est intensifié au cours des derniers mois, selon les sources au fait de la situation, est dû à l’absence de nouveaux contrats et au constat que le régime de M. Maduro n’avait plus les liquidités nécessaires pour continuer à payer les services de Rostec liés aux contrats passés.

Source : La Russie retire son principal soutien militaire au Venezuela – International | L’Opinion

Le Venezuela met les points sur les i quant à la présence d’une base militaire russe sur son territoire

L’ambassadeur vénézuélien en Russie a démenti toutes les rumeurs sur un déploiement d’une base militaire russe au Venezuela, soulignant qu’il ne savait pas d’où les médias avaient tiré une telle information.

Source : Le Venezuela met les points sur les i quant à la présence d’une base militaire russe sur son territoire – Sputnik France

Venezuela: un général appelle l’armée au soulèvement contre Maduro

Le gouvernement de Nicolas Maduro est contrôlé par la « dictature communiste » de Cuba, l’un des alliés du dirigeant socialiste, avec la Chine et la Russie. « Nous devons trouver un moyen de nous débarrasser de la peur, de sortir dans les rues, de protester et de chercher une union militaire pour changer ce système politique », a déclaré dimanche Ramon Rangel, qui serait un général de l’aviation vénézuélienne, dans une vidéo diffusée sur YouTube.

Selon une source anonyme proche de l’armée, Ramon Rangel était en fonctions dans l’armée jusqu’à ce qu’il prenne la fuite vers la Colombie en avril.

Contrairement à d’autres officiers qui ont tourné le dos à Maduro, Rangel n’a pas exprimé son soutien à l’égard de Juan Guaido, reconnu comme président légitime par plusieurs pays de la région et de nombreux pays occidentaux, parmi lesquels les Etats-Unis.

Source : Venezuela: un général appelle l’armée au soulèvement contre Maduro – International | L’Opinion