Le Venezuela demande au Brésil le renvoi de cinq militaires vénézuéliens

Le Venezuela a demandé samedi au gouvernement brésilien de lui renvoyer cinq militaires vénézuéliens qui se trouvent au Brésil et ont, selon Brasilia, l’intention d’y demander l’asile.

Le ministère brésilien des Affaires étrangères et celui de la Défense ont annoncé samedi dans un communiqué conjoint que ces cinq militaires vénézuéliens, trouvés en territoire brésilien, près de la frontière entre les deux pays, allaient demander l’asile.

Selon Brasilia, ces militaires ont été localisés jeudi lors d’une patrouille de routine dans le nord de l’Etat brésilien de Roraima, frontalier avec le Brésil.

Ils étaient désarmés et ont été conduits à Boa Vista, capitale de cet Etat, d’après un communiqué officiel brésilien.

Source : Le Venezuela demande au Brésil le renvoi de cinq militaires vénézuéliens – Le Point

Attaque contre une caserne au Venezuela : le gouvernement pointe la complicité de trois pays

Les autorités vénézuéliennes ont annoncé avoir interpellé six individus après l’attaque d’une caserne, au cours de laquelle un soldat a perdu la vie. Selon Caracas, plusieurs gouvernements sud-américains pourraient être liés à l’opération.

Au moins un soldat de l’armée vénézuélienne a été tué le 22 décembre lors d’une attaque contre une caserne militaire située à Luepa, municipalité située dans la région de Gran Sabana (littéralement «Grande savane»), dans le sud-est du pays. «Ce matin, une unité militaire a été attaquée dans le sud du pays par des branches extrémistes de l’opposition» qui se sont emparées d’armes des soldats, a ainsi écrit sur Twitter le ministre de Défense, le général Vladimir Padrino.

Le ministre vénézuélien des Relations extérieures Jorge Arreaza, a plus spécifiquement dénoncé une attaque perpétrée par un groupe de mercenaires, dont la «base d’opérations» serait située au Pérou. «Du Pérou, ils entrent par la Colombie et reçoivent également un soutien au Brésil», a-t-il écrit sur Twitter. Le ministre a dénoncé «une stratégie de coup d’Etat» impliquant les gouvernements de ces trois pays, qui souhaiteraient selon lui «produire de la violence, de la mort et de la déstabilisation politique au Venezuela».

Source : Attaque contre une caserne au Venezuela : le gouvernement pointe la complicité de trois pays — RT en français

Venezuela et Russie prolongent leur collaboration militaire et en matière énergétique

Le Venezuela et la Russie ont renouvelé samedi des contrats « de soutien et de conseil » en matière militaire et énergétique qui incluent la participation d’entreprises russes dans le pays sud-américain, a annoncé le président vénézuélien Nicolas Maduro.

« Nous avons renouvelé tous les contrats d’appui, de conseil et de développement dans le domaine technique militaire », a déclaré M. Maduro après avoir rencontré le vice-Premier ministre russe Iouri Borissov.

Bien qu’il n’ait pas donné de détails sur les nouveaux accords signés, le président vénézuélien a souligné qu’ils incluent « la participation d’entreprises russes dans tous les domaines de la production stratégique », comme le pétrole, le gaz et l’agriculture.

La « coopération technico-militaire », quant à elle, « suit parfaitement la marche prévue », a ajouté le dirigeant socialiste à la télévision gouvernementale.

Source : Venezuela et Russie prolongent leur collaboration militaire et en matière énergétique | Connaissances des énergies

Maduro annonce l’arrivée de deux avions avec du personnel militaire russe au Venezuela

Des spécialistes russes qui doivent fournir une assistance militaire et technique à leurs collègues vénézuéliens sont arrivés dans le pays latino-américain à bord de deux avions, a déclaré le Président vénézuélien Nicolas Maduro.

«Le Président Poutine a réaffirmé son soutien politique, diplomatique et militaire au Venezuela […]. Deux avions transportant des membres de la commission de soutien technique militaire ont atterri dans le pays», a fait savoir le chef d’État vénézuélien.

Selon lui, les spécialistes russes arrivés au Venezuela plus tôt dans l’année en cours «sont partis» et «une nouvelle équipe est arrivée».

Source : Maduro annonce l’arrivée de deux avions avec du personnel militaire russe au Venezuela – Sputnik France

Manœuvres militaires du Venezuela à la frontière avec la Colombie

L’appel au dialogue du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, n’a pas suffi, mercredi 11 septembre, à calmer la tension entre Caracas et Bogota. Le président colombien, Ivan Duque, a refusé le principe même d’un échange avec « la dictature de Nicolas Maduro ». Bogota, qui accuse le Venezuela de soutenir le terrorisme, tente désormais d’obtenir de l’Organisation des Etats américains la mise en œuvre du Traité interaméricain d’assistance réciproque pour faire face à « la menace que constitue la crise vénézuélienne ». Caracas a qualifié la démarche « d’infâme ».

En accusant « le gouvernement militariste de Colombie de menacer le Venezuela », M. Maduro avait déclaré, la semaine dernière, en « alerte orange » les 2 219 kilomètres qui séparent les deux pays et annoncé la mobilisation à la frontière de 150 000 soldats. Les manœuvres militaires ont démarré mardi. Baptisée « Paix et souveraineté 2019 », l’opération se veut défensive. « Nous n’avons jamais agressé personne, mais nous ne nous laisserons pas faire », a précisé M. Maduro.

Source : Manœuvres militaires du Venezuela à la frontière avec la Colombie

Venezuela : Maduro mobilise quelque 150 000 hommes pour « organiser des manœuvres militaires à la frontière avec la Colombie » longue de 2 200 km

Au milieu d’intenses tensions entre Caracas et Bogotá, le Venezuela a mobilisé quelque 150 000 soldats dans le cadre d’exercices militaires débutés mardi à la frontière colombienne, a annoncé le quartier général des forces armées bolivariennes.

Venezuela est classé 43ème sur 137 dans le rang des pays au monde avec une force armée lourdement équipée, selon les données de Global Fire Power [https://www.globalfirepower.com/], tandis que la Colombie, selon cette même source, occupe la 46ème position.

Source : Venezuela : Maduro mobilise quelque 150 000 hommes pour « organiser des manœuvres militaires à la frontière avec la Colombie » longue de 2 200 km | Rezo Nòdwès