« La moitié des Vénézuéliens trouve sa nourriture dans les poubelles »

ENTRETIEN avec le père Georges Engel, prêtre du diocèse de Nancy, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption dans un quartier populaire de Caracas. Selon ce prêtre français qui retourne régulièrement au Venezuela, l’Église est la seule force d’opposition au régime de Nicolas Maduro.

Source : « La moitié des Vénézuéliens trouve sa nourriture dans les poubelles » – La Croix

Venezuela: la population bat le pavé contre la pénurie du pernil de fin d’année

Les rassemblements et les blocages de route se multiplient depuis trois semaines pour exiger que le pernil soit distribué par les autorités. C’est lors du dernier week-end de décembre que cette colère a été la plus intense, en particulier à Caracas, la capitale. Dans plusieurs quartiers populaires, les principaux accès ont été fermés quelques heures par des habitants en colère.

Samedi 29 décembre, un groupe de personnes a même tenté d’aller réclamer leur jambon directement devant le palais présidentiel avant d’être dispersé par la garde nationale bolivarienne. Une dispersion à coup de gaz lacrymogènes, utilisés aussi dimanche contre les habitants du barrio Limon, qui avaient bloqué la route reliant Caracas à son aéroport international.

Pourquoi une telle colère dans un pays tristement habitué aux pénuries d’aliments ? « Le pernil au Venezuela, d’un point de vue culturel, est l’équivalent de la dinde pour Thanksgiving aux Etats-Unis, explique Alfredo Infante, prêtre du barrio La Vega.

Source : Venezuela: la population bat le pavé contre la pénurie du pernil de fin d’année – Amériques – RFI

“Il faut parler des gens ordinaires… de celles et ceux qui construisent le processus de transformation du Venezuela” – Interview de Marco Teruggi, journaliste argentin vivant au Venezuela

Poursuivant ses rencontres avec les étrangers qui résident au Venezuela et partagent avec son peuple la construction du processus bolivarien, le Réseau de Solidarité avec la Révolution Bolivarienne (@REDEuropaVE‏) a interviewé Marco Teruggi (photo), journaliste argentin et internationaliste latino-américain, qui vient de publier et présenter dans plusieurs pays son livre Mañana será historia, diario urgente de Venezuela (« Demain ce sera de l’Histoire, journal urgent du Venezuela »). Sa tournée sud-américaine lui a permis de converser et débattre d’une réalité vécue, bien éloignée de celle que nous martèlent les médias.

Source : “Il faut parler des gens ordinaires… de celles et ceux qui construisent le processus de transformation du Venezuela”. Interview de Marco Teruggi, journaliste argentin vivant au Venezuela | Venezuela infos

« Il est aussi nécessaire de défendre la construction du modèle du peuple vénézuélien que de lutter contre le réchauffement climatique » – Entretien avec Alessandra Moonens, médecin et militante féministe

En Belgique, le Réseau de Solidarité avec la Révolution Bolivarienne (@redeuropave) a rencontré Alessandra Moonens (photo), médecin de famille, membre de Venesol et du Réseau européen de solidarité avec la révolution bolivarienne. Elle a vécu au Venezuela pendant 8 ans, de 2007 à 2015, participant en tant que militante à la construction politique de divers mouvements de femmes dont Plataforma para el Derecho al Aborto, Araña Feminista, Feministas en Acción Libre y Directa por la Autonomía Sexual y Reproductiva (Faldas-R), Escuela de Feminismo Popular.

Elle a également travaillé avec des mouvements de base tels que le Courant Révolutionnaire Bolivar y Zamora (CRBZ), le Front National Paysan Ezequiel Zamora (FNCEZ), le Mouvement des Habitants (mouvement anti-spéculation immobilière et pour le droit au logement) et l’Alianza Sexo-Género Diversa Revolucionaria (ASGDRe) – l’Alliance Révolutionnaire des Différences de Sexe et de Genre. En tant que professionnelle de la médecine, elle a travaillé dans plusieurs centres de santé ruraux et dans l’un des centres de soins intégraux pour femmes.

Aujourd’hui, elle nous parle de son expérience au Venezuela et de la façon dont le processus bolivarien est perçu en Europe.

Source : « Il est aussi nécessaire de défendre la construction du modèle du peuple vénézuélien que de lutter contre le réchauffement climatique , entretien avec Alessandra Moonens, médecin et militante féministe | «Venezuela infos

« Chavez a lancé l’appel féministe pour faire tomber les barrières des discriminations » – Entretien avec Maria Gabriela Blanco

Le Réseau de Solidarité avec la Révolution Bolivarienne (@redeuropave) rencontre María Gabriela Blanco, membre de l’Alianza Sexo Género Diversa Revolucionaria (ASGDRe) et militante active en Belgique au sein de Venesol et INTAL Amérique latine, membres du réseau.

Née à Higuerote, dans l’État de Miranda, Gaby Blanco (photo) a étudié l’Économie sociale à l’Université Nationale Polytechnique Expérimentale des Forces Armées et a été chroniqueuse pour l’hebdomadaire culturel Todos Adentro dans la rubrique Diversité populaire. Elle collabore depuis 2012 au magazine Épale CCS dans la rubrique Soberanía Sexuales et vit actuellement à Bruxelles. Elle nous explique comment ce collectif comprend le processus bolivarien au Venezuela et pourquoi il convient de le défendre.

Source : « Chavez a lancé l’appel féministe pour faire tomber les barrières des discriminations , entretien avec Maria Gabriela Blanco | «Venezuela infos

Où est l’argent de Petrocaribe ?


Comme d’autres pays des Caraïbes, Haïti faisait partie de Petrocaribe, le projet « solidaire » de Hugo Chávez qui a permis à plusieurs pays d’accéder au pétrole à des prix préférentiels. Aujourd’hui, l’utilisation de ces ressources, en grande partie détournées, est sous les feux des critiques et suscite des manifestations de rue massives qui ont bousculé le gouvernement de Jovenel Moïse.

Source : Où est l’argent de Petrocaribe ? – Barril.info