Au Venezuela, une fuite sur un oléoduc provoque une immense marée noire

Au Venezuela, l’entreprise nationale Petróleos de Venezuela SA (PDVSA) a annoncé samedi 12 septembre une fuite sur un de ses oléoducs dans le nord-ouest du pays. Des images satellites montreraient une marée noire étendue sur plus de 13 kilomètres.

Source : Au Venezuela, une fuite sur un oléoduc provoque une immense marée noire – Geo.fr

Pénurie d’essence au Venezuela : la contrebande colombienne en attendant le carburant iranien

Pour éviter d’interminables files d’attente devant les stations-service, beaucoup s’approvisionnent en « or noir » sur le marché noir. Cette essence de contrebande vient la plupart du temps de la Colombie voisine. Une frontière poreuse et des bakchichs généreusement distribués aux militaires et policiers vénézuéliens sur le parcours permettent aux contrebandiers colombiens de faire passer leur marchandise, ensuite vendue à la sauvette sur le bord des routes, dans l’ouest du Venezuela.

Source : Pénurie d’essence au Venezuela : la contrebande colombienne en attendant le carburant iranien | Euronews

Washington a saisi du pétrole iranien destiné au Venezuela, selon le Wall Street Journal

Les États-Unis ont saisi la cargaison de quatre tankers, transportant du pétrole iranien qui serait destiné au Venezuela pour le compte des Gardiens de la Révolution que Washington considère comme une organisation terroriste, a rapporté le quotidien The Wall Street Journal.

Le ministère américain de la Justice avait déposé le 2 juillet devant un tribunal fédéral de Washington une plainte et un mandat de confiscation pour les cargaisons des pétroliers Bella, Bering, Pandi et Luna, en route vers le Venezuela. Ces quatre navires ont été saisis en mer et se dirigent vers Houston au Texas, selon le quotidien qui cite jeudi des responsables américains.

Source : Washington a saisi du pétrole iranien destiné au Venezuela, selon le Wall Street Journal

Au Venezuela, la pénurie d’essence perdure malgré l’aide de l’Iran et la dollarisation

Longues files d’attente, nuits blanches et l’angoisse d’être à sec: la pénurie d’essence perdure au Venezuela, malgré les navires pétroliers envoyés par l’Iran et les nouveaux prix en dollars dans ce pays où le carburant était quasi gratuit.

«L’essence iranienne, c’est une illusion qui a duré un mois», confie à l’AFP Néstor Hernandez à Maracaibo, deuxième ville du pays (ouest), qui regrette de devoir faire des heures de queue dans les stations-service de cette région qui fut longtemps la capitale pétrolière du Venezuela, pays doté d’immenses réserves d’or noir. La situation se répète dans tout le pays, particulièrement dans les zones frontalières, qui font face depuis des années à une pénurie chronique, attribuée à la corruption et à des erreurs de gestion par des experts et aux sanctions américaines par le gouvernement.

Source : Au Venezuela, la pénurie d’essence perdure malgré l’aide de l’Iran et la dollarisation

Haïti, le Venezuela et PetroCaribe au cœur de la bataille géopolitique : chronique des opportunités ratées

Les accords d’intégration déterminent l’influence géopolitique d’un pays. La coopération internationale s’avère un élément indispensable au développement socioéconomique et au bien-être des populations.

Le 15 mai 2006, l’État haïtien a signé l’un des plus importants accords durant toute son histoire : l’Accord énergétique PetroCaribe. Actuellement, les conjonctures nationales et régionales ont sérieusement bouleversé cet accord. Haïti fait face à une sévère crise politique et économique structurelle. La République bolivarienne du Venezuela, pays pivot du programme PetroCaribe, traverse des turbulences politiques internes et subit des sanctions économiques et financières unilatérales des États-Unis d’Amérique.

L’Accord énergétique PetroCaribe est au cœur de cette bataille, livrée par l’administration politique à Washington contre celle établie à Caracas. Cette bataille est géopolitique, mais aussi économique. Car, l’Oncle Sam a perdu, il y a environ 20 ans, son contrôle absolu sur le pétrole et autres ressources naturelles du Venezuela.

Source : Haïti, le Venezuela et PetroCaribe au cœur de la bataille géopolitique : chronique des opportunités ratées | Venezuela Infos

La justice genevoise arbitre le conflit vénézuélien

Quel camp parle au nom de la compagnie (PDVSA) gérant le pétrole de Caracas ? Le régime en place ou l’opposant auto-proclamé président ? La justice genevoise est appelée à se prononcer dans le cadre de la tentaculaire affaire de corruption reliant PDVSA et la Suisse.

Source : Compagnie pétrolière nationale – La justice genevoise arbitre le conflit vénézuélien | Tribune de Genève