Venezuela: la pénurie d’essence entraîne le rationnement dans plusieurs États

Au Venezuela, les pénuries d’essence ne s’arrangent pas, bien au contraire. Avec la mise en place de l’embargo américain sur l’industrie pétrolière fin avril, et l’état désastreux des installations, le pays n’arrive plus à raffiner son pétrole en quantité suffisante. Si la capitale Caracas est toujours relativement épargnée, il faut parfois attendre plusieurs jours en province pour faire le plein. Les files d’attente se multiplient dans tout le pays et l’économie tourne de plus en plus au ralenti. Certains États ont donc décidé de rationner l’essence à partir de ce lundi 3 juin.

Source : Venezuela: la pénurie d’essence entraîne le rationnement dans plusieurs États – Amériques – RFI

Le Guyana pourrait devenir «l’arme secrète» des États-Unis contre le Venezuela

«Ce petit pays des Caraïbes pourrait n’être qu’une nouvelle pièce du puzzle assemblé dans la région par les États-Unis», a déclaré à Sputnik Tamara Lajtman, experte du Centre latino-américain stratégique de géopolitique (CELAG).

L’histoire des relations des États-Unis avec les pays d’Amérique latine et des Caraïbes semble indiquer que ce sont les multinationales américaines qui tireront les principaux avantages de cette découverte, a-t-elle noté.

Tamara Lajtman a cité notamment des experts américains qui estiment que le Guyana pourrait devenir «une arme secrète» contre le pétrole vénézuélien. Ainsi, Washington pourrait remplacer le brut vénézuélien par celui d’un fournisseur beaucoup plus fiable, selon eux.

Source : Le Guyana pourrait devenir «l’arme secrète» des États-Unis contre le Venezuela – Sputnik France

Venezuela: le gouvernement promet de maintenir l’approvisionnement en carburant

Le ministre vénézuélien du Pétrole, Manuel Quevedo, a promis samedi de garantir la continuité de l’approvisionnement en carburant, malgré les sanctions américaines et alors que des pénuries se font sentir à travers le pays. «Malgré les sanctions, malgré toutes les difficultés, nous allons être aux côtés de notre peuple, pour vous garantir que vous aurez du combustible», a assuré Manuel Quevedo à la télévision publique VTV.»

Le ministre, qui est aussi le président de la compagnie pétrolière publique PDVSA, a annoncé un «plan de rétablissement du raffinage national» pour augmenter la production d’essence.

Source : Venezuela: le gouvernement promet de maintenir l’approvisionnement en carburant

Les USA reprennent les importations de pétrole en provenance du Venezuela

Les livraisons de pétrole vénézuélien aux États-Unis durant la semaine du 10 au 17 mai ont représenté 49.000 barils par jour, indique un rapport hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Au cours des quinze jours précédents, Washington n’a pas acheté de pétrole vénézuélien, a précisé l’Agence. En avril, les États-Unis ont réalisé des achats oscillant entre 71.000 et 191.000 barils par jour, tandis qu’ils n’ont pas importé de brut vénézuélien pendant trois semaines à partir de la seconde quinzaine de mars.

Il y a un an, durant la semaine du 11 au 18 mai 2018, les USA avaient importé 352.000 barils, soit sept fois plus.

Source : Les USA reprennent les importations de pétrole en provenance du Venezuela – Sputnik France

Au Venezuela, on a du pétrole mais « on n’a plus d’essence »

Si l’essence manque au Venezuela, le Venezuela ne manque pas de pétrole: le pays dispose des plus grandes de réserves prouvées au monde, avec plus de 300 milliards de barils. L’essence, monopole d’Etat, y « est quasiment gratuite », explique à l’AFP l’économiste Jesus Casique.

Pour preuve: au supermarché, un œuf vaut 933 bolivars (environ 15 centimes d’euro), une somme qui permettrait d’acheter à la pompe… 93,3 millions de litres d’essence.

« Comment se fait-il que l’essence soit si bon marché ? C’est à cause de l’inflation galopante et du prix de l’essence qui est resté stable », dit à l’AFP Henkel Garcia, patron de l’institut Econometrica, en soulignant la volonté du gouvernement de Nicolas Maduro de maintenir une certaine forme de paix sociale en bridant les prix à la pompe.

Source : Au Venezuela, on a du pétrole mais « on n’a plus d’essence »

Embargo américain sur le pétrole du Venezuela : « les marges de manœuvre de Maduro sont très minces »

L’embargo américain sur le pétrole vénézuélien est entré en vigueur ce dimanche 28 avril 2019, dans le but affiché de pousser le président Nicolás Maduro vers la sortie. Quelles vont être les conséquences des sanctions sur la fragile économie vénézuélienne ? Réponses de Francis Perrin, directeur de recherche et spécialiste des problématiques énergétiques à l’Institut de recherches internationales et stratégiques (IRIS).

Source : Embargo américain sur le pétrole du Venezuela : « les marges de manœuvre de Maduro sont très minces »