Pouvoir citoyen et cités communales au Venezuela

« En tant que membres d’une communauté, nous avons la pratique sur notre territoire de semer et produire des connaissances et de construire un auto-gouvernement émancipateur » : l’étudiante en master, María Angélica Corredor résume l’esprit de la transformation en cours au Venezuela.

Sur la base des débats et des propositions qui ont émergé lors du Congrès national des Communes, le président Nicolás Maduro a remis au Parlement en février 2021 deux projets de loi qui répondent à une vieille revendication communard(e), la Loi des cités communales et la Loi du parlement communal : « je demande le soutien de l’Assemblée nationale pour transférer le pouvoir économique et le pouvoir des services publics concrets au peuple communard et aux Conseils communaux. J’ai approuvé l’octroi de 26.283 Petros pour 1000 banques communales et 29.663 Petros pour des projets de filière textile des communes. L’objectif est d’impulser la nouvelle architecture financière du pouvoir citoyen. La commune est le nouvel État » a-t-il précisé.

Source : Pouvoir citoyen et cités communales au Venezuela | Venezuela Infos

Venezuela: des immeubles transformés en commerces

Après sept années de récession et trois ans d’hyperinflation, l’économie vénézuélienne est en ruine. Avec la dévaluation constante du bolivar, la monnaie locale, le salaire minimum équivaut aujourd’hui à moins d’un dollar. Alors pour s’en sortir et se procurer ces précieux dollars – qui est désormais la monnaie de référence – de nombreux Vénézuéliens ont délaissé leur emploi principal à la faveur de la pandémie pour se lancer dans la revente de produits.

Ce phénomène touche désormais la classe moyenne et des immeubles entiers se transforment en supermarchés clandestins. Notre envoyée spéciale à Caracas, a pu le constater.

Source : Venezuela: des immeubles transformés en commerces – Reportage international

Le Venezuela a subi une inflation de 3.000 % en 2020

L’inflation s’est élevée à 2.959,8 % en 2020 au Venezuela, selon des chiffres publiés jeudi par sa Banque centrale (BCV). Le taux avancé par l’institution, loyale au gouvernement de Nicolas Maduro, est en dessous des estimations du précédent Parlement élu en 2015 et dominé par l’opposition, qui divulguait depuis 2017 son propre indice de l’inflation.

En décembre 2020, ce Parlement a annoncé un taux de 3.045,92 % entre janvier et novembre. Selon la BCV, la variation des prix a subi une hausse de 46,6 % en janvier, en baisse par rapport à décembre (+77,5 %).

Source : Le Venezuela a subi une inflation de 3.000 % en 2020

Dans un Venezuela en crise, les autobus se transforment en « bureaux de change »

Nous nous sommes transformés en bureau de change ! », constate Marcelo Morett, qui conduit son propre autobus.  Faute de compagnie publique de transport, le service est en effet assuré à Caracas par de petits entrepreneurs organisés en coopérative pour chaque ligne.  C’est désormais le seul secteur, faute d’alternative, qui utilise encore la monnaie locale en liquide.

Le bolivar « ne permet que le trajet en bus (…) c’est la seule chose qu’on peut acheter avec », confirme à l’AFP Lisbeth Leal, 39 ans.

Source : Dans un Venezuela en crise, les autobus se transforment en « bureaux de change » – L’Express

Au Venezuela, vendre des contenus suggestifs sur internet pour survivre

Je voulais absolument quitter (le pays), car je ne vivais pas bien ici (…) Maintenant je veux rester au Venezuela grâce à Onlyfans ! », raconte à l’AFP cette femme de 20 ans, qui affirme aimer dévoiler face caméra ses formes. Sur son profil, la jeune fille compte plus de 50 abonnés, pour la plupart des étrangers. Afin de recevoir des contenus exclusifs, chacun paie 10 dollars, soit six fois le salaire minimum au Venezuela.

Lancé en Grande-Bretagne en 2016, OnlyFans est une plateforme qui reverse 80% des abonnements perçus au créateur de contenu et garde les 20% restants. Le site se voulait à l’origine destiné aux célébrités et aux « influenceurs », mais s’est vite transformé en un centre de partage de contenus pour adultes.

Grâce à ses nouveaux revenus, Valery Lopez dit pourvoir se payer ses « soins dentaires et acheter des vêtements ». « Qui peut gagner entre 500 et 1.000 dollars par mois ici en ce moment ? Personne ! », lance-t-elle bravache.

Source : Au Venezuela, vendre des contenus suggestifs sur internet pour survivre – L’Express

Venezuela : marche à reculons, faim à l’unisson

Une nation indépendante depuis deux siècles, sise dans les confins septentrionaux de l’Amérique du Sud. Un pays qui était classé au quatrième rang mondial des richesses économiques par habitant en 1950, derrière les Etats-Unis, la Suisse et la Nouvelle-Zélande. Un territoire qui dispose des plus grandes réserves prouvées de pétrole de la planète, devançant l’Arabie saoudite, qui bénéficie de ressources hydriques importantes et d’une diversité biologique exceptionnelle.

Et pourtant, le Venezuela va mal. Peuplé de 29 millions d’habitants, la pauvreté y frappe 80 % des personnes et l’insécurité alimentaire concerne un tiers de la population. La pandémie de Covid-19, par ses incidences sanitaires, économiques et sociales, aggrave la situation de ce pays. Au point d’agiter les aiguilles des sismographes de la géopolitique mondiale de ce début de décennie.

Source : Venezuela : marche à reculons, faim à l’unisson | IRIS