AVENIR DE L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE ET GAZIÈRE EN AMONT DU VENEZUELA JUSQU’EN 2022

Les  travaux de recherche de l’industrie de la production et de l’exploration des marchés pétroliers et gaziers au Venezuela d’OGAnalysis sont un rapport complet sur les marchés en amont du pays. Il fournit toutes les tendances clés et analyse les moteurs et les contraintes d’investissement et d’exploitation sur le marché.

Parcourir le rapport complet avec TOC :  http://orbisresearch.com/contacts/request-sample/2136036

Des informations complètes sur les champs, les blocs, les entreprises, la production et les réserves sont fournies dans le rapport. De plus, les prévisions de l’offre et de la demande de pétrole et de gaz jusqu’en 2025 sont incluses dans le rapport.

Source : AVENIR DE L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE ET GAZIÈRE EN AMONT DU VENEZUELA JUSQU’EN 2022 – Tribune Occitanie

Au Venezuela, la production de café devrait chuter de 80% en 2019

La production de café au Venezuela ne devrait pas dépasser les 20 000 tonnes cette année, soit bien moins que la demande nationale. Le premier problème est un problème mondial : le prix du café baisse depuis plus de vingt ans, rappelle Vicente Perez, président de Fedeagro et lui-même producteur de café. « Quand les prix sont mauvais, l’année suivante, un agriculteur ne peut entretenir sa ferme correctement, donc il produit moins. Et c’est ainsi tous les ans. Donc chaque année la production chute. En termes de chiffres, on est passé d’un million six cent milles sacs de café, qu’on appelle quintal, à une estimation pour cette année d’environ 300 000 quintaux.

 » Si la chute est si vertigineuse au Venezuela c’est bien évidemment parce que la crise économique empire la situation. Avec l’hyperinflation et les pénuries en tous genres, les producteurs de café ont encore moins de ressources que leurs voisins colombiens ou brésiliens par exemple. Et aucune culture n’est épargnée même si toutes ne subissent pas une baisse mondiale de leur cours.

Source : Au Venezuela, la production de café devrait chuter de 80% en 2019

Venezuela: l’hyperinflation continue à décélérer à 13.475,8% sur un an

L’hyperinflation au Venezuela, pays embourbé dans une très grave crise socio-économique, a continué à décélérer en novembre pour atteindre 13.475,8% sur un an, contre près du double entre octobre 2018 et octobre 2019 (24.312,5%), a indiqué lundi le Parlement, où l’opposition a la majorité.

En revanche, la hausse mensuelle des prix a été de 38,5% en novembre contre 20,7% au mois d’octobre, selon des chiffres présentés par le député Angel Alvarado, membre de la commission des Finances. Depuis le début de l’année, l’inflation a été de 5.515,6% selon Angel Alvarado, «mettant en péril» les fêtes de fin d’année.

Source : Venezuela: l’hyperinflation continue à décélérer à 13.475,8% sur un an

Venezuela : à Maracaibo, après le pétrole, la misère brute

Symbole de la crise qui touche le pays pétrolier, la ville de 1,5 million d’habitants vit désormais sans eau, sans électricité et sans soins médicaux. Sur place, on tente de survivre au jour le jour.

Source : Venezuela : à Maracaibo, après le pétrole, la misère brute – Libération

Venezuela: le patronat en quête d’appuis à l’étranger

Toujours pas d’issue politique en vue au Venezuela où la population endure une grave crise humanitaire et économique. Pour sortir de cette impasse, le patronat vénézuélien cherche des appuis à l’étranger. Son président achève ce lundi à Paris une tournée de quelques jours en Europe.

Ricardo Cusanno, le président de la Fedecamaras, quitte ce lundi la capitale française avec le bon espoir de revenir rapidement. Il a été agréablement surpris par l’intérêt pour son pays exprimé par le Medef et par les entreprises françaises rencontrées. Quasiment tous les grands groupes français ont conservé des bureaux à Caracas, mais leur activité est aujourd’hui en sommeil, témoigne Jérôme Lellouche, le conseiller du commerce extérieur qui accompagne Ricardo Cusanno dans l’étape française de sa tournée européenne.

Source : Venezuela: le patronat en quête d’appuis à l’étranger – RFI

Venezuela: le dollar prend racine tandis que Maduro resserre les cordons de la bourse

La scène aurait paru incongrue il y a quelques mois encore. A Caracas, Rosmary vend des crêpes fourrées à « 1 $ » l’unité. Proscrit pendant 15 ans, le dollar fait un retour fracassant au Venezuela avec la bénédiction de Nicolas Maduro qui met son pays à la diète budgétaire.

Source : Venezuela: le dollar prend racine tandis que Maduro resserre les cordons de la bourse – Le Point