«Le Venezuela est un facteur d’instabilité pour toute l’Amérique»

Ancien chef de file de l’opposition, Henrique Capriles, 46 ans, a affronté Hugo Chávez puis Nicolás Maduro lors d’élections présidentielles. Contre le premier il a perdu en 2012. Et en 2013, il est passé à peu de choses de gagner contre le second, avec 49,12 % des voix. Il n’a jamais reconnu ces résultats entachés, selon lui, de nombreuses irrégularités. Le 7 avril 2017, il a été condamné à quinze ans d’inéligibilité pour des «irrégularités administratives» liées à sa gestion de l’Etat de Miranda entre 2011 et 2013. Avocat de centre gauche, grand admirateur du programme de développement brésilien mené par Lula, il s’en remet à l’opposant Juan Guaidó. Il explique que le Venezuela ne sortira pas de la crise qu’il traverse tant que Maduro refusera de nouvelles élections.

Source : «Le Venezuela est un facteur d’instabilité pour toute l’Amérique» – Libération