Au Venezuela, des mineurs arrêtés comme s’ils étaient des terroristes

Virginia Giunta est la porte-parole aux Pays-Bas d’une coalition d’ONG vénézuéliennes – Fundaciensa, Foro Penal, Amnistie international, Provea et Sin Mordaza – pour la défense des droits de l’homme. « Il y a eu une détention massive de mineurs au moment de la grande manifestation du 23 janvier, dont les plus jeunes avaient 12 ans. Majeurs et mineurs ont indifféremment été transférés dans des détachements de la garde nationale, des prisons ou des centres de réclusions locaux. Par exemple, dans la prison de Alayón, dans l’état d’Aragua, 22 jeunes de 14 à 17 ans ont été reclus. Heureusement, la faiblesse des accusations et la pression des médias internationaux ont contribué à la libération de la majorité des adolescents. Une dizaine reste actuellement retenue. »

Selon l’ONG Foro Penal – qui vient en aide aux personnes détenues arbitrairement ou torturées lors de manifestations -, 700 personnes arrêtées en marge des manifestations de janvier sont toujours détenues, élevant le nombre de prisonniers politiques à 988 au 4 février. Selon l’avocat Alfredo Romero, directeur de Foro Penal au Venezuela, il s’agit d’un record dans l’histoire des prisonniers politiques de ce pays.

Source : Au Venezuela, des mineurs arrêtés comme s’ils étaient des terroristes – Le Parisien

Au Venezuela, les sanctions américaines contre le groupe pétrolier public PDVSA aggravent la situation

« Comment Hugo Chavez et Nicolas Maduro ont-ils pu tuer la poule aux œufs d’or ? » Paula Vasquez Lezama, chercheuse au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et spécialiste du Venezuela, n’en finit pas de s’interroger sur la descente aux enfers de la compagnie pétrolière nationale, Petroleos de Venezuela (PDVSA).

Il faut dire que PDVSA n’est pas une entreprise comme les autres. L’activité de la compagnie est de loin la première ressource financière du pays : elle est le cœur de l’économie du pays, qui dispose des plus grandes réserves mondiales de pétroles.Autrement dit, elle est assise sur un véritable trésor. Et pourtant, depuis vingt ans, la production et les revenus du joyau pétrolier vénézuélien ne font que décliner. Dans les années 2000, PDVSA produisait autour de 3 millions de barils par jour. En 2018, selon les chiffres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) – dont le Venezuela est un membre fondateur –, la production a chuté à 1,17 million de barils par jour, au plus bas depuis trente ans.

Source : Au Venezuela, les sanctions américaines contre le groupe pétrolier public PDVSA aggravent la situation

[Vidéo] Venezuela : pourquoi Donald Trump souhaite-t-il tant le départ de Nicolas Maduro ?

pourquoi le président américain tient-il tant à son départ, alors qu’il peut se montrer bien plus complaisant envers d’autres régimes autoritaires, comme l’Arabie saoudite ou la Russie ? D’une histoire commune compliquée aux enjeux d’équilibre régional, en passant par un opportunisme électoral en vue de 2020, explications sur les raisons pour lesquelles Donald Trump est aussi virulent envers Nicolas Maduro.

Source : Venezuela : pourquoi Donald Trump souhaite-t-il tant le départ de Nicolas Maduro ?

Au Venezuela, le chantier titanesque d’une reconstruction de l’économie

Une économie aussi dévastée que celle d’un pays en guerre. Tel apparaît le Venezuela de Nicolas Maduro. Si la pression internationale qui s’accroît sur le dirigeant déclenche une transition politique, une certitude s’impose : les chantiers de la reconstruction économique seront titanesques. « Il est beaucoup plus difficile de réparer des destructions que de les infliger », nous explique le vénézuélien Douglas Barrios, chercheur au Centre pour le développement international (CID) Harvard.

Quelques données permettent de cerner l’étendue du désastre. En cinq ans, le produit intérieur brut (PIB) du Venezuela a fondu de moitié. La production pétrolière s’est effondrée. Les entreprises, privées d’accès aux capitaux et aux biens intermédiaires, ont été asphyxiées. En 2018, l’inflation a atteint 1,37 million pour cent, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Source : Au Venezuela, le chantier titanesque d’une reconstruction de l’économie

Faut-il envahir militairement le Venezuela ?

Faut-il soutenir le président autoproclamé du Venezuela Juan Guaido ? Faut-il que les États-Unis envoient leur armée au Venezuela ? Ces questions dépassent les simples considérations morales. C’est la raison pour laquelle Québec Solidaire est incapable d’adopter des positions cohérentes sur ces sujets.

Source : Faut-il envahir militairement le Venezuela ? | JDM

Comment Trump s’est lancé à l’assaut de Venezuela du Maduro ?

Pour comprendre comment un président prônant l’isolationnisme en matière de politique étrangère – il a décidé de retraits militaires contre l’avis du Pentagone lui-même, comme dans le cas de la Syrie – s’implique à ce point dans la crise vénézuélienne, il faut revenir sur ce qui s’est passé entre Caracas et Washington ces deux derniers mois, et même au-delà, au cours des deux dernières années.

Source : Comment Trump s’est lancé à l’assaut de Venezuela du Maduro ? – Barril.info