“Wall Street adorait le chavisme !” : Arte fait le point sur le Venezuela

Arte diffuse ce soir “Amérique latine, l’année de tous les dangers”, un film militant dans lequel témoignent de nombreux présidents, comme Nicolas Maduro, ou d’ex-présidents sud-américains. L’occasion de s’interroger sur l’avenir du Venezuela avec l’historien Serge Ollivier.

Source : “Wall Street adorait le chavisme !” : Arte fait le point sur le Venezuela – Télévision – Télérama.fr

Roger Waters (Pink Floyd) et l’ex-président Rafael Correa démontent l’emballement médiatique contre la démocratie vénézuélienne

Ce 18 février Roger Waters, fondateur des Pink Floyd, a posté ce message vidéo urgent : « Richard Branson veut organiser dans quelques jours un « Concert live » à la frontière de la Colombie avec le Venezuela « pour rassembler une aide humanitaire pour le peuple du Venezuela ». Je l’ai lu dans le Daily Mail et j’ai vu un vidéoclip de Branson avec son coeur saignant et son tee-shirt de Virgin. L’important à comprendre, si vous entendez ce truc comique, c’est que tout ça n’a rien à voir avec l’aide humanitaire. Cela regarde l’adhésion de Richard Branson (ce qui ne m’étonne pas de sa part) à la décision états-unienne de s’emparer du Venezuela. Tout cela n’a rien à voir avec les besoins du peuple du Venezuela. Ce concert n’a rien à voir avec la démocratie. Rien à voir avec la liberté. Rien à voir avec une « aide ».

C’est aussi l’avis de Rafael Correa, ex-président d’Equateur qui s’exprimait hier sur les ondes de la Radio-Télévision Publique Belge. Il y a démonté la vulgate médiatique de la « crise humanitaire », comme l’a déjà fait l’expert de l’ONU envoyé sur place, Alfred de Zayas, et a pointé la guerre économique contre le Venezuela. Il a rappellé que le président Maduro a été élu démocratiquement et accusé les Etats-Unis de manipulation. « Quel plus grand attentat contre les droits de l’Homme que le blocus de la part des Etats-Unis ? Qui peut croire que Donald Trump défend les droits de l’Homme ? »

Source : Roger Waters (Pink Floyd) et l’ex-président Rafael Correa démontent l’emballement médiatique contre la démocratie vénézuélienne | Venezuela infos

[Vidéo] Venezuela : une lutte par concerts interposés

Vendredi, un concert international aura lieu à la frontière, coté colombien, organisé par le milliardaire britannique Richard Branson afin de recueillir des dons. Face à l’événement, le régime de Nicolas Maduro réplique en organisant un concert les vendredi 22 et samedi 23 février sur le pont international Simón Bolívar, du côté vénézuélien.

Le slogan du concert est déjà défini : « Rien pour la guerre, pas touche au Venezuela ». Un message envoyé par Nicolas Maduro, qui estime que l’entrée de l’aide humanitaire américaine serait une première étape avant une intervention armée contre son pays.

Source : Venezuela : une lutte par concerts interposés | Euronews

Venezuela: le Japon apporte son soutien à Guaido

Le ministre japonais des Affaires étrangères a exprimé aujourd’hui le soutien de son pays à l’opposant et président autoproclamé du Venezuela Juan Guaido.»

« Notre pays a appelé à des élections anticipées mais malheureusement celles-ci n’ont pas encore eu lieu », a déclaré Taro Kono au cours d’une conférence de presse. « Etant données les circonstances, nous soutenons clairement le président par intérim Guaido. Nous appelons à nouveau le pays à organiser des élections libres et équitables », a déclaré Taro Kono.

Source : Venezuela: le Japon apporte son soutien à Guaido

Venezuela: les militaires en « alerte » aux frontières pour bloquer l’aide

L’armée vénézuélienne s’est dite mardi « en alerte » face à toute violation des frontières du Venezuela pour l’entrée de l’aide humanitaire stockée aux portes du pays, rejetant les appels à désavouer le président Nicolas Maduro lancés par le président américain Donald Trump et l’opposant Juan Guaido.

Entouré du haut-commandement militaire, le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, a réaffirmé la « loyauté sans faille » de l’armée envers le chef de l’Etat vénézuélien et tourné le dos à l’offre d' »amnistie » promise à nouveau lundi soir par le chef du Parlement.

Reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, Juan Guaido a envoyé mardi un message sur Twitter à chacun des chefs militaires des postes-frontière: « Le 23 février, vous devez choisir entre servir Maduro et servir la Patrie », leur a-t-il écrit.

Il a également demandé à ses partisans d’écrire à chaque soldat « en argumentant, sans violence, sans insulte » pour expliquer les « raisons pour lesquelles ils doivent se ranger derrière les millions (de Vénézuéliens) qui demandent l’entrée de l’aide ».

Source : Venezuela: les militaires en « alerte » aux frontières pour bloquer l’aide

Crise au Venezuela: Maduro annonce l’arrivée de 300 tonnes d’aide depuis la Russie

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé lundi l’arrivée de 300 tonnes d’aide humanitaire expédiée depuis la Russie, tout en réitérant son opposition à l’entrée dans le pays de vivres et médicaments américains qu’exige l’opposition.

« Celle-là, nous l’avons payée avec dignité« , a assuré Nicolas Maduro, affirmant que les biens proviennent de Russie, de Chine, de Turquie, d’autres pays, ainsi que de l’ONU.

« Nous avons une assistance technique de la part de toutes les agences de l’ONU« , a-t-il déclaré.

Le président vénézuelien a ajouté qu’une arrivée des médicaments ou de matières premières permettant de produire des médicaments sera annoncée dans les prochains jours. Cette aide, accordée par divers pays, a été obtenue « par l’intermédiaire des Nations unies« , a-t-il expliqué.

Source : Crise au Venezuela: Maduro annonce l’arrivée de 300 tonnes d’aide depuis la Russie