Lettre imaginaire de Salvador Allende à Nicolas Maduro depuis l’au-delà

Nicolás Maduro, le président vénézuélien contesté, a souvent évoqué comme un héros et un modèle le président chilien Salvador Allende, qui a été renversé et est mort dans un coup d’État soutenu par les États-Unis le 11 septembre 1973. En tant que fervent partisan d’Allende, élu démocratiquement, et ayant travaillé avec lui au Palais présidentiel de Santiago dans les mois qui ont précédé la prise de pouvoir par les militaires, je me sens obligé d’imaginer les conseils qu’Allende pourrait adresser de l’au-delà à son homologue vénézuélien en cette période trouble pour l’Amérique latine.

Source : Lettre imaginaire de Salvador Allende à Nicolas Maduro depuis (…) – Barril.info

Le secrétaire général du Hezbollah dément la présence de cellules au Venezuela

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah a démenti les accusations de présence de cellules au Venezuela.

Nasrallah qui a participé par téléconférence à la cérémonie commémorative organisée pour les principaux dirigeants du Hezbollah qui sont morts en février en différentes années, a répondu aux explications du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo sur l’existence de cellules endormies du Hezbollah au Venezuela.

Source : Le secrétaire général du Hezbollah dément la présence de cellules au Venezuela | TRT Français

[Vidéo] Venezuela : dans la ville de La Guaira, une longue dégringolade vers la misère

Entre 80% et 90% des habitants de cette ville située dans le nord du Venezuela vivent désormais sous le seuil de pauvreté, selon une enquête sur les conditions de vie menée par les principales universités du pays. La crise économique a fait disparaître la classe moyenne et certaines personnes peinent même à s’alimenter.

Source : VIDEO. Venezuela : dans la ville de La Guaira, une longue dégringolade vers la misère

Crise au Venezuela : « Nous devons émigrer si nous voulons survivre »

Quotidiennement, à proximité de ce pont, une longue file d’attente se forme. Avant de pouvoir passer en Colombie, les Vénézueliens sur le départ, comme Jose Angel et Maria, doivent faire tamponner leurs passeports. Plus que quelques heures de patience après un an de préparation.

L’arrivée de Juan Guaido, les nombreuses manifestations leur ont fait croire un instant qu’ils pourraient rester. Mais un instant seulement. « L’espoir se réduit chaque jour un peu plus, nous avions beaucoup de foi dans le changement. Mais plus on avance, plus la situation est difficile, regrette Maria. Nous devons continuer à émigrer si l’on veut survivre. J’ai mes deux enfants avec moi, ils ont quatre et cinq ans. Ce qui m’importe le plus c’est leur alimentation, parce qu’ils sont en pleine croissance. »

Source : Crise au Venezuela : « Nous devons émigrer si nous voulons survivre »

[Vidéo] Venezuela : Juan Guaido appelle à une grande mobilisation pour débloquer l’aide humanitaire

La tension monte au Venezuela autour de l’aide humanitaire bloquée depuis le 7 février à Cucuta, à la frontière colombienne. Alors que le président Nicolás Maduro menace de déployer l’armée pour empêcher l’arrivée de vivres et de médicaments dans le pays, l’opposant vénézuélien Juan Guaido a appelé à une grande mobilisation pour soutenir les volontaires qui vont réceptionner l’aide qu’il a réclamée aux États-Unis.

« Tout un pays va être mobilisé (…) pour dire au monde que nous allons rester dans la rue jusqu’à ce que cesse l’usurpation, que soient mis en oeuvre un gouvernement de transition et des élections libres », a lancé le chef du Parlement de 35 ans qui s’est proclamé président par intérim.600 000 volontaires ».

C’est un coup médiatique de la part de Juan Guaido pour montrer à Nicolás Maduro que la population le soutient », commente Benjamin Delille, correspondant de France 24 à Caracas. Selon l’opposant vénézuélien, 600 000 personnes se sont déjà portés volontaires. Il a indiqué que les « caravanes » se rendraient non seulement jusqu’à la ville frontalière colombienne de Cucuta, mais aussi à la frontière avec le Brésil, où deux centres de stockage sont installés dans l’État du Roraima, et au point d’arrivée de l’aide qui sera envoyée depuis l’île néerlandaise de Curaçao.

Source : Venezuela : Juan Guaido appelle à une grande mobilisation pour débloquer l’aide humanitaire

Le plan pour redresser un Venezuela sinistré

L’économiste Ricardo Hausmann, de l’université Harvard, a commencé à travailler il y a trois ans sur un plan de redressement de l’économie vénézuélienne après la chute espérée de Nicolás Maduro. Il l’appelait le  » projet du lendemain « . Depuis, la situation économique du pays s’est considérablement dégradée. En décembre, un groupe d’opposition, responsables syndicaux, hommes d’affaires et universitaires, a rédigé un document s’inspirant des travaux d’Hausmann. Il souligne que l’appareil de production est à terre. Les services de santé se sont effondrés et l’inflation est hors de contrôle. Sous les cinq années de présidence Maduro, le PIB a été divisé par deux. Les dégâts sont pires que ce qu’a subi l’Espagne pendant la guerre civile.

Quelles devront être les tâches prioritaires du nouveau gouvernement ? L’équipe d’Hausmann identifie deux blocages à éliminer : le contrôle des prix et le manque de dollars. Pour relancer l’économie, il faut rétablir la  » main invisible  » en réaffirmant les droits de propriété et en assouplissant les contrôles des prix et des changes. Ces mesures devront s’accompagner d’aides directes pour les plus pauvres. Concernant le manque de devises, le Venezuela ne pourra résoudre seul le problème. Il aura besoin d’une injection massive de dollars, et l’assurance que ses futures recettes à l’export et ses actifs à l’étranger ne seront pas saisis par ses créanciers. Ricardo Hausmann estime enfin que le FMI devra accorder au Venezuela un prêt de plus de 60 milliards de dollars sur trois ans.

Source : Le plan pour redresser un Venezuela sinistré – Challenges