Au Venezuela, le calvaire des malades face aux pénuries de médicaments

Ils souffrent d’une grippe ou d’un cancer et le temps joue contre eux: au Venezuela, où le manque de médicaments couplé à l’hyperinflation peut se révéler une potion mortelle, les malades vivent avec anxiété la polémique autour de l’entrée de l’aide humanitaire.

Dans les hôpitaux publics, 90% des produits médicaux nécessaires font défaut et presque tous les laboratoires publics ont fermé, selon une enquête nationale menée par l’ONG « Médecins pour la santé » conjointement avec le Parlement, unique institution contrôlée par l’opposition. Aucun chiffre officiel n’a été divulgué par le gouvernement depuis trois ans.

Source : Au Venezuela, le calvaire des malades face aux pénuries de médicaments

Venezuela: fermeture de la frontière maritime avec Curaçao

Les autorités vénézuéliennes ont ordonné mardi la fermeture de la frontière maritime avec l’île néerlandaise de Curaçao, au nord du Venezuela, où l’opposant Juan Guaido attend la livraison d’une aide humanitaire américaine, a indiqué un responsable militaire.

Source : Venezuela: fermeture de la frontière maritime avec Curaçao

Henrique Capriles : « Maduro est un mythomane sans scrupules »

Candidat contre Hugo Chávez en 2012, puis Nicolás Maduro en 2013, le politique raconte les séismes qui traversent le Venezuela aujourd’hui. Il livre son analyse de la situation. Jure qu’il n’est pas jaloux, mais ne peut s’empêcher de penser que s’il avait bénéficié du même soutien international que Guaidó, son destin aurait été différent. Et ne rejette pas, même s’il s’en défend, l’idée d’une troisième candidature. Entretien.

Source : Henrique Capriles : « Maduro est un mythomane sans scrupules » – Le Point

Cuba monte au front pour défendre le Venezuela, son plus proche allié

Inquiet de « l’ingérence » des États-Unis au Venezuela, Cuba tente de mobiliser la communauté internationale. Le pays s’inquiète de « perdre un allié majeur » et son principal fournisseur de pétrole si Nicolás Maduro quitte le pouvoir.

« Ne touchez pas au Venezuela » : inquiet pour le gouvernement de Nicolás Maduro, son plus proche allié, Cuba a lancé une vaste mobilisation pour tenter de rallier la communauté internationale contre les pressions « brutales » de Washington.

Partout dans le pays, ces derniers jours, militaires, travailleurs, élèves et étudiants cubains ont été appelés à signer des déclarations de soutien au dirigeant socialiste, selon des images retransmises à la télévision d’État.

Source : Cuba monte au front pour défendre le Venezuela, son plus proche allié

Venezuela : l’armée « en alerte » aux frontières

La nouvelle montée des tensions a pour principal objet la question de l’aide humanitaire stockée aux frontières du pays et destinée à la population vénézuélienne par des Etats favorables à l’opposition. L’armée s’est en effet dite prête pour empêcher le passage de ce que ses représentants ont qualifié de « prétendue aide humanitaire ». « L’armée restera déployée et en alerte le long des frontières, comme l’a ordonné notre commandant en chef pour empêcher toute violation de l’intégrité du territoire », a déclaré Vladimir Padrino. Nicolas Maduro voit dans cette aide humanitaire les prémices d’une intervention militaire américaine et rejette la responsabilité des pénuries sur les sanctions décidées par Washington.

Après une rencontre avec Juan Guaido, les ambassadeurs de France, du Royaume-Uni, d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne ont annoncé 18 millions de dollars d’aide, outre l’envoi par la France de 70 tonnes de médicaments et de vivres. « La France est à la hauteur de ce défi et de cette fraternité envers le peuple du Venezuela », a déclaré Romain Nadal, l’ambassadeur de France, qui a promis plus d’aide dans le cadre de l’Union européenne (UE) et sur le plan bilatéral.

Source : Venezuela : l’armée « en alerte » aux frontières