Venezuela : pourquoi Nicolas Maduro est sorti renforcé des tentatives de renversement

En janvier, l’administration Trump avait prédit la chute imminente du président vénézuélien. Nicolas Maduro luttait alors contre une opposition pleine d’énergie, des sanctions pétrolières américaines qui l’affaiblissait et un isolement international après que des dizaines de nations avaient proclamé son leadership illégal.

Aujourd’hui, M. Maduro semble fermement tenir la situation en mains. L’opposition est aux prises avec un scandale de corruption et ses tentatives pour relancer les manifestations de rue se sont révélées vaines. L’économie vénézuélienne, en crise, montre, elle, de légers signes d’amélioration. Et, en Amérique latine, les gouvernements font face à des troubles politiques internes, détournant l’attention des tentatives internationales, il y a quelques mois dynamiques, visant à chasser du pouvoir l’homme fort vénézuélien.

Source : Venezuela : pourquoi Nicolas Maduro est sorti renforcé des tentatives de renversement – International | L’Opinion

«Au Venezuela, la principale arme du gouvernement, c’est la peur»

Chaque jour, des milliers de Vénézuéliens quittent leur pays en proie à une crise sans précédent. La majorité d’entre eux traversent la frontière vers la Colombie qui s’étend sur 2 200 km. Un jeune opposant au régime de 23 ans, Gustavo Hurtado, vient de rejoindre cette cohorte d’exilés après avoir reçu de multiples menaces téléphoniques.

Il a confié à notre journal les conditions de son départ en France et la vie quotidienne dans un pays où la violence, l’insécurité, le manque d’alimentation, d’accès à la santé et d’opportunités en général auront pour conséquence en 2020 que plus de 20 % de sa population vivra en dehors de ses frontières selon l’ONU.

Source : «Au Venezuela, la principale arme du gouvernement, c’est la peur» – Le Parisien

Venezuela : bientôt la première crise migratoire mondiale

Des chercheurs qui ont étudié un échantillon de 12 957 migrants vénézuéliens à destination du Pérou, de l’Équateur, de la Colombie et du Chili, ont mis au jour les principales caractéristiques de ces émigrés. La majorité d’entre eux a moins de trente ans et leur motivation est principalement économique. 8 migrants sur 10 évoquent la recherche de meilleures opportunités de travail, et plus de 70 % d’entre eux souhaitent aider économiquement un proche.

L’invocation de causes politiques est plus rare. La moitié mentionne un manque d’accès à l’emploi, au logement ou à la retraite pour des raisons politiques et autour de 10 % évoquent des persécutions politiques à proprement parler. Pour les autres, l’émigration est purement économique.

Source : Venezuela : bientôt la première crise migratoire mondiale

Au Venezuela, l’opposition affaiblie par un scandale de corruption

Neuf députés proches de Juan Guaidó, chef de file des adversaires du président Nicolás Maduro, sont soupçonnés d’avoir tenté d’éviter des sanctions internationales envers un homme d’affaires lié au régime socialiste.

Source : Au Venezuela, l’opposition affaiblie par un scandale de corruption – Libération

Les USA sanctionnent six bateaux accusés d’avoir violé les sanctions contre le Venezuela

Les États-Unis ont ajouté six navires à leur liste de gels des avoirs pour avoir transporté des produits pétroliers depuis le Venezuela jusqu’à Cuba, en violation des sanctions imposées au Venezuela, a annoncé, mardi 3 décembre, le département du Trésor américain.

«Aujourd’hui, l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor a identifié six navires comme faisant partie de la propriété bloquée de Petroleos de Venezuela, SA (PdVSA) conformément au décret N°13884, qui bloque les biens du gouvernement du Venezuela», a indiqué le Trésor dans un communiqué.

Source : Les USA sanctionnent six bateaux accusés d’avoir violé les sanctions contre le Venezuela – Sputnik France

Pompeo défend la retenue militaire de Washington au Venezuela

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a défendu lundi la « retenue » militaire des États-Unis au Venezuela, semblant écarter une intervention armée pour chasser le dirigeant socialiste Nicolas Maduro dont il a toutefois prédit le départ, tôt ou tard.

Source : Pompeo défend la retenue militaire de Washington au Venezuela