Au Venezuela, l’appel à la désobéissance entendu ?

Après l’annonce du décret d’amnistie promulgué par l’Assemblée nationale aux mains de l’opposition, des militaires ont suivi l’appel à la désobéissance, rapporte la presse ce jeudi 17 janvier. Une information qui fait la Une d’El Nacional et du quotidien en ligne Tal Cual.

Ces militaires exilés au Pérou, comme les présentent les deux quotidiens, ont lu une déclaration sur la chaîne de télévision péruvienne UCI Noticias dans laquelle ils expliquent ne pas reconnaître la légitimité du président Nicolas Maduro et alertent la communauté internationale de l’usurpation des pouvoirs au Venezuela. Ces militaires annoncent reconnaître par contre la légitimité du président de l’Assemblée nationale Juan Guaido comme chef de l’exécutif et appellent les Vénézuéliens à sortir manifester le 23 janvier. Un appel destiné également aux membres de forces armées qu’ils exhortent à se joindre à la population.

Qui sont ces militaires ? Mis à part celui qui a lu le communiqué, la presse a du mal à confirmer s’il s’agit bien de membre des forces armées ou pas. Ce qui est sûr, c’est qu’un certain Josue Hidalgo Azuaje, qui avait le rang de premier lieutenant, a lu le communiqué ce mercredi 16 janvier, selon Tal Cual. Ce militaire est arrivé au Pérou après s’être évadé de la prison militaire de Ramo Verde en décembre dernier avec d’autres fonctionnaires de la Garde nationale qui étaient accusés de conspiration. Mais pour ce qui est des autres militaires qui apparaissent sur les images d’UCI Noticias, difficile pour l’instant de confirmer l’information.

Source : A la Une: au Venezuela, l’appel à la désobéissance entendu? – Amériques – RFI