Au Pérou, l’exode des Vénézuéliens fait grincer des dents

Plus d’un millier de Vénézuéliens arrivent chaque jour à Tumbes, dans le nord du Pérou, au terme d’un long trajet, à pied ou en bus, causé par l’effondrement du Venezuela.

Alors que Nicolas Maduro a commencé jeudi 10 janvier son deuxième mandat à Caracas, le phénomène devrait durer, suscitant des réactions dans l’opinion publique péruvienne.

Source : Au Pérou, l’exode des Vénézuéliens fait grincer des dents – La Croix