Des blessés vénézuéliens traversent la frontière pour se faire soigner

Deux ambulances vénézuéliennes ont été autorisées à traverser vendredi la frontière brésilienne – fermée la veille par le président Nicolas Maduro – transportant cinq blessés par balle pour qu’ils se fassent soigner dans un hôpital de Boa Vista, dans le nord du Brésil.

«En ce moment, cinq patients vénézuéliens sont en train d’être soignés à l’Hôpital général de Roraima. Ils ont tous été blessés par des armes à feu», ont expliqué dans un communiqué les services de santé de l’État de Roraima, dont Boa Vista est la capitale. La ville située à 215 km de la frontière.

«Les blessés sont arrivés à bord de deux ambulances du Venezuela, accompagnés d’une femme médecin vénézuélienne», ont indiqué les autorités sanitaires, précisant que trois d’entre eux avaient dû être opérés.

Vendredi matin, deux Indiens vénézuéliens sont morts et 15 ont été blessés lors de heurts avec l’armée dans le sud-est du Venezuela, près de la frontière brésilienne.Les victimes tentaient d’empêcher des militaires de bloquer une route pour l’entrée de l’aide humanitaire, a annoncé une ONG de défense des droits de l’homme.

Source : Des blessés vénézuéliens traversent la frontière pour se faire soigner | TVA Nouvelles