Le groupe de Lima écarte une intervention militaire au Venezuela

Il n’y aura pas, pour le moment, d’intervention militaire au Venezuela. Lundi 25 février, les pays du groupe de Lima réunis à Bogota pour fixer une position commune face au gouvernement de Nicolas Maduro ont « réitéré leur conviction que la transition vers la démocratie doit être conduite pacifiquement par les Vénézuéliens eux-mêmes, dans le cadre de la Constitution et du droit international, en usant de moyens politiques et diplomatiques, sans recours à la force ». La longue déclaration finale s’abstient toutefois d’appeler les parties au dialogue.

Le groupe de Lima réunit 13 pays latino-américains et le Canada. Le Mexique d’Andrés Manuel Lopez Obrador, seul membre du groupe à ne pas avoir reconnu Juan Guaido, s’est abstenu de participer à la réunion de Bogota.

Source : Le groupe de Lima écarte une intervention militaire au Venezuela