Venezuela: les militaires en « alerte » aux frontières pour bloquer l’aide

L’armée vénézuélienne s’est dite mardi « en alerte » face à toute violation des frontières du Venezuela pour l’entrée de l’aide humanitaire stockée aux portes du pays, rejetant les appels à désavouer le président Nicolas Maduro lancés par le président américain Donald Trump et l’opposant Juan Guaido.

Entouré du haut-commandement militaire, le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, a réaffirmé la « loyauté sans faille » de l’armée envers le chef de l’Etat vénézuélien et tourné le dos à l’offre d' »amnistie » promise à nouveau lundi soir par le chef du Parlement.

Reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, Juan Guaido a envoyé mardi un message sur Twitter à chacun des chefs militaires des postes-frontière: « Le 23 février, vous devez choisir entre servir Maduro et servir la Patrie », leur a-t-il écrit.

Il a également demandé à ses partisans d’écrire à chaque soldat « en argumentant, sans violence, sans insulte » pour expliquer les « raisons pour lesquelles ils doivent se ranger derrière les millions (de Vénézuéliens) qui demandent l’entrée de l’aide ».

Source : Venezuela: les militaires en « alerte » aux frontières pour bloquer l’aide