« Si Maduro s’en va, j’y retourne » : l’espoir retrouvé des Vénézuéliens exilés à Paris

A Paris, la majorité de la diaspora est acquise à l’opposition. Le groupe Facebook privé Venezolanos en Paris, qui comporte plus de 7 000 membres, offre un réel support pour s’organiser, relayer et discuter des nouvelles avancées de leur champion, Juan Guaido. Et le terme d’« autoproclamation » agite le groupe. Pour Maria*, « cela sous-entend que ce serait illégal. Or, il a agi selon la Constitution : les dernières élections étaient frauduleuses. C’était son devoir d’assurer la présidence en intérim et d’appeler à de nouvelles élections. »

Source : « Si Maduro s’en va, j’y retourne » : l’espoir retrouvé des Vénézuéliens exilés à Paris