La Chine s’inquiète pour ses investissements au Venezuela

Des diplomates chinois auraient rencontré des représentants de l’opposition pour discuter de la dette et des projets pétroliers, selon la presse américaine.

L’histoire avait pourtant bien commencé: la Chine, destinée à devenir le premier importateur mondial de pétrole, avait les poches profondes. Le Venezuela disposait quant à lui d’énormes réserves d’or noir et voulait contrer le pouvoir américain. Le géant asiatique a donc commencé à partir de 2007, sous le règne d’Hugo Chavez, à prêter des sommes colossales à Caracas (plus de 50 milliards de dollars en une dizaine d’années), remboursables en livraisons de pétrole, et à investir massivement dans des projets énergétiques de ce pays d’Amérique latine.

Source : La Chine s’inquiète pour ses investissements au Venezuela