Venezuela : la position de neutralité du Mexique et de l’Uruguay

A contre-courant de la plupart des pays d’Amérique latine, qui ont reconnu le président autoproclamé par intérim du Venezuela, Juan Guaido, le Mexique a opté, conjointement avec l’Uruguay, pour une position neutre entre le pouvoir vénézuélien et l’opposition. « Nous ne prenons pas parti afin de promouvoir un dialogue propice à une solution pacifique et démocratique », répète Marcelo Ebrard, ministre des affaires étrangères.

Le président Andrés Manuel Lopez Obrador considère en effet la crise au Venezuela comme une question de politique intérieure, selon le principe de non-ingérence. Mexico a d’ailleurs maintenu ses relations diplomatiques avec le gouvernement Maduro, prônant la négociation comme « unique voie pour sortir de crise ».

Source : Venezuela : la position de neutralité du Mexique et de l’Uruguay