L’indulgence des voisins du Venezuela a précipité le pays dans la crise

La plupart des voisins latino-américains du Venezuela ont toléré depuis dix ans la lente dégradation de la démocratie et de l’économie de marché dans ce pays. Par Tom Long, University of Warwick

Source : L’indulgence des voisins du Venezuela a précipité le pays dans la crise

Venezuela: des militaires bloquent un pont à la frontière, selon l’opposition

Des militaires vénézuéliens ont bloqué mardi un pont à la frontière avec la Colombie, alors qu’est attendue une aide humanitaire internationale pour faire face à la grave pénurie de vivres et de médicaments au Venezuela, a déclaré un député de l’opposition, Franklyn Duarte.

L’accès au pont de Tienditas, qui relie les localités de Cucuta (Colombie) et d’Urena (Venezuela), a été barré par un camion-citerne et un grand conteneur, a constaté une équipe de l’AFP sur place.

Source : Venezuela: des militaires bloquent un pont à la frontière, selon l’opposition – L’Express

Venezuela: pourquoi Nicolas Maduro doit partir

Si l’on oublie un instant que la politique étrangère de Donald Trump, totalement incohérente, puisqu’il retire les Etats-Unis du monde au moment même où il tente de rebattre les cartes à Caracas, force est d’admettre que ce qu’il fait au Venezuela n’est guère contestable et que, pour l’instant, il compte moins sur la troupe que sur les pressions économiques et l’envoi d’aides humanitaires pour acculer Nicolas Maduro à se retirer.

Trump ou pas, Nicolas Maduro doit partir et les Européens (Italie et Hongrie, les pays de l’axe russe exceptés) ne se sont pas alignés sur les Etats-Unis en le disant, ne se sont pas conduits en vassaux qu’ils ne sont plus mais ont simplement dit juste. Alors, oui, espérons que l’armée qu’il a tant couvée finisse par lâcher le successeur de Chavez, qu’une guerre civile soit évitée et qu’une ère nouvelle s’ouvre au Venezuela mais… mais il y a un mais.

Source : Venezuela: pourquoi Nicolas Maduro doit partir – Challenges

Ils fuient la crise au Venezuela et retrouvent leurs racines au Portugal

En quête du soutien de leur famille restée au pays, plus de 10.000 émigrés portugais et leurs descendants ont quitté le Venezuela en crise depuis 2016, et trouvent de l’autre côté de l’Atlantique une solidarité bienvenue.Un tiers d’entre eux a convergé vers la région d’Estarreja (nord-ouest), où les attend un réseau d’entraide qui travaille sans relâche.

Au siège de la SEMA, l’association des entreprises de cette commune du district d’Aveiro, les entretiens d’accueil aux nouveaux arrivants se succèdent, autour de l’imposante table ovale de la salle de réunion.

Source : Ils fuient la crise au Venezuela et retrouvent leurs racines au Portugal – La Croix

Venezuela : pourquoi Macron s’en mêle autant

Plutôt que de s’abriter derrière le communiqué commun signé par 18 pays européens et faisant de l’opposant à Nicolás Maduro la nouvelle autorité reconnue par une partie de la communauté internationale, Emmanuel Macron y est allé de son tweet personnel. Façon Donald Trump qui, lui, avait adoubé Juan Guaido dans les minutes qui avaient suivi son autoproclamation le 23 janvier.

Sous l’impulsion du chef de l’État, la France s’est clairement portée à l’avant-garde pour pousser les membres de l’UE, passablement divisés, à lâcher le régime chaviste de Caracas et à apporter un soutien sans ambiguïté à l’opposition. Au point de presque doubler des pays comme l’Espagne et le Portugal, dont les liens avec le Venezuela – en raison notamment d’une importante population de binationaux – sont beaucoup plus forts et anciens.

Source : Venezuela : pourquoi Macron s’en mêle autant – Le Parisien

Crise au Venezuela : paroles de réfugiés

Des milliers de Vénézuéliens vivent dans l’Hexagone. Paroles de quelques exilés opposés au régime de Maduro, en France et en Espagne, au sujet de leurs espérances et sur l’avenir de leur pays d’origine.

Source : Crise au Venezuela : paroles de réfugiés – Le Parisien