Venezuela: Anges ou démons, les « colectivos » défendront Maduro « coûte que coûte »

Circulant à bord de motos et en groupes, généralement armés, la capuche sur la tête, ils surgissent au milieu des manifestations. Ce que leurs cibles appellent « le cirque bolivarien ».

Ce type d’attaques a souvent été dénoncé par le passé, comme le 23 février à la frontière colombienne et brésilienne, quand ils sont intervenus contre les partisans de l’opposant Juan Guaido pour empêcher le passage de l’aide humanitaire offerte par les Etats-Unis. Sept personnes ont été tuées par balles et au moins trois cents blessées, selon l’opposition.

Ces incidents, attribués par Washington aux « tueurs » de Maduro, ont été condamnés par la Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Michelle Bachelet. « Les recours aux forces paramilitaires et aux polices parallèles sont une longue histoire dans la région. Et c’est très inquiétant de les voir opérer aussi ouvertement au Venezuela. Le gouvernement peut et doit y mettre un terme parce que ces groupes exacerbent une situation déjà explosive », a-t-elle prévenu.

Source : Venezuela: Anges ou démons, les « colectivos » défendront Maduro « coûte que coûte »