Venezuela: «le Canada est la marionnette des États-Unis», disent les Verts québécois

À contre-courant de la position officielle canadienne, le Parti vert du Québec a décidé d’accorder sa confiance au Président Maduro au Venezuela. Les Verts dénoncent ce qu’ils voient comme un coup d’État. Pour aller plus loin, Sputnik s’est entretenu avec Mélanie Messier, porte-parole de ce parti en matière de relations internationales.

Source : Venezuela: «le Canada est la marionnette des États-Unis», disent les Verts québécois – Sputnik France

Venezuela-débat. L’effondrement d’une société et les remue-ménage entre gouvernement et opposition

Le dimanche 17 mars 2019, la vice-présidente de la république Delcy Rodríguez [en poste depuis le 14 juin 2018] a tweeté que Nicolás Maduro avait demandé la démission de tous les ministres du cabinet avant une «profonde restructuration des méthodes et du fonctionnement du gouvernement».

Selon une source liée à la direction du parti au pouvoir (PSUV – Parti socialiste unifié du Venezuela), Maduro envisage de nommer un cabinet composé d’officiers militaires actifs et retraités et de membres du groupe du Frente Francisco de Miranda. Le gouvernement, indique cette source, serait un «gouvernement de guerre». Les ministres potentiels ont été avertis qu’ils devaient être prêts à défendre le régime «jusqu’aux ultimes conséquences» et leur nomination signifierait qu’ils ont accepté de le faire. La source du PSUV a averti que si ce gouvernement de guerre était finalement nommé, ce serait le début d’une «étape beaucoup plus dure pour la société».

Source : A l’encontre » Venezuela-débat. L’effondrement d’une société et les remue-ménage entre gouvernement et opposition

Le Venezuela de nouveau dans le noir, le gouvernement dénonce une « attaque »

Une nouvelle panne de courant affecte depuis lundi midi Caracas et les grandes villes vénézuéliennes, attribuée comme la précédente par le gouvernement à une « attaque » contre la principale centrale du pays, ce que dément l’opposition.En fin de journée, l’électricité commençait à revenir progressivement dans certains quartiers de la capitale, avant d’être de nouveau coupée peu avant 22H00 (2H00 GMT), attestant de la grande fragilité du réseau.

Ailleurs en province, tout semblait témoigner de l’instabilité du courant dont étaient encore privées de vastes zones du pays, y compris les grands centres urbains, malgré les affirmations de la vice-présidente Delcy Rodriguez qui a dénoncé un complot « impérialiste ».

« Nous avons été victimes d’une attaque contre le système de production et de distribution d’électricité et plus précisément contre la centrale de Guri », dans le sud du pays, a accusé le ministre de l’Information Jorge Rodriguez à la télévision. Cette centrale, qui fournit environ 80% de l’électricité du Venezuela, avait déjà été mise en cause lors de la panne du 7 mars.

Mais le chef de l’opposition Juan Guaido a affirmé que cette nouvelle panne était due à une « surcharge de certains transformateurs » du réseau, citant « des fonctionnaires de Corpoelec », la compagnie publique d’électricité.

Source : Le Venezuela de nouveau dans le noir, le gouvernement dénonce une « attaque »