«Au Venezuela, il n’y aura pas de victoire totale d’un camp sur l’autre»

Pendant plusieurs années, Temir Porras Ponceleón a été conseiller d’Hugo Chávez pour la politique étrangère, puis chef de cabinet de Nicolás Maduro quand il était ministre. «J’ai été fonctionnaire de mon pays jusqu’en 2013», résume-t-il. Il enseigne désormais à Sciences-Po Paris. Il était ces derniers jours au Venezuela, en pleine panne d’électricité nationale. Libération l’a joint par téléphone.

Source : (20+) «Au Venezuela, il n’y aura pas de victoire totale d’un camp sur l’autre» – Libération

Malaise croissant au Venezuela, épuisé par la crise énergétique

Le malaise s’est accru mardi au Venezuela avec une manifestation de l’opposition et l’appel de Nicolas Maduro à la « résistance active » de la population, épuisée par une panne qui rentre dans sa sixième journée.

Peu après 15h00 (19H00 GMT), à l’heure convenue du rassemblement à Caracas, les premiers sifflets ont retenti dans les rues de Caracas accompagnés de concerts de casseroles, les « cazerolas » de protestation, et d’avertisseurs.

Ouvert par une grande banderole aux couleurs du Venezuela, le cortège devait se diriger vers l’immense quartier populaire de Petare, dans l’est de la capitale, où Juan Guaido était attendu pour un discours à la tombée du jour.

Des rassemblements similaires ont été convoqués dans tout le pays.Le leader de l’opposition qui s’est autoproclamé le 23 janvier président par intérim, fait depuis la mi-journée l’objet d’une enquête « pour son implication présumée dans le sabotage du système électrique » a annoncé le procureur général, proche du régime.

Source : Malaise croissant au Venezuela, épuisé par la crise énergétique

Panne d’électricité géante au Venezuela : « A Caracas c’est le chaos »

Catalina Vargas, coordinatrice de la réponse humanitaire en Amérique latine au sein de l’ONG Care, basée en Equateur, a pu entrer en contact avec les partenaires locaux avec lesquels elle travaille au Venezuela depuis un an. Selon elle, « les gens ont très peur de ce qu’il va se passer à la fin de la semaine, car ils ont épuisé leurs réserves d’eau et de nourriture ».

Source : Panne d’électricité géante au Venezuela : « A Caracas c’est le chaos »

L’Europe opposée à tout «développement militaire» au Venezuela

L’Union européenne est opposée à tout «développement militaire» de la crise au Venezuela, «venant de l’intérieur du pays comme de l’extérieur», a affirmé aujourd’hui au Conseil de sécurité de l’ONU la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

Source : L’Europe opposée à tout «développement militaire» au Venezuela

Venezuela: l’ONU demande «l’accès immédiat» au journaliste arrêté

Le Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU, dont une mission technique se trouve actuellement à Caracas, a réclamé aujourd’hui «l’accès immédiat» au journaliste vénézuélien Luis Carlos Diaz, arrêté la veille par les services de renseignement.

Le journaliste et militant des droits humains a été arrêté hier, accusé de «sabotage», et son domicile perquisitionné, selon sa famille et le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP). «La mission technique des Nations unies qui se trouve actuellement à Caracas demande aux autorités un accès immédiat à Diaz», a insisté Michelle Bachelet.

Le journaliste, très connu au Venezuela, est mis en cause par le gouvernement dans la panne d’électricité qui frappe le pays depuis jeudi. Les charges retenues contre Luis Carlos Diaz, n’ont pas encore été rendues publiques. Des agents des services de renseignements vénézuéliens (Sebin) ont escorté ce matin le journaliste menotté à son domicile pour effectuer une perquisition qui duré deux heures environ.

Source : Venezuela: l’ONU demande «l’accès immédiat» au journaliste arrêté

[Vidéo] Venezuela : plongés dans le noir, les habitants de Caracas manquent aussi cruellement d’eau

La capitale vénézuélienne vit dans le noir depuis le 7 mars et de nombreux habitants ne sont plus approvisionnés en eau potable.

Source : Venezuela : plongés dans le noir, les habitants de Caracas manquent aussi cruellement d’eau