[Vidéo] Venezuela : Juan Guaido de retour

C’est en véritable héros que ses partisans l’ont accueilli à l’aéroport. Juan Guaido est de retour au Venezuela. Il est rentré après une tournée d’une dizaine de jours dans des pays de la région. Un retour qui n’est pas sans risques. L’opposant est menacé d’arrestation pour avoir bravé l’interdiction de sortie du territoire. Mais c’est entouré d’ambassadeurs européens et latino-américains venus garantir sa protection qu’il a quitté l’aéroport.

Source : Venezuela : Juan Guaido de retour | Euronews

Venezuela : Juan Guaido de retour à Caracas, malgré le risque d’une arrestation

Juan Guaido est de retour au Venezuela. L’autoproclamé président par intérim est arrivé lundi 4 mars à la mi-journée à l’aéroport international de Caracas, où il a été acclamé par une foule de partisans. Il a aussitôt lancé un nouvel appel à manifester samedi pour maintenir la pression sur le régime de Nicolas Maduro.

« Samedi on continue ! Tout le Venezuela se retrouvera dans la rue. Nous ne resterons pas une minute ni même une seconde tranquilles tant que nous n’aurons pas retrouvé la liberté », a-t-il lancé devant des milliers de personnes massées sur une place de Caracas, moins d’une heure après son arrivée.

Source : Venezuela : Juan Guaido de retour à Caracas, malgré le risque d’une arrestation

«Me séquestrer serait l’ultime erreur» du régime, prévient Guaido

«Essayer de m’enlever serait sans aucun doute une des dernières erreurs qu’il commettrait» a lancé le président par intérim reconnu par une cinquantaine de pays, dans une adresse à ses partisans via les réseaux sociaux.M. Guaido, qui s’exprimait au côté de son épouse Fabiana devant un drapeau vénézuélien, n’a pas précisé où il se trouvait.

En annonçant son retour au pays dimanche, alors qu’il se trouvait encore en Équateur, Juan Guaido a appelé ses partisans à descendre dans les rues lundi dans tout le pays. «Demain nous avons un défi historique» à relever: «nous retournons au pays, à nos fonctions. Et bien sûr qu’il y a un risque», a-t-il déclaré.

Source : «Me séquestrer serait l’ultime erreur» du régime, prévient Guaido | TVA Nouvelles

En Equateur, Juan Guaido reçoit le soutien du président Lenin Moreno

Le leader de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido a poursuivi sa tournée sud-américaine samedi en Equateur, où le président Lenin Moreno lui a exprimé son soutien pour opérer une « transformation profonde » au Venezuela.

« Nous serons attentifs aux signaux que donneront le peuple vénézuélien et vous, le leader et l’avocat de cette transformation profonde dont le peuple vénézuélien a besoin », a déclaré Lenin Moreno à Juan Guaido, à son arrivée samedi après-midi dans la ville côtière de Salinas (sud-ouest).

Source : En Equateur, Juan Guaido reçoit le soutien du président Lenin Moreno

Au Venezuela, la capitale Caracas vit au rythme des coupures d’eau

Comme d’autres produits de première nécessité, l’eau potable est devenue hors de prix pour une partie de la population. « Parfois, nous faisons la queue pendant des heures : quatre ou cinq », témoigne un habitant de Caracas venu refaire ses réserves sur les hauteurs de la capitale où s’écoule naturellement une eau de source. Ils sont des dizaines à faire la queue pendant des heures.

Les pénuries d’eau sont un problème qui existe depuis plusieurs années au pays de la révolution bolivarienne. Mais le phénomène prend des proportions plus importantes ces derniers temps.

Source : Au Venezuela, la capitale Caracas vit au rythme des coupures d’eau

[Vidéo] « Nous avions un statut et nous n’avons plus rien » : au Venezuela, la « survie » avec un dollar par mois

Avant la crise, quand elle était en activité, Doris pouvait toucher jusqu’à 1 000 dollars par mois. Maintenant qu’elle est retraitée, elle a basculé dans la pauvreté. Elle touche une pension d’un peu plus de 3 000 bolivars, l’équivalent d’un dollar. Cette femme reçoit bien une aide du gouvernement : un peu de riz, de farine de maïs, du lait en poudre, des pâtes, du sucre, « un sac tous les quatre mois », mais elle compte les jours.

Source : VIDEO. « Nous avions un statut et nous n’avons plus rien » : au Venezuela, la « survie » avec un dollar par mois