Au Venezuela, « la vie est devenue un enfer »

Au Venezuela, il y a des villes, des villages et des quartiers qui vivent sans électricité depuis plus de cinq jours. « La vie est devenue un enfer. Les gens n’en peuvent plus », soupire Marie Diaz, 63 ans, en traversant avec précaution la passerelle de planches étroites et glissantes jetées en travers de la rivière Tachira qui sépare son pays de la Colombie. Des passeurs transportent, à dos d’homme, les enfants, les malades et les personnes âgées.

« On croyait pourtant que le pays avait touché le fond et que la situation ne pouvait pas être pire », continue Maria. La panne de courant a frappé un pays fragilisé par plusieurs années de crise économique sans précédent et plusieurs mois d’hyperinflation. Depuis deux mois, l’argent liquide a complètement disparu. « Maintenant, même si on a de l’argent à la banque, on ne peut rien acheter, il n’y a pas de réseau pour payer par carte », explique Miriam, 34 ans. Le dollar est désormais la seule monnaie qui circule.

Source : Au Venezuela, « la vie est devenue un enfer »