Entre la Colombie et le Venezuela: la crainte de l’engrenage

C’était une course contre la montre parfaitement surréaliste. D’un côté de la frontière, en Colombie, le pays s’apprêtait mardi à introniser son nouveau président: Ivan Duque, tout juste 42 ans, candidat élu de la droite dure, pratiquement inconnu jusqu’à récemment, succédait à Juan Manuel Santos, à qui son effort pour conclure la paix avec la guérilla des FARC avait valu le Prix Nobel de la Paix.

Au même moment, de l’autre côté de la frontière, l’ambiance était différente au Venezuela. Apparaissant en survêtement noir sur des vidéos officielles, le président Nicolas Maduro n’en démordait pas: il apporterait, «dans les prochaines heures», la preuve définitive de l’implication de Juan Manuel Santos dans la tentative d’assassinat aux drones chargés d’explosifs qui l’a visé samedi dernier, lors d’une parade militaire au centre de Caracas.

Source : Entre la Colombie et le Venezuela: la crainte de l’engrenage – Le Temps