Venezuela: une coupure d’électricité touche 80% de Caracas

« Actuellement, il y a une coupure électrique qui touche 80% de Caracas. Le problème vient de (la station de) Santa Teresa. Nos agents font le nécessaire pour rétablir le service », a annoncé sur Twitter le ministre de l’Electricité Luis Motta. Cet incident provoquait d’importantes perturbations dans les transports en commun, la signalisation et les services de communication, a constaté l’AFP, dans cette agglomération de près de six millions d’habitants. L’aéroport international de Maiquetia, qui dessert Caracas, a été affecté près d’une heure.

Source : Venezuela: une coupure d’électricité touche 80% de Caracas

Venezuela : introduction le mois prochain d’un nouveau Petro

Le Bolívar Souverain (Sovereign Bolivar) remplacera très prochainement la devise nationale (le Bolívar Fuerte – VEF) introduite en janvier 2008.Mais cette nouvelle monnaie a une spécificité. En effet, la monnaie créée ne sera pas une monnaie fiat car elle sera indexée sur le Petro, qui est quant à lui indexé sur le prix du baril de pétrole local. (Rappelons ici que près de 95 % des revenus vénézuéliens sont générés par sa production de pétrole, qui s’est effondrée d’au moins 50 % au cours de ces 18 derniers mois – ndlr).

L’initiative audacieuse d’indexer la devise nationale à une cryptomonnaie est la première dans son genre, même si nous avons déjà vu auparavant certains tokens adossés au dollar américain, à l’euro, au yuan chinois ou à d’autres devises.Le président soutient que l’introduction de cette monnaie “stabilisera et changera radicalement l’aspect monétaire et financier du pays à partir du 20 août”. Il ajoute ensuite que « l’ancrage du Petro finira par être consolidé technologiquement et financièrement » afin « d’imprégner l’ensemble de l’activité économique nationale et internationale ».

Source : Venezuela : introduction le mois prochain d’un nouveau Petro – JournalduCoin.com

Un an après: quel bilan pour la Constituante au Venezuela ?

C’était il y a tout juste un an : une Assemblée nationale constituante (ANC) était élue au Venezuela. Cette institution, dont la légitimité n’est reconnue ni par l’opposition ni par les organisations internationales, dispose d’un pouvoir quasi illimité.

Cette institution est prévue dans l’article 347 de la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela de 1999. Cette Assemblée, convoquée par le peuple, a pour but de rédiger une nouvelle Constitution. Le 1er mai 2017, c’est le président Nicolas Maduro qui a convoqué cette Constituante, et non le peuple, ce que l’opposition considère comme une usurpation.

Source : Un an après: quel bilan pour la Constituante au Venezuela? – Amériques – RFI

«Le Venezuela transgresse constamment notre frontière»

Le colonel colombien Carlos Martinez Caballero met en garde contre les incursions vénézuéliennes en Colombie. Selon lui, Caracas continue de soutenir les guérillas de l’autre côté de la frontière

Source : «Le Venezuela transgresse constamment notre frontière» – Le Temps

Venezuela: sans accès au traitement, l’urgence humanitaire s’accentue notamment pour les personnes atteintes du Sida

À l’occasion de la 22ème conférence internationale sur le SIDA qui s’est tenue, cette semaine, à Amsterdam, focus sur la situation vénézuélienne. L’Organisation Panaméricaine de la Santé estime à 24%, l’augmentation des personnes infectées par le VIH entre 2010 et 2016. 15 des médicaments achetés par le gouvernement sur les 25 antirétroviraux existants ne sont plus disponibles depuis plus de 9 mois. Correspondance à Caracas signée Julien Gonzalez.

Source : Venezuela: sans accès au traitement, l’urgence humanitaire s’accentue notamment pour les personnes atteintes du Sida – RFI

Jazz In Lyon > Le Péristyle : direction le Vénézuela à partir de lundi 

Cette fois, le Péristyle accueille le C 4 Trio.Quatre musiciens qui n’en sont pas à leur coup d’essai : selon l’Opéra de Lyon, ce groupe qui se produit pour la première fois en France, a l’habitude de parcourir le monde pour faire connaître une musique pour une part méconnue.

La formation fait en effet la part belle à un instrument présentée comme l’instrument national du pays : le cuatro, guitare aux dimensions réduites et équipée de seulement quatre cordes. D’où un jeu et son bien spécifiques, surtout lorsqu’il est joué ensemble par trois spécialistes de l’instrument, Jorge Glem, Hector Molina et Edward Ramirez. Se joint à eux une basse, tenue par Gustavo Marquez.

Si le C 4 Trio fait la part belle à cet instrument avant tout dédié aux musiques traditionnelles du pays, divers groupes et musiciens contemporains se plaisent aujourd’hui à l’émanciper et à lui faire prendre d’autres accents, d’autres directions. C’est ce que propose ce C 4 Trio trois soirs de suite, selon la formule habituelle du Péristyle (sets à 19h, 20h15 et 22h).

Source : Le Péristyle : direction le Vénézuela à partir de lundi > Jazz In Lyon