Smurfit Kappa occupé au Venezuela

Dans un Venezuela en proie à une crise économique très profonde, l’hyperinflation pourrait atteindre 1 000 000% en 2018 selon le Fonds monétaire international (FMI), la Super-intendance nationale pour la défense des droits socioéconomiques (Sundde) a annoncé une “occupation temporaire » de l’usine de Smurfit Kappa située à Valencia dans l’Etat de Carabobo.

Le gouvernement vénézuélien du président Nicolas Maduro accuse le fabricant d’emballages en carton ondulé d’utiliser sa « domination » dans le but de « saboter la production nationale ». « Ils ne veulent pas vendre à Industrias Diana, une entreprise alimentaire expropriée en 2008, et c’est un boycott », indique Willian Contreras, le chef de cet l’organisme étatique qui détient deux salariés “soupçonnés de spéculation, boycott, déstabilisation de l’économie et contrebande”.

Présent dans le pays depuis 1986, Smurfit Kappa dément « catégoriquement » des accusations « sans fondement”.

Source : Smurfit Kappa occupé au Venezuela

Le Venezuela et Trinité-et-Tobago signent un accord de partenariat pétrolier

Le président vénézuélien Nicolas Maduro et le Premier ministre de Trinité-et-Togabo Keith Rowley ont signé samedi un accord de partenariat gazier et pétrolier à l’issue d’une réunion entre les deux dirigeants.

« Nous avons signé un document très important qui permettra la génération de richesses physiques et monétaires pour le Venezuela et Trinité-et-Tobago, à partir de gisements gaziers communs », a indiqué M. Maduro, qualifiant la réunion d »‘intense, productive et positive ».

M. Rowley a exprimé sa reconnaissance envers M. Maduro pour avoir consenti à ces négociations, ajoutant espérer que « dans un avenir très proche, le gaz vénézuélien arrive au marché international où il sera monétisé pour le bénéfice des peuples du Venezuela et de Trinité-et-Tobago ».

Source : Le Venezuela et Trinité-et-Tobago signent un accord de partenariat pétrolier_French.news.cn

Brésil : des tribus du Venezuela en errance elles aussi

Une majorité des Warao arrivés au Brésil avaient déjà des contacts avec la vie urbaine, en raison de leur nomadisme saisonnier. Ils ont pour habitude de suivre les flux de la saison touristique, vendant leur artisanat, explique l’anthropologue Emerson Rodrigues, qui travaille dans le refuge de Pintolândia.

Nombre d’entre eux se trouvent actuellement dans les villes de Manaus et Belem en Amazonie brésilienne, ou dans le Roraima. « Ici ils ont un endroit sûr où ils peuvent rester et se construire un peu un avenir », dit M. Rodrigues.

De l’assistance est fournie aux Warao afin qu’ils deviennent autonomes, notamment pour vendre leurs produits artisanaux, obtenir un travail et organiser la vie en commun dans le refuge.

« Ils ne pensent pas à rentrer maintenant », poursuit l’anthropologue. « Ils arrivent ici et travaillent, font des économies, rentrent pour rapporter de la nourriture et de l’argent. Mais ils ne rentreront pas définitivement tant qu’ils n’auront pas de perspective » d’amélioration de leurs conditions de vie au Venezuela.

Source : Brésil: des tribus du Venezuela en errance elles aussi – Le Point

Venezuela. Vers un gouvernement libre en exil ?

Alors qu’un million de réfugiés vénézuéliens serait déjà entré sur le territoire colombien, depuis 2017, pour fuir le régime de Nicolas Maduro, l’opposition en exil dénonce une « corruption massive » et appelle à une « insurrection populaire ».

Source : Venezuela. Vers un gouvernement libre en exil ? – Monde – LeTelegramme.fr