Venezuela: les frontières des pays voisins se ferment

L’exode sans fin des Vénézuéliens provoque une réaction de repli de l’Equateur, du Pérou, de la Colombie et du Brésil. »Si on ne peut pas faire autrement, on continuera à pied. » Transis de froid aux abords du poste frontière de Rumichaca, à 2700 mètres d’altitude, dans le sud de la Colombie, des centaines de Vénézuéliens se sont retrouvés bloqués le 18 août. Ce jour-là, l’Equateur a décidé de mettre un frein à l’entrée de ressortissants en provenance du Venezuela. Ne peuvent désormais pénétrer dans le pays que les voyageurs dotés de passeport, un document difficile à obtenir pour nombre d’entre eux.

Source : Venezuela: les frontières des pays voisins se ferment – L’Express

Le président argentin va demander à la CPI d’enquêter sur le Venezuela

Le président argentin de centre droit Mauricio Macri et d’autres président de la région vont demander à la Cour pénale internationale (CPI) d’enquêter sur de présumés crimes contre l’humanité commis au Venezuela, a déclaré le dirigeant.

« Au Venezuela, les droits de l’homme sont systématiquement violés. On a perdu la valeur de la vie », a déclaré M. Macri, précisant que le document serait présenté devant la CPI « dans quelques semaines », dans un entretien à la chaîne CNN diffusé hier soir.

Selon le chef de l’Etat, la démarche est soutenue par ses homologues colombien Ivan Duque, chilien Sebastian Piñera et paraguayen Mario Abdo Benitez. Le président argentin a également mis en doute la réalité de l’attaque qui a visé selon Caracas le dirigeant vénézuélien Nicolas Maduro le 4 août.

Source : Le président argentin va demander à la CPI d’enquêter sur le Venezuela

Venezuela : le salaire grimpe

Outre la création du bolivar souverain, le salaire minimum vénézuélien va être multiplié par 35. Cette décision, annoncée par Nicolas Maduro il y a quelques jours, vise notamment à relancer l’économie du pays. Néanmoins, son efficacité suscite le doute d’autant plus que l’énorme inflation sur subit le bolivar ces dernières années, la monnaie vénézuélienne ne vaut quasiment plus rien. Quid de sa valeur par rapport à l’euro ? Cette hausse pourra-t-elle améliorer la situation dans le pays ?

Ce mardi 21 août 2018, David Ravier, dans sa chronique « Le chiffre éco », nous parle des mesures prises par le Venezuela pour sortir de la crise. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 21/08/2018 présentée par Benjamin Cruard sur LCI.

Source : Venezuela : le salaire grimpe – LCI

Venezuela, des réformes réussies selon le pouvoir, mais critiquées par le patronat

Selon Ultimas Noticias, quotidien proche du pouvoir, la première phase de ces réformes économiques s’est parfaitement déroulée. C’est en tout cas ce qu’affirme l’organisme qui supervise les institutions bancaires du pays qui explique que le secteur public et le secteur privé ont su prendre les mesures adéquates et procéder à la conversion sans problème. Pour rappel, le bolivar a été dévalué. Les autorités ont décidé de lui retirer cinq zéros. Du coup, tous les billets et les monnaies ont changé. Une opération longue à mettre en place, mais qui s’avère être un succès selon les autorités citées par Ultimas Noticias.

Le secteur privé n’a pas la même analyse. Pour le patronat vénézuélien, les réformes mises en place ce lundi ne vont pas permettre de réduire l’hyperinflation, ni mettre fin aux pénuries. C’est ce qu’explique Fedecamaras dans les pages d’El Nacional. L’organisation patronale tire même la sonnette d’alarme : « l’appareil productif fait face à un grave risque de faillite à cause de la manière dont sont mises en place ces réformes ». Des mesures qui génèrent des incertitudes selon le président de cette organisation.

Source : A la Une: Venezuela, des réformes réussies selon le pouvoir, mais critiquées par le patronat – Amériques – RFI

Petro, l’étrange cryptomonnaie sur laquelle mise le Venezuela de Maduro face au manque criant de liquidités

Le petro est la première cryptomonnaie mondiale à être produite par un État. Avant le Venezuela, la Chine ou l’Iran avaient émis le souhait de réaliser cela sans aller plus loin. Le petro se distingue toutefois de la plupart des autres cryptomonnaies, qui sont souvent très volatiles comme le bitcoin. Afin de lui garantir une certaine stabilité, Caracas a en effet décidé de l’indexer au pétrole. Sa valeur est établie à 60 dollars, soit autour du cours du baril d’or noir, qui s’échange à près de 65 dollars à New York.

Source : Petro, l’étrange cryptomonnaie sur laquelle mise le Venezuela de Maduro face au manque criant de liquidités – Challenges.fr

Venezuela : Rues calmes à Caracas après la dévaluation du bolivar

Les rues de Caracas, la capitale du Venezuela, étaient plus calmes que d’habitude mardi, l’opposition ayant appelé les commerçants à fermer boutique pour protester contre l’entrée en vigueur de la dévaluation de la monnaie et les mesures économiques du président socialiste Nicolas Maduro.

Le Venezuela, pays membres de l’Opep, a retiré lundi cinq zéros aux prix affichés et a indexé la devise du pays sur une cryptomonnaie soutenue par l’Etat, dans le cadre d’un ensemble de mesures destinées à lutter contre l’hyperinflation et la crise économique.

La banque centrale a annoncé un nouveau taux de change de 68 bolivars pour un euro, ce qui correspond au taux de 60 bolivars pour un dollar cité par Nicolas Maduro lors de l’annonce des nouvelles mesures vendredi dernier.

Cela représente une dévaluation de 96% par rapport au taux officiel précédent. Mais la plupart des particuliers et des entreprises sont déjà sur le marché noir des devises fortes, où le dollar s’échange contre environ 93 bolivars.

Source : Venezuela: Rues calmes à Caracas après la dévaluation du bolivar – Challenges.fr