La Révolution bolivarienne en manque d’énergie

Si l’impasse politique du pays n’est pas résolue rapidement, la seule option pour empêcher la crise de l’électricité de se poursuivre et de s’aggraver, c’est que les factions politiques rivales acceptent d’agir ensemble pour fournir et gérer les ressources nécessaires. Une première étape pourrait consister pour les deux parties à s’entendre sur la nomination d’un groupe de travail indépendant.

Toute proposition de coopération entre les factions politiques du pays sera considérée comme une abomination pour les partisans de la ligne dure, et sera probablement rejetée parce qu’elle est, dans le meilleur des cas, irréaliste. Cependant, même en temps de guerre, les armées cèdent la place à la protection de ceux qui ne participent pas aux combats et permettent aux organisations humanitaires de passer pour sauver les blessés. Si les acteurs politiques du pays ne parviennent pas à un accord et ne font pas passer la vie des citoyens ordinaires avant leurs propres objectifs politiques, les Vénézuéliens vont traverser une période encore plus difficile.

Source : La Révolution bolivarienne en manque d’énergie – Barril.info