Le Venezuela en crise introduit un contrôle de la distribution de carburant

Dans son allocution, le président a assuré vouloir mettre fin au système de subvention du carburant. « J’espère que d’ici deux ans au plus tard, nous aurons résolu l’anomalie qui fait que l’essence vénézuélienne est quasiment offerte. L’essence et les hydrocarbures doivent atteindre les prix internationaux afin de mettre fin à la contrebande », a-t-il expliqué.

Cet objectif semble toutefois peu réaliste. Si le carburant venait à être vendu au même prix que le marché international, il deviendrait inaccessible pour l’immense majorité des Vénézuéliens. En effet, le salaire minimum, soit environ un dollar, est à peine suffisant pour acheter un kilo de poulet.

Source : Le Venezuela en crise introduit un contrôle de la distribution de carburant – La Croix